Partagez
 

 parce que nous avons besoin de parler [shannichou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyMar 15 Oct 2013 - 17:50


    Il y a bien des choses que la vie refuse de nous expliquer dans le fond, on ne peut pas toujours tout comprendre de la vie en elle même mais qu'importe, on se doit de vivre avec après tout non ? Il y a deux jours ou trois je ne me souvient plus, heartless, le journal que tout les habitants de Los Angeles a frapper un grand coup en révélant a tout le monde ma relation avec Mariann. Cela n'intéressait personne alors de quoi je me mêle ? Ce qui me déplaisait le plus au départ c'est de penser a la reputation que ce foutu journal allait faire a la belle brune, malheureusement je ne pouvais rien y changer je crois, surtout que j'avais un problème bien plus urgent a règle, Shannon. Mon amie avait très mal prit la nouvelle et venait de me faire une véritable crise de jalousie alors que j'ignorais totalement pourquoi. J'étais dans une situation très inssuportable, je ne savais ni que faire ni même que sire, je souffrais de la voir souffrir et je me detestais d'être a l'origine de son mal être, suis-je un monstre ?

    J'avais fait mes valises, je m'etais même déjà préparer a partir pour retourne chez moi, en France. Je ne voulais pas être la cause des souffrances de Shannon, je devais partir, mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu. En effet alors que j'étais a l'aéroport prêt a embarquer, c'est Shannon qui est venu m'empêcher de pazrtir , m'empechant de faire quelque chose que j'allais très certainement regrette ensuite, la je ne regretteras rien et je le sais. Aujourd'hui nous avions rendez vous dans le parc, 18 heures pour parler sérieusement, tout cela m'a grandement fait réfléchir et je sais enfin ou j'en suis, je n'avais plus qu'a aller la voir. J'étais donc entrer dans le parc avec de l'vance et m'installais sur le banc de l'entrer, mon telephone dans la main attendant son message ou son arriver, nous aurions beaucoup de choses a nous dire aujourd'hui, ça j'en suis sur.


Citation :
RAS le 30/11/13


Dernière édition par Bastian Dumoulin le Sam 30 Nov 2013 - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyMer 16 Oct 2013 - 18:18




Shannon M. Summers  & Bastian Dumoulin ♥
« Il est grand temps d'avoir une véritable discussion »

Ma vie n'avait jamais été aussi facile que ce que nous arions pu réellement croire ; ma fugue, ma situation avec mes parents, la mort de ma nourrice par exemple, montraient déjà qu'elle était riche en émotions. Los Angeles avait d'ailleurs était pour moi, une grande bouffée d'air, le moment de pouvoir enfin reconstruire ma vie et essayer de ne plus regarder derrière moi. Les amis que j'avais rencontré dans ce petit endroit de paradis avaient tous été, d'ailleurs, aussi fabuleux les uns que les autres ; ils ne leur avaient fallu que très peu de temps pour me cerner et comprendre ma personnalité. Parmi eux, il y avait Bastian Dumoulin ou même plutôt mon Bastian. Il s'agissait de la personne pour qui, mon coeur avait toute suite accroché, il était unique en son genre et à vrai dire j'avais toujours été incapable de ne pas avoir de ses nouvelles au moins une journée. Nous avions partagé beaucoup de choses ensemble : des fous rire, de la complicité, des moments inoubliables.
Cependant, depuis deux ou trois jours la situation entre nous s'était réellement compliqué ; en effet, suite à une petite rumeur dévoilé par le journal de la ville, confirmé d'ailleurs par Bastian, une grosse crise de jalousie survint de ma part, sans même savoir pour quelle raison. Nous avions toujours été plus que de simples amis voire même plus que de véritables amis, mais il n'y avait aucune raison de lui faire ce que j'avais fait. Il avait d'ailleurs préparé ses affaires et comptait bien retourner en France, rejoindre sa famille suite à de mauvaises paroles que j'avais pu lui dire. Des paroles que j'avais d'ailleurs certainement dit beaucoup trop vite sans même les pensées. Je l'avais donc rejoint le plus rapidement possible afin de le rattraper bien avant son vol et, essayer de le faire rester parmi nous et aussi avec moi.

Une discussion était pourtant bien nécessaire afin de s'expliquer sur tout ce qui avait pu se passer, avant, après et peut-être également pendant afin de pouvoir tout mettre au clair et pourquoi pas essayer de repartir sur de bonnes bases. Il s'était passé beaucoup trop choses inexplicables même, des choses auxquelles nous n'aurions jamais pensé être confronté un jour et qui avait pourtant été présent lors de cette petite soirée. Bastian m'avait donc proposé de venir le rejoindre au parc de la ville afin de pouvoir mettre au clair tout cela ; j'avais donc accepté et devait le rejoindre pour 18h. En rentrant de cours, j'avais donc rejoint la salle de bain afin de prendre une bonne douche. Il me fallut une bonne petite heure pour ressortir de là complètement au point ; un jolie petit jean slim de couleur clair accompagné de très haut talons rouge assorti à mon chemisier de la même couleur, le maquillage naturel refait et mes cheveux lissés, je pouvais enfin reprendre la route en direction du parc.

18h10 ; je me retrouvais enfin devant le parc sur l'une des places de parking encore disponible à cette heure. J'étais encore une fois en retard, cela ne changeait pas ; je sortis mon téléphone portable de ma poche afin de pouvoir le prévenir de mon arrivée : « Coucou, je suis arrivée. On se rejoint où ? » Une fois la réponse reçue, je pris donc la direction qu'il m'avait indiqué sur son SMS. Après quelques petites minutes de marche, je le retrouvais installé sur un banc, son téléphone portable à la main. Je pris une grande inspiration, expirant rapidement avant de m'avancer vers lui. « Je suis désolée pour le temps que j'ai pu prendre, mais je rentre tout juste de cours, donc le temps de reprendre une douche et tout ça.. Enfin, je suis là. » J'avais mon mot à dire sur cette situation, je le savais pertinemment, j'avais d'ailleurs réfléchi à tout cela et savait ce que je pensais maintenant de tout cela. Mais pourtant, je ne pouvais m'empêcher de stresser.
BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Shannon M. Summers le Mer 6 Nov 2013 - 21:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyMer 16 Oct 2013 - 18:48


    Shannon, dans quelle étrange situation nous sommes nous embarquer au final ? Tout cela à cause de cette saleté de journal, c’est vrai que l’on aurait pu en parler, mais pour quoi faire ? Au final tout à été révélé comme ça, au grand jour, je ne pu pas infirmer la rumeur, tout du moins pas pour Shannon, elle est surement l’une des rares personnes a qui j’essai de cacher le moins de choses, cela n’a pas toujours été très concluant, mais je m’efforce de tout faire pour qu’elle sache tout et n’ai pas de doute à avoir sur moi. C’est que dont je rêvais au départ, mais finalement rien ne se passe jamais comme prévu, dire que je n’aurais jamais été ici aujourd’hui si elle n’avait pas eu l’idée de venir me trouver afin de parler de tout cela, je le sais, elle s’est mise en danger pour moi, je ne le mérite clairement pas, mais je ne peux pas lui en tenir rigueur, car aujourd’hui, sans elle, je pense que je serais loin et que je serais dans un état catastrophique, le seul fait de penser à l’abandonner m’arrache le cœur et j’étais à quoi ? Quelque pas à peine de le faire, je l’aurais sans doute regretté pour le restant de mes jours, mais avais-je eu le choix ce jour-là ? Je ne sais pas trop en fait. Je me fiche de connaitre l’identité des gens que j’aurais pu blesser par mes actes c’est sur, mais elle, jamais, je n’ai pas le droit de la blesser, cela est banni de mes possibilité et pourtant je l’ai accidentellement fait et je vous jures que depuis cette parution, je me meurs un peu plus chaque jour à la simple pensée, que faire pour rattraper la situation ? Rien et je le sais, mais je ferais tout pour que plus jamais elle n’est à en pâtir de la sorte. J’étais donc là, sur mon banc recevant un message de la demoiselle qui arrivait avec un peu de retard, mais elle est tout excusée. Une fois dans ma ligne de mire, je sentis alors mon cœur s’emballer, nous avions à parler, mais je voulais faire à attention à chacun de mes mots pour ne pas lui faire de mal ni même de peine ni même quoi que ce soit de mauvais, j’ai déjà fait suffisamment de mal non ?

