Partagez | 
 

 Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité



MessageSujet: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Jeu 22 Mai 2014 - 10:29

Noelia ∞ Timeo
le monde est petit.
Nous étions samedi, la plus part de mes week-end j’essayais de les passé en compagnie de Calliope, mais malheureusement en ce moment on se voyait de moins en moins, aucune raison particulière, mais je préférais travaillais que de rester à la maison à l’attendre, de plus ce matin j’avais commencé de bonne heure à ma station, les livraisons arriver en nombre, j’étais seul, mon employé lui commencer à huit heure, pour tout vous avouez, c’est dans ces moment-là qu’on a besoin le plus de monde, mais au moins je m’occupais et le temps passer vite à ranger. Une fois la livraison terminé et mes articles ranger dans le dépôt, je monte à mon bureau quelques peu essoufflé, me prenant de quoi boire dans mon petit réfrigérateur, laissant mon employé faire le cassier, bref, tout marcher comme d’habitude. Je me mis ensuite à travaillais, remplissant beaucoup de papier, naviguant sur internet. Bref une journée assez prise de tête. Je n’aimais pas trop rester dans mon bureau trop longtemps, mais là je devais récupérer le retard.  

Je décide alors de rester à la station toute la journée pour faire la fermeture de la boutique, la nuit était tombée et je ferme mon petit magasin pour ensuite regagner ma voiture. Je m’installe dedans, passant la main sur mon visage quelques peu fatiguer, j’avais qu’une envie c’était de regagner mon lit. Je démarre la voiture, prenant un raccourcis, peu de monde passer sur cette route-là, j’étais donc tranquille, même si la forêt n’était pas loin de la route. J’aperçu ensuite des warning au loin, je fronce les sourcils continuant de rouler, il faisait nuit je ne voyais pas très bien ce qu’il se passait, de plus je ne voyais personne, ayant peur que quelques choses de grave est arrivé à la personne ou tout simplement une panne, je me gare derrière sa voiture, mettant à mon tour les warning allant à la rencontre de la personne après avoir pris ma lampe de poche. « Bonsoir, il y a quelqu’un ? » Dis-je allant vers la voiture de l’inconnu, à la recherche de la personne.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Jeu 22 Mai 2014 - 11:51


Timéo&Noelia


Les rayons du soleil effleurèrent ma peau alors que peu à peu je reprenais conscience du monde des songes. Il était dix heures et une journée bien chargée m'attendait. En effet, depuis que j'étais arrivée à Los Angeles, je passais chaque minute de mon temps à préparer ma nouvelle exposition, ce qui était, un boulot considérable. M'étirant avec douceur, je me levais tranquillement prête à débuter une nouvelle journée. Dans un premier temps, je prenais une douche revigorante puis, une serviette autour de la taille, je m'installais devant mon dressing à la recherche de ma tenue du jour. Après quelques minutes d'indécision, j'optais finalement pour une tenue décontractée composée d'un pantalon blanc, d'un haut beige crème et de talons de la même couleur. Après m'être maquillée de manière légère, je me rendis dans la cuisine pour entamer mon petit déjeuner.  Tout en picorant quelques grains de raisins frais, je regardais les différents clichés que j'avais pris la veille. Je n'étais pas encore pleinement satisfaite de mon travail et le thème de ma prochaine exposition restait un mystère. Je poussais un profond soupir espérant que cette journée serait plus concluante...

Après avoir débarrassé la table, je remarquais le mot que m'avait laissé ma jeune colocataire « Ne m'attends pas ce soir, je ne rentre pas ». Un fin sourire étira mes lèvres. Alys était tout le contraire de moi, joyeuse, pleine de charme, débordante de vie,  elle passait la plupart de ses soirées à l'extérieur et j'étais plutôt habituée à ce genre de mot. Revérifiant le contenu de mon sac, je claquais la porte de ma maison actuelle. J'avais acheté celle-ci pour une somme modique étant donné l'étendu des travaux qu'il restait à faire. C'était une maison assez ancienne dont la façade blanche ainsi que ses volets gris auraient bien besoin d'un coup de peinture. A l'avant, se trouvait une véranda où il était agréable de s’asseoir pour profiter des rayons du soleil. Malgré une décoration démodée et d'immenses rénovations en perspectives, cet endroit m'apaisait. Je m'y sentais chez moi et c'était l'essentiel. De plus, je considérais que cet endroit avait un véritable potentiel. Bien entendu, la plupart des gens grimaçait lorsque je leur donnais mon adresse. En effet, pour y parvenir, il fallait traverser la forêt, la maison se trouvant véritablement à l'extérieur de la ville et mes seuls voisins étant les occupants du cimetière à quelques kilomètres. Pour ma part, j'aimais ce sentiment d'isolement.

Après avoir vérifié que la porte était bien fermée, je montais dans ma voiture, positionnant mes lunettes Rayban sur le bout de mon nez puis démarrais direction la ville. Armée de mon appareil photo, je saisissais des instants, des lieux, des paysages. Armée de mon appareil photo, je ne voyais pas les heures défilées. La photographie était pour la plupart des gens une passion, pour moi, c'était vital. Lorsque j'entendais ce petit « clic », tout mon être était envahi par un sentiment d'excitation. La photographie était mon refuge. C'était le seul moment où j'arrêtais de penser à tous les problèmes qui envahissaient d'ordinaires mon esprit...Satisfaite de mes dernières prises, je décidais de me rendre à mon studio photo pour développer les clichés du jour que je suspendais sur de grands fils. En contemplant les photographies, je me rendais compte que Los Angeles était une ville submergeait par des sentiments contradictoires : la joie, la peine, l'amitié, l'amour, la rupture, le bonheur, la tristesse...Tout y était.