    « Tu n’as pas besoin de t’excuser voyons. »

    J’étais assez embêter, ou même embarrasser, je ne sais pas vraiment quel est le terme qui convient le plus dans cette situation, mais qu’importe. Je n’avais rien oublier de tout ce qu’il y a eu ce jour là, avant, pendant, après, je n’ai rien oublier et je n’oublierais rien, mais tout cela m’a grandement fais réfléchir en fait. Je n’allais pas y aller par quatre chemins de toute manière, il va dire les choses comme elles venaient non ? Ne pas se cacher sous un voile. J’ai passé les deux journées les plus longues de toutes ma vie, les cours, chercher un boulot et surtout penser à cela, deux jours pendants lesquels nous nous étions donné aucunes nouvelles, pourquoi ? Je l’ignore, mais c’était ainsi.

    « Shannon, je vais peut-être te paraitre un peu précipité, mais je n’ai pas envie de tourner autour du pot. Je pense... »

    Non je m’arrêtais net, la regardant droit dans les yeux à présent, je le sais très bien, simplement en me regardant elle est capable de voir si je lui mens ou non, j’en suis sur à deux cent pour cent.

    « En fait non, je ne pense pas, j’en suis sur. Ce qu’il s’est passé il y a deux jours, je ne regrette rien, bien loin de là même si je puis dire. J’ai mijoté tout ce temps, et j’ai pris conscience des choses, nous avons toujours été proches, de très bon amis, voir même un peu plus, mais pour moi tu représentes beaucoup plus encore oui. »

    Beaucoup plus ? C’est peu de le dire. Oui je confirmais tout ce que j’ai pu lui dire à ce moment là, je veux passer d’autre moment privilégié comme ceux que l’on a passé, j’aimerais que ce soit réciproque, mais ça rien est moins sur. Dire que je m’étais promis que ce genre de choses ne m’arriverais pas et bien voilà, je suis pris dans cette idée étonnante, mais aussi étrange que ça puisse être, je ne m’en plaignais pas, bien au contraire même, j’étais heureux de cela.


Citation :
751 le 30/11/13


Dernière édition par Bastian Dumoulin le Sam 30 Nov 2013 - 9:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyMer 16 Oct 2013 - 20:25




Shannon M. Summers  & Bastian Dumoulin ♥
« Il est grand temps d'avoir une véritable discussion »
Tout se passait tellement bien avant que ce fichu journal vienne se mêler de nos vies, vienne nous faire du mal et vienne même détruire tout ce que nous avions bâti en deux ans, rien qu'en l'espace de 2 petites minutes. J'avais eu vraiment très mal en apprenant de moi même cette situation entre lui et Mariann, jamais je n'aurais cru que l'être le plus important pour moi ici, couche avec ma meilleure amie sans même que je le sache ou encore m'en aperçoive. Cependant, il aurait pu très bien démentir cette situation, en me racontant un autre bobard ou encore me dire tout simplement qu'il ne s'agissait que d'une simple rumeur, mais non, il avait affronté de pleine face ce qu'il avait fait et je respectais réellement ce geste. Malgré le mal qu'il avait pu me faire, c'était certainement ce geste qui avait pu me faire réfléchir autant sur l'être qu'il était, qu'il ne m'avait jamais trahi ni même menti comme je le pensais. Je l'avais donc retenu et lui avais permis donc de continuer à vivre avec toutes les personnes qui tenaient à lui et surtout avec moi.
Je l'avais donc rejoins dans le parc de la ville où il m'attendait d'ailleurs depuis un petit moment maintenant, sur un banc. Il ne me fallut que quelques minutes, après sa réponse à mon SMS, pour le rejoindre sur son banc. Mon cœur battait la chamade dès que je l'aperçus. Cela était certainement bien ridicule sachant tout ce que j'avais pu partager avec lui, mais cela était incontrôlable. Le fait de devoir avoir une conversation aussi sérieuse me donnait vraiment un grand coup de stress. Je m'approchais alors, souriant à sa réplique une fois m'avoir excusée de mon retard « Tu n’as pas besoin de t’excuser voyons. ». Il avait toujours eu le don de tout m'excuser comme ça, malgré ce que j'avais pu faire, il avait toujours eu ce petit coeur sur la main avec moi qui faisait que je ne pouvais m'empêcher de le prendre dans mes bras. C'est d'ailleurs ce que je fis sans réfléchir, à la suite de sa réponse, sans même me contrôler « C'est vraiment gentil, mais cela n'excuse pas tout quand même, je suis souvent en retard avec toi. » dis-je tout en lui souriant de nouveau, m'installant ensuite à ses côtés, posant mon sac juste à côté de moi, admirant devant moi, ne sachant pas qui de nous deux allait se lancer.

« Shannon, je vais peut-être te paraitre un peu précipité, mais je n’ai pas envie de tourner autour du pot. Je pense... » Je n'avais pas besoin de m'en faire autant, en réalité, il ne perdit pas de temps pour se lancer. A croire d'ailleurs que je n'étais pas la seule à avoir vraiment peur de cette discussion. Je l'écoutais alors attentivement, arquant les sourcils avant de le voir relever la tête, soutenant mon regard, en continuant « En fait non, je ne pense pas, j’en suis sur. Ce qu’il s’est passé il y a deux jours, je ne regrette rien, bien loin de là même si je puis dire. J’ai mijoté tout ce temps, et j’ai pris conscience des choses, nous avons toujours été proches, de très bon amis, voir même un peu plus, mais pour moi tu représentes beaucoup plus encore oui. » Oui, je ne perdais aucun mot de ce qu'il venait de dire, je l'écoutais le plus attentivement possible. Je baissais alors quelques secondes la tête avant de soutenir à nouveau son regard et de reprendre la parole à mon tour « Je suis vraiment contente que l'on puisse se parler clairement de tout ce qu'il s'est passé parce que je dois avouer avoir eu beaucoup de mal de ne plus avoir de tes nouvelles après ce qu'il s'est passé à l'aéroport et ensuite encore. Même si je dois avouer que cela m'a permis également de réfléchir à tout ça et de mettre tout ce qu'il s'était passé au clair. Sache que.. » Je m'interrompis trente secondes, ne sachant pas comment dire ces choses là, n'ayant jamais été confronté par le passé, à ce genre d'histoire. Je toussota alors, baissant la tête quelques secondes, fixant de nouveau son regard afin de continuer « Sache que je ne regrette pas du tout ce qu'il s'est passé entre nous, bien au contraire. Je sais que nous avons toujours été clair tous les deux sur notre relation amicale mais, sache que.. tu es également plus qu'un véritable ami pour moi. » Je ne peux pas lui cacher, non. Je ne souhaite pas lui cacher la moindre chose et je compte même tout avouer aujourd'hui, je compte tout mettre au clair entre nous afin de pouvoir le récupérer à moi, rien qu'à moi.

BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Shannon M. Summers le Mer 16 Oct 2013 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyMer 16 Oct 2013 - 20:53


    Aujourd’hui est un jour qui allait très certainement marquer un tournant de ma vie, cette journée resterais gravé dans ma mémoire quoi qu’il arrive. Aujourd’hui si je venais au parc pour y rencontrer Shannon ce n’était pas anodin, j’y tenais à ma Shannichou, bien que ce à quoi vous pourriez vous attendre, elle représentait beaucoup de choses à mes yeux et bien que la situation soit à mes yeux quelque chose de compliqué à gérer, j’allais prendre mon courage à deux mains, comme je le fais le plus régulièrement possible et j’allais maintenant affronter mon destin tel un héros de film. Le lieu n’avait rien de merveilleux, de romantique ou de tout ce que vous voulez, non j’étais là, assis sur mon banc à l’entré du parc, attendant l’arrivé de celle qui avait marqué ma vie à jamais durant ces deux années d’amitié sincère et exceptionnelle. Je l’aimais fortement en tant qu’amie, elle représentait tout les idéaux de l’amitié, mais pas que. Elle était arrivé en retard aujourd’hui encore, je ne sais pas pourquoi d’ailleurs mais à chaque fois elle est en retard, mais elle arrive toujours aussi rayonnante, des fois je la soupçonne même de ce faire toute belle pour venir me voir des fois qu’elle rencontre quelqu’un de séduisant sur le chemin, mais aujourd’hui c’était différent, une journée avec une saveur particulière. Je ne dis pas qu’elle n’est pas rayonnante, non loin de là, elle est toujours aussi parfaite, mais c’est la situation qui implique d’avoir un raisonnement différent pour le coup, surtout quand on est au courant des détails, comme elle et moi.

    « C’est vrai, mais je m’en fiche, tu me préviens pour éviter que je m’ennuis et je sais pertinemment que tu viens chaque fois, tu ne m’a jamais fait faux bond et je n’ai pas peur car au fond je suis persuadé que tu ne le feras jamais. »

    Puis ce fut le moment de se lancer dans le grand bain, je m’apprêtais alors à faire quelque chose que je n’avais encore jamais fait avant, il fallait que je mette mon cœur à nu et c’est un exercice qui n’est pas de tout repos, croyez moi. J’aurais pu être effrayé et me rabattre finalement, mais non j’étais plutôt impatient, surexcité, mais aussi effrayer c’est vrai, j’avais peur, peur de ce qui allait se passer, peur de savoir ce qu’elle pensait, peur de sa réaction après ces deux journées sans nouvelles, mais moi j’en avais besoin. Je pris donc rapidement la parole, n’hésitant pas en mettant un temps d’arrêt dès le départ afin de marquer l fait que je sois sur de moi, je tenais à ce qu’elle le sache. Puis je me lançai, déballant les choses facilement, les mots semblaient se joindre les uns aux autres sans trop de difficultés, j’étais assez surpris et entièrement satisfait de la situation. Une fois fini j’étais soulagé, mais il me manquait encore quelque chose, un petit quelque chose qui allait venir de toute façon, mais je voulais déjà prendre conscience de la réaction de Shannichou, je devais savoir ce à quoi elle pensait, ce qu’elle allait rétorquer aussi peut-être. Tout comme moi, elle eu une coupure dans sa phrase, laissant ainsi planer en moi l’impatience, mais elle fini rapidement et j’esquissais un léger sourire révélateur.

    « Je suis vraiment désolé pour ces deux jours, j’avais besoin de réfléchir à tout ça, j’ai préférer prendre du temps, mais ce fut les deux journées les plus longues de toute ma vie. Eveiller ou en sommeil, il n’y avait que toi pour hanter ma tête, je ne pensais qu’à toi, aujourd’hui je peux... Oui, aujourd’hui je peux le dire, je t’aime Shannichou. »

    Deux jours que je ne l’avais pas appelé ainsi à cause de notre dispute, deux jours d’impatience sans elle, deux jours de désespoir, deux jours dans le noir, je n’en pouvais plus, je devais la voir, je devais lui dire, je devais le faire ! Je la regardais attendant une quelconque réaction de sa part, m’étant rapprocher un peu plus d’elle, aujourd’hui je sais enfin ce que c’est que d’avoir le cœur qui s’emballe pour quelqu’un, aujourd’hui je comprends ce que les gens ressente, c’est ma Shannichou, cela me fera passer pour un égoïste peut-être, mais je la veux rien que pour moi, ma Shannichou, ma perfection.


Citation :
720 le 30/11/13


Dernière édition par Bastian Dumoulin le Sam 30 Nov 2013 - 9:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyMer 16 Oct 2013 - 21:35




Shannon M. Summers  & Bastian Dumoulin ♥
« Il est grand temps d'avoir une véritable discussion »
Deux jours à attendre de ses nouvelles, certainement même les deux jours les plus longs de ma vie ; jamais je n'aurais cru que cela aurait été possible, penser autant à quelqu'un, épier continuellement son téléphone, et faire en sorte de s'occuper avec n'importe quoi pour ne pas devenir dingue. Ce genre de situation ne m'était jamais arrivé, je n'avais jamais ressenti ce genre de chose, une seule fois dans ma vie et, pourtant c'est ce que je ressentais aujourd'hui. J'avais peur, peur de me laisser aller et de souffrir comme tout ce que je pouvais voir autour de moi. De plus, j'avais déjà beaucoup trop souffert en étant jeune pour me permettre de souffrir encore une fois. Je ne comptais pas chuter de nouveau, repasser par toutes les étapes que j'avais pu fréquenter après tous les malheurs que j'avais traversé. Je m'étais forgée une sorte de bouclier contre tout ça, une énorme carapace anti-émotions qu'une seule personne avait su percer ; Bastian. Il avait toujours su m'attendrir, toujours su me montrer les bons côtés de la vie, toujours su faire de ma vie, la meilleure de toute. Il avait tout simplement toujours été là pour moi, il ne m'avait jamais reproché quelques choses ; en effet, regardez encore aujourd'hui, j'étais de nouveau en retard et il m'en excusait toujours et encore. Je l'avais pris dans mes bras, le remerciant de tout ça avant qu'il me répond de nouveau « C’est vrai, mais je m’en fiche, tu me préviens pour éviter que je m’ennuis et je sais pertinemment que tu viens chaque fois, tu ne m’a jamais fait faux bond et je n’ai pas peur car au fond je suis persuadé que tu ne le feras jamais. » Je le fixais tendrement accompagnant mon geste d'un magnifique sourire « Oui, mais bon c'est pas génial quand même. » dis-je tout en prenant place à ses côtés. Il s'était donc lancé le premier, laissant parler son cœur me faisant ainsi comprendre que je ne devais rien lui cacher, lui dévoiler tout ce que je pouvais ressentir également en cette journée, lui faire part de mes moindres réflexions et surtout, ne pas lui mentir sur quelques choses : le mensonge fait bien trop de mal. A la suite, de ma réponse, j'aperçus un magnifique sourire sur le coin de ses lèvres, qu'est ce qu'il était beau... Je fis cependant, repris par la réalité en l'écoutant de nouveau : « Je suis vraiment désolé pour ces deux jours, j’avais besoin de réfléchir à tout ça, j’ai préférer prendre du temps, mais ce fut les deux journées les plus longues de toute ma vie. Eveiller ou en sommeil, il n’y avait que toi pour hanter ma tête, je ne pensais qu’à toi, aujourd’hui je peux... Oui, aujourd’hui je peux le dire, je t’aime Shannichou. » Je t'aime Shannichou, je t'aime Shannichou ; ces mots raisonnés dans ma tête, faisant explosé mon cœur de joie, de bonheur et surtout l'apaisa. Bizarrement, ce mot m'aurait bien effrayé auparavant mais, je ne pouvais pas lutter contre ce que je ressentais, je ne pouvais pas faire comme ci cela ne me touchait pas puisque cela aurait été faux. Je le sentis se rapprochais de moi, et sans attendre je lui sauta dans les bras, le serrant fort contre moi avant même de déposer de nouveau mes lèvres contre les siennes, les larmes de joie montant aux bords de mes yeux laissant apercevoir des yeux totalement brillants. « Tu n'as aucune excuse à me donner là dessus, tu as pris le temps qu'il te fallait et je respecte cela mais sache que moi aussi je t'aime chouchou, je t'aime réellement. Ce sentiment me parait étrange et bizarre puisque je ne me suis jamais permise de tomber amoureuse de quelqu'un, je ne me le suis jamais permise de peur de souffrir, mais je ne peux pas te cacher ce que je ressens.. Je t'aime aussi. » Pourquoi avais-je eu autant peur de cette discussion voyant où cela nous mené tous les deux, je savais que nous serons là tous les deux pour affronter cette situation et que malgré tout, il restera près de moi, il restera mon unique, mon Bastian.

BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Shannon M. Summers le Jeu 17 Oct 2013 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyMer 16 Oct 2013 - 22:30


    Dans la vie nous avons les bonnes et les mauvaises nouvelles, deux catégories complètement différentes et pourtant l’une ne pourrait pas exister sans l’autre. Aujourd’hui, ou plutôt il y a deux jour en est la preuve, il aura fallu mettre le feu aux poudre pour que derrière la situation devienne une petite merveille, si l’on m’avait dit un jour qu’il fallait ça pour connaitre le bonheur, j’aurais clairement pris cette personne pour un demeurer et pourtant c’est ce qu’il c’est passé. J’avais laissé poireauter Shannichou durant deux longues journées, des journées qui m’ont semblé être une éternité, mais j’en avais besoin, je voulais être sur, sur de ce que j’avais au fond de moi, je ne voulais pas me trompé, être sur de ce que je ressentais pour elle et le résultat est sans appelle, je l’ai réellement dans la peau. Deux jours loin d’elle, deux jours ce n’est rien me direz vous, mais pour moi ce fut excessivement long, je ne veux plus jamais connaitre pareil deux jours, j’ai eu l’impression que l’on me tuait à petit feu, une véritable torture, j’étais presque sur le point de supplier pour que l »on m’achève, c’est dire à quel point j’ai souffert de ce manque. Nous parlions de son retard qui au final n’avait rien du sujet principal, mais je n’ajoutais rien, je n’avais rien à ajouter de toute manière, j’avais déjà dit tout ce que j’avais sur le cœur concernant ce point précis, je ne pouvais pas faire mieux, à présent il me fallait surtout me vider, vider ce que j’ai d’enfoui au plus profond de moi, un exercice loin de la facilité et effrayant quand on pense aux gens qui nous entoure, j’avais peur de la perdre, mais j devais le faire, je devais parvenir à le lui dire et ensuite nous aviserons. Je me lançais d’ailleurs assez rapidement, peut-être même trop, mais il le fallait, je voulais me vider et c’était à moi de le faire, je ne voulais pas laisser à Shannon la difficulté de s’exprimer la première, le fait de le faire le premier allait surement apaisé la belle blonde et ainsi lui permettre de parler plus facilement, du moins normalement. Je parlais encore et toujours, je débutais un nombre de mot assez impressionnant, je ne m’arrêtais plus, on ne pouvait plus m’arrêter de parler, j’étais finalement lancé. Je t’aime, des paroles si courtes et pourtant si dur à prononcé, mais c’était sortit, je n’avais plus rien à lui caché à présent je le savais, quand on peut dire cela à l’être aimé, alors on peut tout lui dire. Je m’étais rapproché d’elle, mais de son côté elle me sauta dessus et m’embrassa, un baiser que je ne pu m’empêcher de prolonger avant qu’elle ne se retire finalement pour prendre la parole.

    Je passais alors mes bras autour d’elle tout en l’écoutant le plus attentivement possible, ne perdant pas une seule miette de son discours, j’avais tout en mémoire, surtout le dernier passage qui ne cessait de tourner en boucle dans ma t’aime, le passage durant lequel elle dit avoir les mêmes sentiments que moi, le passage que j’ai rêvé de réellement vivre durant deux jours. Je ne pouvais pas contenir ma joie, ni même tout ce que je ressentais, j’avais l’impression de bouillir, de manquer d’exploser même, mais j’étais là, devant elle et la situation était clarifié, réellement clarifié à présent. L’embrassant à mon tour, je fini, comme à mon habitude, par coller mon front au sien, fermant les yeux et profitant du moment avant de les rouvrir, étant obligé de les tenir ouvert pour suivre ce qu’elle me dira.

    « On m’a souvent répéter qu’il n’y avait qu’un seul et unique amour, aujourd’hui je l’ai enfin trouvé avec toi, sans toi je n’aurais jamais connu cette chose que tant de monde apprécie. Laisses moi passer le reste de mon temps à tes côtés. »

    Oui c’est ça, elle et moi, ensemble, avançant main dans la main afin de franchir tout les obstacles que la vie mettra sur notre route, je n’en ai pas peur, je n’en ai plus peur, avec Shannon je sais que je peux tout surmonter, je l’aime plus que tout au monde, rien ni personne ne pourra jamais rien y changer cela est sur !


Citation :
714 le 30/11/13


Dernière édition par Bastian Dumoulin le Sam 30 Nov 2013 - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyVen 18 Oct 2013 - 18:39




Shannon M. Summers  & Bastian Dumoulin ♥
« Il est grand temps d'avoir une véritable discussion »


Comme on dit, dans la vie, il arrive que par moment donner un coup de pied dans la fourmilière peut être vraiment très utile afin de mieux avancer encore. Je pense que cela était réellement notre cas ; en effet, il nous aura fallut cette fameuse dispute d'il y a deux jours pour se rendre compte à quel point nous tenions l'un à l'autre, voire même plus que ce que l'on aurait pu bien penser. Mais pourtant j'aurais bien cru avoir donné un coup de pied bien trop important en le voyant partir pour l'aéroport afin de reprendre son vol en direction de la France. Je croyais réellement l'avoir définitivement perdu par ma faute. Il m'aura quand même fallu deux jours loin de tout, deux jours sans avoir de ses nouvelles, deux jours sans même savoir qu'il était encore en ville pour me rendre compte à quel point je pensais à lui et, à quel point il me manquait. En réalité, oui j'avais de réels sentiments pour lui. J'étais donc ici aujourd'hui, afin de pouvoir tout lui avouer, afin de pouvoir dire tout ce que j'avais sur le cœur ou plus précisément lui faire comprendre que j'avais succombé à son charme.

Il est vrai que Bastian était le premier homme pour qui je ressentais de véritables sentiments amoureux, le premier homme avec qui je voulais plus que m'amuser ; avoir une vraie relation. Ce qui était étrange c'est que j'avais toujours repoussé tout homme qui avait pu avoir des sentiments de ce genre pour moi et que Monsieur Dumoulin passait encore une fois à travers ces filets. Il avait un réel pouvoir pour me faire tourner la tête, c'était même atrocement bouleversant.

A la suite de ses paroles, je n'avais pas pu me retenir de lui sauter dessus et de l'embrasser comme si j'avais d'ailleurs cru ne jamais entendre ses paroles, nous restions collés comme cela un petit moment avant qu'il ne passe son bras autour de mon épaule me permettant ainsi d'enfouir quelques secondes, ma tête dans son cou. J'étais tellement bien à cet instant précis que j'aurais moi aussi, voulu que le temps s'arrête afin que ce moment dure une éternité. « On m’a souvent répéter qu’il n’y avait qu’un seul et unique amour, aujourd’hui je l’ai enfin trouvé avec toi, sans toi je n’aurais jamais connu cette chose que tant de monde apprécie. Laisses moi passer le reste de mon temps à tes côtés. » Je buvais réellement ses paroles, mes larmes gagnaient tellement le chemin du bord de mes yeux qu'ils finirent même par s'écouler le long de mes joues ; à vous rassurer il s'agissait de réelles larmes de Bonheur. Je n'aurais jamais cru être capable de recevoir un tel discours d'un homme. J'attrapais alors rapidement son visage entre mes mains, fixant son magnifique regard un petit moment, posant de nouveau mes lèvres contre les siennes afin de lui faire comprendre la Joie qu'il me faisait ressentir à cet instant. « Je pourrais effectivement te retourner ce discours jolie coeur, car toi seul sait que tu es le seul à me témoigner un tel amour et que j'en fonde d'ailleurs aussi facilement. Je ne suis jamais tombée amoureuse, jamais, même pas une seule fois. Et toi, tu te poses comme un véritable chevalier sur mon coeur et le garde rien que pour toi. Tout ce que je souhaite maintenant, c'est que tu puisses le garder le plus longtemps possible car je ne serai pas capable de me relever si tu viendrais à ne plus en vouloir. » dis-je en caressant doucement l'une de ses joues, scrutant chaque partie de son visage comme pour graver le moindre petit détail à l'intérieur de ma mémoire.

J'étais heureuse de tout ça, heureuse de l'avoir rien que pour moi. Pour le lui faire comprendre d'ailleurs, je le serrai contre moi, posant ma tête par dessus son épaule fermant les yeux afin de profiter de cet instant magique. Je ne souhaitais qu'une seule et unique chose maintenant ; que cela dure jusqu'à la fin des temps. Le 15 octobre 2013 sera maintenant l'un des jours les plus beaux de ma vie.
BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Shannon M. Summers le Mar 29 Oct 2013 - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyVen 18 Oct 2013 - 23:47


    Pour que la vie marche bien, il nous faut toujours des hauts et des bas, l’un n’arrive pas sans l’autre après tout. Ma vie fut une succession d’échec, mais pas franchement de réussite, je souhaite le changement depuis des années, mais ce moment, serait-il enfin arriver ? Je le souhaitais oui c’est sur, j’aimerais avoir enfin du changement dans ma vie, le changement a en partit commencer à mon arriver à Los Angeles en fait, j’ai tout d’abord retrouvé mon cousin, Nicolas, voilà bien longtemps que je ne l’avais pas revu lui et là je tombe sur lui, on se voit mais sans doute pas assez, il peut me le reprocher, je l’accepterai bien entendu. Puis il y a eu les autre, Mariann, Alessia pour ne citer qu’elle, des personnes très différentes de tout les autres, des personnes avec qui l’on ne peut que s’entendre, sans oublier Logan bien évidemment. Puis enfin il y a elle, la seule, l’unique, la plus belle femme de tout un continent si ce n’est plus, mademoiselle Summers, Shannon pour être précis. Depuis que je l’ai rencontré, toute ma vie fut bousculer, au départ elle n’était qu’une amie, du moins une amie, je dirait bien plus, entre elle et moi c’était déjà plus que ça, c’est passé tellement bien entre nous, depuis que je la connais j’ai l’impression de pouvoir vivre à la lumière, elle a en quelques sorte été la seule à être capable d’illuminer ma vie depuis mon arrive à Los Angeles, avec elle à mes côté j’ai toujours su que ma vie avancerait à présent et aujourd’hui les choses change encore, en beaucoup mieux d’ailleurs, entre elle et moi ce n’est plus qu’une simple amitié et jamais, non jamais, je n’aurais pu espérer pareil perfection.

    Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais jamais rien ressentit d’aussi fort, la seule personne que je m’étais toujours permis d’aimer n’était autre que ma mère, mais aujourd’hui il y a Shannichou. Je l’aime, réellement, du manière bien différente que celle envers ma mère, mais en beaucoup plus important, disons surtout que ce n’est pas la même chose, d’un côté j’ai ma mère que j’aime comme étant la personne la plus importante, celle à qui je dois tout celle pour qui je ferais tout pour paraitre parfait même dans mes plus grandes erreurs, celle que je veux toujours voir sourire, celle qui doit à jamais être et demeurer heureuse. Maintenant il y a de l’autre côté Shannon, elle c’est différent, je l’aime au point de donner ma propre vie pour son bien, au point de ne plus faire d’erreur, au point d’arrêter toutes les âneries que j’ai pu faire, je l’aime au point de tout lâché si elle venait à me le demander, pour moi elle n’est pas juste Shannon, non elle est bien plus que ça, elle est LA personne qu’il me manquait pour que ma vie s’éclaire, celle à qui je pensais mais aussi celle qui laisse un vide énorme en moi quand elle n’est pas là, deux jours sans elle, deux jours sans nouvelles, j’aurais pu mourir ça serait carrément revenu au même.

    Nous nous étions rapprocher, suffisamment pour pouvoir maintenant nous embrasser, avant que je ne passe mon bras autour d’elle afin qu’elle se colle un peu plus, mais c’est là que je la vue, la larme s’écoulant délicatement le long de sa merveilleuse joue. Posant alors ma main sur son visage, je fis disparaitre la larme à l’aide de mon pouce simplement, puis elle posait ses mains sur mon visage avant de m’embrasser à son tour puis de prendre la parole. Avant de se coller à moi une fois de plus, je pouvais le dire aujourd’hui, je suis tombé pour elle, je dirais même que je n’ai d’yeux que pour elle. Ce n’est pas de l’amour, non, c’est bien plus fort encore. Passant alors mes bras autour d’elle, j’aimerais que rien de tout cela ne s’arrête, jamais.

    « Je te remercie de me laisser, mais toi aussi tu m’as pris le mien, ce cœur que j’avais pourtant endurci et que j’espérais ne jamais faire céder, tu as été également de briser la pierre qui le recouvrait, jamais je ne briserais ton cœur, jamais je ne t’abandonnerais, je t’aime comme personne, ce n’est pas juste un je t’aime, c’est bien plus fort encore, tellement que je ne sais même pas comment te l’expliquer, je te veux à mes côtés jusqu’au bout, sans toi je serais au portes de la mort à coup sur. Je suis prêt à laisser ma vie entière entre tes mains, je ne te laisserais pas, tu es la seule à avoir pu me faire m’ouvrir, ce n’est pas pour rien et ça je le sais. Chaque moment passer loin de toi est une torture et crois moi que ces deux journées ont été les plus dur de toute ma vie, plus jamais je ne te laisserais comme cela, je suis désolé de l’avoir fait là. »

    L’embrassant maintenant, je collais ma tête contre la sienne et profitant une fois de plus de l’instant présent, j’avais redouter cet instant jusqu’à ce que les premiers mots ne sortent, j’ai eu peur, très peur, j’en suis arriver à penser que peut-être je la perdrais, mais au contraire, j’ai tout gagné, elle m’accepte malgré mon handicap, chose que je voulais faire soigner, mais aujourd’hui, j’en ai encore plus l’envie, elle est ma raison de me battre, ma raison de vivre, la seule à me donner envie de toujours plus me surpasser, depuis l’incident de l’aéroport, je sais ce que je veux, je sais ce qu’elle représente pour moi, depuis cet incident je suis sur de ce que je veux.


Citation :
943 le 30/11/13


Dernière édition par Bastian Dumoulin le Sam 30 Nov 2013 - 9:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyMar 29 Oct 2013 - 21:41




Shannon M. Summers  & Bastian Dumoulin ♥
« Il est grand temps d'avoir une véritable discussion »


La vie est faite de surprises tout aussi surprenantes les unes que les autres. A l'heure actuelle, ma vie avait basculé ; en effet, jamais je n'aurais cru être confrontée à une telle situation : me retrouver devant Bastian, mais plus dans les mêmes circonstances. Rien qu'un seul baiser avait réussi à chambouler nos plans, à chambouler nos vies et à faire exploser nos coeurs d'amour, enfin le mien tout du moins. Cela était très étrange car je m'étais jurée de ne jamais tomber amoureuse de quelqu'un car, l'amour faisait toujours bien plus de mal que l'amitié. Je m'étais simplement jurer de m'amuser avec les hommes, mais que rien n'irait plus loin, que tout s'arrêterait avant même que quelque chose puisse commencer. Cependant, je ne m'étais pas préparée à résister à des sentiments aussi forts ; je m'étais juste faite avoir à mon propre piège et pourtant, je n'en étais pas mécontente, bien au contraire, j'étais plutôt dans le genre de crier au monde entier à quel point je l'aimais.

A vrai dire, j'avais peur. Peur de ce que je pouvais lui apporter ou encore le mal que j'aurais pu lui causer ne sachant tout simplement pas comment gérer une relation amoureuse. Je n'avais jamais osé aimé quelqu'un, même mon père n'avait pas la chance de recevoir mon amour sachant pertinemment à quel point je le détestais du mal qu'il avait pu me causer. La seule personne que j'avais éperdument aimé, n'était autre que ma nourrice, mais aujourd'hui, elle n'était plus là pour tout ça. J'avais donc peur de ne pas savoir comment lui prouver mon amour, et peur de le faire douter de mes sentiments. Je ne voulais pas le rendre malheureux, bien au contraire, je ne savais simplement pas comment m'y prendre. Allais-je bien faire ? Seul l'avenir allait pouvoir en témoigner. Pourtant, tout était clair pour moi maintenant, mes sentiments n'avaient jamais été aussi fort pour quelqu'un, je l'aimais comme jamais je n'aurais cru pouvoir aimer quelqu'un, il était un tout, mon tout, la personne sans qui je ne pourrais avancer, la personne qui me donne le courage de continuer à vivre et de sourire chaque matin. Il est juste l'homme que j'aime, en quelques sortes, l'homme de ma vie. Cela peut d'ailleurs paraître absurde et peut-être même brutal sachant la relation que nous entretenions tous les deux auparavant, mais je crois bien que je me suis voilée la face bien trop longtemps pour encore me permettre de me cacher et de cacher ce que je ressens ; je l'aime et c'est tout.

J'étais collée littéralement contre lui, sa main retirant la larme coulant le long de ma joue, me faisant esquisser un petit sourire avant d'entreprendre de mes mains son visage et de déposer mes lèvres contre les siennes afin de lui prouver précisément l'amour que je ressentais à son égard. Il était là, avec moi et ce moment était juste unique, parfait.
Après un long silence, il finit par reprendre la parole, me faisant relever la tête, plongeant mon regard dans le sien afin d'écouter attentivement ses paroles et ne perdre aucune mienne de son discours « Je te remercie de me laisser, mais toi aussi tu m’as pris le mien, ce cœur que j’avais pourtant endurci et que j’espérais ne jamais faire céder, tu as été également de briser la pierre qui le recouvrait, jamais je ne briserais ton cœur, jamais je ne t’abandonnerais, je t’aime comme personne, ce n’est pas juste un je t’aime, c’est bien plus fort encore, tellement que je ne sais même pas comment te l’expliquer, je te veux à mes côtés jusqu’au bout, sans toi je serais au portes de la mort à coup sur. Je suis prêt à laisser ma vie entière entre tes mains, je ne te laisserais pas, tu es la seule à avoir pu me faire m’ouvrir, ce n’est pas pour rien et ça je le sais. Chaque moment passer loin de toi est une torture et crois moi que ces deux journées ont été les plus dur de toute ma vie, plus jamais je ne te laisserais comme cela, je suis désolé de l’avoir fait là. » Ouuuh... tant d'amour reçu et, tout cela rien que pour moi, c'était tellement trop et tellement beau que mon coeur ne pouvait s'empêcher de battre la chamade. Il me rendait dingue rien que par ses mots, comment voulez-vous résister à plus ? « Si tu savais comme ce que tu dis et réciproque ; l'amour que j'éprouve pour toi n'a pas de limites, oui, il n'en a même aucune. Je serai capable de franchir des montages pour te voir sourire et te rendre heureux. Tout cela est clair maintenant, tu es l'homme avec qui je veux avancer, avec qui je veux vieillir et construire une famille. Tout cela peut te paraître brusque, rapide ou je ne sais quoi mais, j'en ai vraiment assez de cacher ce que je peux précisément ressentir pour toi. Je t'aime comme une dingue Bastian Dumoulin, et je serai capable de le hurler au monde entier pour leur prouver que dès aujourd'hui tu es mien et je suis tienne. »

Je le serrai fortement dans mes bras, ne voulant plus le lâcher. Je me permettais juste de déserrer cette étreinte au moment où je posais mes lèvres contre les siennes tellement je ne pouvais plus me retenir. Maintenant, j'étais sure et heureuse. Ce serait lui et personne d'autres quoi que l'on puisse faire, quoi que l'on puisse me dire ; je suis maître de mon destin capitaine de mon âme, et l'ordre d'aujourd'hui sera de vivre heureuse et amoureuse rien qu'avec lui.
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyJeu 31 Oct 2013 - 19:08


    Un jour, une grande femme m’a dit : Le bonheur n’est rien de plus qu’un sentiment éphémère qui va et vient comme bon lui semble, mais le jour où il nous frappe en plein fouet alors il faut tout faire, se donner corps et âme dans la bataille pour que jamais il ne nous quitte. Aujourd’hui je comprenais enfin la réelle signification de ce sois disant bonheur et je comptais bien m’y cramponner de toute mes forces, même si pour cela je dois perdre des choses, des gens ou même des membres. Ce bonheur que je venais de toucher aujourd’hui, jamais plus je ne m’en séparerais, je l’ai, je le garde. Peut-être direz vous que je ne suis rien de plus qu’un radin, alors je le confirmerais, je ne suis rien de plus qu’un radin, mais un radin heureux. Je viens de toucher le plus grand point possible de ce bonheur auquel je n’aspirais pas, il est impensable que je le laisse à présent s’enfuir, je l’ai, je le garde. Il me faudra certainement un talent immense, mais j’ai une confiance totale en ma mère et si elle m’a dit que le jour où je rencontrerai cette chose que l’on appelle bonheur je devrais m’y accrocher et ne plus le lâcher c’est ce que suis clairement capable de le faire, à moi de lui prouver qu’elle avait raison de croire en moi, à moi de montrer que cette chose, le bonheur, est accessible à tout le monde, y compris les personnes pour qui la vie n’est qu’une succession d’échec tel que moi. Certains ont surement connus pire, mais beaucoup ont connu mieux, je pense pouvoir clairement me placer dans les vingt pour cent de poissard bouseux qui feraient mieux de disparaitre à jamais, mais je serais l’exeption qui confirme la règle, grâce à elle, Shannon Summers, la seule, l’unique, celle qui aura réussi à dévoiler mon cœur au grand jour celle qui me fait aujourd’hui comprendre ce que c’est réellement que d’éprouver un sentiment amoureux pour quelqu’un, celle qui me comble de bonheur, ma raison de vivre si je puis dire même.

    Je venais limite d’être opéré à cœur ouvert là avec tout ce que je venais de lui déclarer, mais tout ce que je disais là, je le pensais clairement, je l’aime et ce n’est pas rien. Elle est la seule personne qui saura combler ce vide en moi, j’ai toujours dit que ma mère était LA personne la plus importante de ma vie, mais en réalité j’ai trouvé plus important encore pour moi, il s’agit bel et bien de Shannon, oui je laisserais ma vie entre ses mains si nécessaire, oui je donnerais ma vie pour sauver la sienne, comme aurait dit mon père à l’époque, quand on a quelqu’un dans la peau alors nous devons tout faire pour son bonheur... Difficile à croire quand on sait le nombre de fois qu’il a trompé ma mère, mais je ne suis pas comme lui, je suis même loin d’être comme lui et je le sais ! En revanche, parmi les choses dont je suis absolument sur, il y a des phrases, des citations, des actes aussi, mais aujourd’hui, je ne pourrais faire qu’une seule chose, c’est vous répétez les mots de Thomas Merton qui disait alors : « L’amour est notre vraie destinée. Nous ne trouvons pas le sens de la vie si nous sommes seuls. Nous le trouvons avec un autre. » Aujourd’hui je peux donc le crier sur tout les toits, j’ai trouvé le sens qu’il manquait à ma vie, j’ai trouvé une raison à ma volonté d’avancer. Désormais je ne regarderais plus en arrière, j’ai fait des choses horribles certes, mais ce que je sais c’est que la vie vaut le coup d’être vécue et c’est grâce à Shannon que je viens seulement de le comprendre, il est temps, temps de me battre, temps de reprendre ma vie en main, temps de changer tout cela ! Elle venait de finir, un dialogue que je bu et que je dégustais à merveille, je n’aurais jamais pensé voir un jour cela arriver, j’étais l’homme le plus heureux du monde sans le moindre doute, nous nous connaissions depuis un bon moment maintenant, mais aujourd’hui tout va plus loin et bien qu’il n’y ai eu personne avant, je le sais, c’est elle LA personne. Celle avec qui je veux finir. Nous n’aimons pas avec les yeux, mais bien avec l’âme, alors oui, je suis sur à cent pour cent de moi.

    « Shannon Maei Summers, je t’aime d’une façon dont il est impossible d’imaginer, tu es celle qui comble ce vide en moi, celle qui illumine ma vie en lui redonnant un sens. Dans ma tête les choses semblent aussi clair que dans la tienne, je ne peux plus m’imaginer sans toi, j’ai besoin de toi pour tout ce que je peux faire, j’ai besoin de toi pour avancer, pour vivre. Tu es la personne qui compte le plus pour moi et quelques soient les épreuves et les difficultés que nous traverseront, je serais toujours là pour les surmonter avec toi, je me fiche de savoir ce que j’ai à risquer, ce qui m’importe c’est toi, bien plus que moi, bien plus que tout, mon cœur t’appartiens, tu es libre d’en faire ce que bon te semble, mais si tu venais à la jeter ou à me le rendre, je crois alors que ma raison d’exister disparaitrait à jamais, je t’aime mon cœur et si la chance de connaitre ce bonheur m’est permise alors j’ose, oui j’ose y penser et même te le dire, j’aimerais que nous passions notre vie à deux, une bel endroit à vivre et que tu sois la mère de mes enfants. »

    Aujourd’hui, je peux le dire également, je préférerais avoir des yeux qui ne voient pas, des oreilles qui n’entendent pas, des lèvres qui ne peuvent pas parler plutôt qu’un cœur qui ne peut pas aimer car aujourd’hui je ne serais pas témoin de la véritable existence du bonheur et de l’amour. Je répondais à son baiser par un baiser, la gardant dans mes bras, ne souhaitant plus qu'une chose, que le temps cesse d'avancer et que nous restions ensemble à jamais.


Citation :
1038 le 30/11/13


Dernière édition par Bastian Dumoulin le Sam 30 Nov 2013 - 9:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyMer 6 Nov 2013 - 21:44




Shannon M. Summers  & Bastian Dumoulin ♥
« Il est grand temps d'avoir une véritable discussion »



« Shannon Maei Summers, je t’aime d’une façon dont il est impossible d’imaginer, tu es celle qui comble ce vide en moi, celle qui illumine ma vie en lui redonnant un sens. Dans ma tête les choses semblent aussi clair que dans la tienne, je ne peux plus m’imaginer sans toi, j’ai besoin de toi pour tout ce que je peux faire, j’ai besoin de toi pour avancer, pour vivre. Tu es la personne qui compte le plus pour moi et quelques soient les épreuves et les difficultés que nous traverseront, je serais toujours là pour les surmonter avec toi, je me fiche de savoir ce que j’ai à risquer, ce qui m’importe c’est toi, bien plus que moi, bien plus que tout, mon cœur t’appartiens, tu es libre d’en faire ce que bon te semble, mais si tu venais à la jeter ou à me le rendre, je crois alors que ma raison d’exister disparaitrait à jamais, je t’aime mon cœur et si la chance de connaitre ce bonheur m’est permise alors j’ose, oui j’ose y penser et même te le dire, j’aimerais que nous passions notre vie à deux, une bel endroit à vivre et que tu sois la mère de mes enfants. » Ses mots résonnaient au plus profond de ma tête ; jamais je n'aurais cru recevoir un tel discours d'un homme un jour et, encore moins de la part de Bastian. Moi qui croyait que tout était toujours très claire dans ma tête, je pouvais prouver aujourd'hui que beaucoup de choses pouvaient changer rien qu'en l'espace de quelques secondes et rien que par l'intermédiaire d'un seul petit geste à l'occurence ici, d'un baiser au milieu d'un aéroport après une dispute. Bastian avait certes était toujours la personne la plus importante pour moi, une personne pour qui j'aurais toujours été prête à tout, mais jamais je n'aurais cru que mes sentiments étaient en réalité preuve d'un amour intense, un amour que je ne suis d'ailleurs, pas capable de décrire tellement il peut être fort. « Tu sais, il y a quelques jours de ça, bien avant cette fameuse dispute, j'étais incapable de dire que les sentiments que je ressentais pour toi, n'étaient autre que des sentiments d'amitié. Je pense en effet, que même si cette dispute nous a fait énormément de mal, m'a même peut être brisé le coeur à un certain moment, elle m'aura servi à ouvrir les yeux et à mettre de réels mots sur ce que je pouvais réellement ressentir pour toi. Après ces deux jours de silence, et après ces deux jours de manque terrible, je peux enfin t'avouer que je suis réellement amoureuse de toi, tu es d'ailleurs la première personne à qui j'avoue ce genre de chose puisque je ne suis jamais tombée amoureuse de quelqu'un de peur de souffrir et de me retrouver encore une fois, au sol. Je me suis toujours amusée, on m'a même considérée comme une fille facile, ce qui est faux d'ailleurs, je ne voulais tout simplement mettre aucun sentiment réel sur ce que je pouvais ressentir. A l'heure actuelle, je désire t'ouvrir mon coeur, même te le donner ; je t'aime Bastian Dumoulin, je t'aime du plus profond de mon âme et je souhaite que ce sentiment dure éternellement, même qu'il prenne un ampleur tellement énorme que je ne serai même plus capable d'en trouver les limites moi même. Je te veux toi, et personne d'autre. Oui,  je serai ravi un jour de t'offrir, une famille. » Ouuuh.. autant dire que mon coeur prenait le dessus. Je ne m'étais jamais permise de mettre mon coeur sur la table et de dévoiler parfaitement ce que mon coeur pouvait ressentir. Mais pourtant cela était réellement plaisant.

Ses lèvres se posèrent sur les miennes, les laissant danser l'une contre l'autre un long moment avant même que je décide de laisser ma langue franchir la frontière de sa bouche, pour rejoindre la sienne afin d'emmener ce baiser bien plus loin encore. Je voulais lui montrer réellement ce qu'il était pour moi et lui prouver que malgré mon manque d'expérience en la matière, il pouvait compter sur moi et même avoir entièrement confiance en moi. Je ne pourrais le trahir, je serai d'ailleurs incapable de le trahir tellement mon amour est fort, et tellement je souhaite le voir heureux à mes côtés. Mes mains passèrent autour de son cou caressant tendrement du bout de mes doigts sa nuque étrangement douce. Je finis par mettre fin à ce magnifique baiser, collant mon front contre le sien, soufflant de plaisir après ce merveilleux moment « N'oublie jamais que je t'aime.. »   Tout en prononçant ces mots, mes doigts parcouraient l'ensemble de son corps, comme si je voulais le graver entièrement dans ma mémoire, à tout jamais. Je voulais qu'à chaque instant il hante mes pensées, limite à me rendre complètement dingue et accroc à lui. Je ne savais réellement pas ce qu'il se passait, mais tout ce que je voulais c'est écouter mon coeur et vivre ce moment encore bien longtemps.
BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Shannon M. Summers le Mar 19 Nov 2013 - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyJeu 14 Nov 2013 - 14:12


    Qui aurait un jour pu me dire que tout cela finirait par arrive ? Qui aurait pu me dis que mon coeur que j'ai tant durci finirais par craque, céder même face a Shannon, celle que je considérais comme mon amie, celle pour qui j'aurais tant  donne pour son bonheur sans jamais prendre la peine d'aller plus loin qu'une simple amitié améliorer. Je l'aime plus que tout au monde, j'ai besoin d'elle a mes cotes, de sa présence pour moi, sans elle je suis vide, complètement nu, j'en mourrais même. Aujourd'hui plus que jamais j'étais prêt a tout pour son bon heure, je voulais la voir sourire, la voir heureuse a mes cotes faire le maximum pour que son sourire illumine son visage déjà plus que radieux. Je l'aime et je ne le lui montrer mais sans doute jamais assez, mais je ferais de mon mieux pour elle, pour son bonheur.

    "Shannon je t'aime comme jamais personne ne pourra t'aimer, tu es mon tout celle qui éclairera mes jours et mes nuits, celle qui fera de ma vie un paradis. J'ai tant besoin de toi, bien plus que je n'aurais pu l'imaginer, tu en es devenu ma drogue, il m'a fallut du temps, j'en ai meme eu peur, mais j'en suis sur, sans toi je m'eteind, sans toi je meurt, j'ai besoin de toi ! Je suis tellement désolé pour cette dispute mais je saurais me rattraper, je saurais faire en sorte que tout rentre dans l'ordre, nous n'oublierons pas mais nous avancerons, ensemble, main dans la main."

    Jamais je n'aurais cru voir ce moment arriver, mais la vie est tellement étonnante parfois, je ne le sait que trop bien en même temps non ? J'ai vécu tant de choses toutes plus étrange les unes que les autres Lesly, Mariann, certains soucis en France également. Je n'ai pas besoin de m'en faire les bizarrerie je connais. Mes lèvres se posèrent contre les siennent, puis sa langue vint traverser l'entrer de ma bouche avant qu'elle ne vienne d'entre mêler avec la mienne. Je prolongeait alors le baiser, continuant de mêler nos langues, je l'aime et elle le comprendra. Rompant le baiser, elle posait son front contre le mien, je sentais alors sa respiration se poser sur mes lèvres avec une délicatesse assez impressionnante. Je fermais les yeux brievement avant de déposer mon regard sur son visage a nouveau.

    " Je t'aime Shannichou."


Citation :
RAS le 30/11/13


Dernière édition par Bastian Dumoulin le Sam 30 Nov 2013 - 9:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] EmptyMar 19 Nov 2013 - 13:47




Shannon M. Summers  & Bastian Dumoulin ♥
« Il est grand temps d'avoir une véritable discussion »


Il y a encore peu de temps, l’amour était pour moi quelque chose d’impossible ; en effet, j’avais certes connu beaucoup d’hommes dans ma vie, mais il ne s’agissait que de simples coups d’un soir, que de simples petites amusettes de soirée. D’ailleurs, je ne perdais pas mon temps à leur donner mon numéro puisqu’il était déjà certains pour moi, de ne plus les revoir à la fin de cet acte. Je m’amusais, rien de plus. Après tout, quand je vois l’état que certaines personnes s’infligent après une rupture ou une simple découverte, je me dis que j’ai toujours pris la meilleure décision, qu’au moins de mon côté, mon cœur ne saigne pas plus qu’il ne le fait déjà avec ce genre d’histoire puérile. J’avais beaucoup d’amis masculins, de très bons amis même, des personnes avec qui j’ai partagé certainement plus d’une fois leur lit, non pas forcément pour accomplir quelques choses de sexuelles mais tout simplement pour me sentir protéger malgré tout. Parmi eux, il y avait Bastian Dumoulin, certainement même mon favori, la personne avec qui je partageais même le plus clair de mon temps, inséparable en quelque sorte. Nous avions partagé plus d’une fois le même lit, les mêmes nuits sans même aller plus loin, tout avait toujours été très clair entre nous.., enfin à ce qu’on pouvait croire…

A l’heure actuelle, tout avait basculé ; en effet, ma vie, mes certitudes, mes ambitions et d’autres choses avaient pris un tournent bien différent. Bastian, mon Bastian voila ce qu’il était réellement pour moi, l’homme de ma vie, la personne sans qui je ne pourrais plus avancer maintenant, la personne dont j’ai besoin pour m’accrocher au dure situation de la vie, la personne dont j’ai besoin pour me faire vivre un véritable conte de fée, je ne souhaite que lui et personnes d’autres. Installée depuis maintenant quelques temps, sur un banc du parc, nous étions plus proche que jamais ; s’embrasser, se serrer l’un contre l’autre, respirer l’odeur de l’autre, etc… Nous nous aimions en réalité, nous nous aimions d’un amour tellement fort qu’il me semble même aujourd’hui connu depuis des années. J’étais tellement bien… « Shannon je t'aime comme jamais personne ne pourra t'aimer, tu es mon tout celle qui éclairera mes jours et mes nuits, celle qui fera de ma vie un paradis. J'ai tant besoin de toi, bien plus que je n'aurais pu l'imaginer, tu en es devenu ma drogue, il m'a fallut du temps, j'en ai même eu peur, mais j'en suis sur, sans toi je m'éteins, sans toi je meurt, j'ai besoin de toi ! Je suis tellement désolé pour cette dispute mais je saurais me rattraper, je saurais faire en sorte que tout rentre dans l'ordre, nous n'oublierons pas mais nous avancerons, ensemble, main dans la main. » Ses mots résonnaient dans ma tête, ils faisaient battre mon coeur tellement fort que je pensais même qu'il allait finir par sortir de ma poitrine, les larmes montaient de nouveau sur le bord de mes joues, essayant au mieux de les retenir de peur de me montrer bien trop banale. Mes mots étaient coupés tellement je voulais profiter encore du doux son de sa voix. J'essayais d'articuler quelques choses d'aussi magnifique que lui, mais seuls quelques mots sortirent de ma bouche sans même que je puisse les contrôler : « Tu demeuras dorénavant le seul et l’unique homme de ma vie, je ne veux que toi, je veux rêver que de toi, je veux ne manquer que de toi, je veux être heureuse qu’avec toi, je veux construire quelques choses de solide avec toi, je veux juste faire ma vie avec toi. Je t’aime et cet amour grandira de jour en jour, il sera même la chose la plus forte que je n’aurais jamais bâti avec quelqu’un, notre amour en sera ma fierté » Mes mains caressaient son visage comme pour le découvrir et le garder en mémoire encore bien longtemps. Je m'approchais délicatement de ses lèvres l'embrassant amoureusement durant un petit moment afin de profiter au mieux de cet instant. Mon front finit même par se poser contre les siens, mes yeux se fermant délicatement afin de profiter du mieux possible de notre situation.

« Je t'aime Shannichou » me dit-il, me faisant ainsi ouvrir de nouveau les yeux afin de lui sourire de façon très amoureuse, mon regard plongeant dans le sien, mes doigts descendant rejoindre les siens, le tirant vers moi afin que nous nous levions ensemble, le faisant ainsi avancer jusqu'à l'entrée du parc en ma compagnie. J'étais fière de me montrer à son bras, me collant littéralement contre lui afin de faire comprendre à toutes ses demoiselles qu'il était à moi et que personne n'allait pouvoir faire pour que notre amour se termine un jour. Nous nous arrêtions devant l'entrée du parc avant de lui faire de petits yeux ronds et amoureux « Allons chez moi, profitez tranquillement de ce moment, tu ne penses pas ? » Et c'est sans attendre une nouvelle réponse de sa part, que je l'emmenais jusqu'à la voiture, prenant ensuite la direction de la maison afin de rattraper les deux jours ainsi que le reste du temps que nous avions perdu tous les deux.



Sujet terminé.

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty
MessageSujet: Re: parce que nous avons besoin de parler [shannichou]   parce que nous avons besoin de parler [shannichou] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

parce que nous avons besoin de parler [shannichou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMAZING PEOPLE ♣  :: parce que nous avons besoin de parler [shannichou] 17522588bb :: Corbeille :: Les sujets clos :: 2013-