La nuit était déjà tombée lorsque je sortis du studio et le temps s'était considérablement rafraîchie. Mal à l'aise dans ses rues peu éclairées, je me dépêchais de rejoindre ma voiture, pressée de retrouver mon chez moi. En démarrant, je ne fis pas attention à ce ronronnement inhabituel, trop impatiente de sortir de ce parking. « Non, non, non, déclarai-je alors que ma voiture ralentit pour finalement s'arrêter complètement sur un chemin désert, mon capot dégageant une épaisse fumée. Autour de moi se trouvait la forêt et je me maudis intérieurement d'avoir choisi une maison aussi éloignée de la civilisation. Apeurée, je décidais de contacter Alys en espérant que la jeune femme ne soit pas déjà partie pour sa soirée « Salut, vous êtes bien sur le répondeur de Alys, laissez moi un message après le bip et je vous rappellerais peut-être. Merci et à bientôt ». Je posais ma tête sur le volant, désespérée. « Fais chier. ». Bon, détends toi Noelia, ce n'est pas la pleine lune, des loups garous ne risquent pas de venir te manger. Prenant mon courage à deux mains, j'allumais mes Warning puis sortais de ma voiture éclairant la route à l'aide de mon portable. Soulevant le capot, je regardais les différents circuits, n'y comprenant absolument rien. « Pourquoi est-ce qu'on ne nous apprends pas ça à la maternelle... murmurais-je ». Soudain, je sursautais alors que je percevais des grincements de pneu, signe qu'une voiture s'arrêtait non loin. Stoïque, ma respiration se coupa automatiquement et mon cœur se déchira dans ma poitrine.. Mon poul s’accéléra. Et s'il s'agissait d'un homme ? D'un fou ? Pire, d'un zombie. Apeurée, je tentais de retrouver mon calme, en vain. Pourquoi avait-il fallu que je regarde Scream, hier soir ? « Bonsoir, il y a quelqu'un ? ». Une voix grave, c'était un homme avec un accent... Québecois ? «  Oui, je suis là...Déclarai-je d'une toute petite voix ». Des bruits de pas se rapprochèrent jusqu'à ce qu'un homme apparaisse dans l'ombre. Il me fallut plusieurs minutes avant que mes yeux s'habituent pleinement à la pénombre mais lorsque ceux-ci se levèrent vers le visage du soit disant inconnu, mes traits se figèrent « Timéo...lâchais-je sous le choc alors que j'avais devant moi, mon premier amour.... »




FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Ven 23 Mai 2014 - 14:54

Noelia ∞ Timeo
le monde est petit.
Peu de voiture passer par ce trajet, chose que moi, au contraire, je faisais assez souvent. Cela faisait quelques années que je vivais ici, de plus je n’avais pas peur de l’inconnu, donc prendre un chemin et me perdre ne me faisais pas réellement peur, j’avais assez bien le sens de l’orientation et j’avais aussi le don d’être très sociable, aucune peur pour demander ma route. Chose que j’avais fait souvent lorsque que j’étais au Canada, parfois je prenais la voiture ne sachant pas où j’allais, voyageant, j’adorais et il faut l’avouer, ça me manquer. J’aimais partir sans prévenir, vivre des moments uniques, tout en évitant les montages, si possible, ayant le vertige, je préférais éviter de faire une crise au volant. L’avantage d’être ici c’est qu’il y avait beaucoup d’endroit que je n’avais pas encore découvert, ceci me plaisait assez, mais je n’avais pas trop le temps de me balader, entre ma station, mes amis, Calliope, puis mon chat, s’était pas facile. Vous allez me dire, un chat ça n’empêche à rien, mais c’est que ce Balou n’est pas comme tous les chats, dès qu’on le laisse trop longtemps seul, il a tendance à se venger. Je n’aimais pas forcément ramasser ces bêtises.

Roulant en direction de chez moi, tout en écoutant de la musique, tout en bougeant légèrement la tête au rythme de la musique, marmonnant bref je me détendais pour rentrer chez moi et aller enfin me coucher. Mais contre toute attente, une voiture était stationner avec les warning, je fronce les sourcils, me garant derrière cette voiture, sortant, me dirigeant vers la voiture demandant si il y avait quelqu’un. Une voix de femme me répondit, une voix avec un accent québécois, comme moi. J’avais franchement combien de pourcentage pour croiser une québécoise ici ? Et encore combien de chance pour retrouver mon ex petite amie ? Dès qu’elle dit mon prénom, je la fixe, tout autant surprise qu’elle. « Oui… C’est bien moi. » Je souris amusé et quelques peu nerveux, passant ma main sur ma nuque, me la grattant. « Waouh… Si je m’attendais. » Je redresse mes sourcils la fixant toujours autant. La fumer passa entre nous, ce qui me réveilla de ma surprise, je regarde vers son capot. « Besoin d’aide ? » Je fis un sourire aux coins des lèvres, regardant dans son moteur, mettant la lampe torse dans la direction où je regardais. « Bon ton moteur est trop chaud pour que je fasse quoi que ce soit… Ce qu’on va faire, c’est qu’on va mettre ta voiture sur le côté, je vais appeler un ami, il viendra la chercher demain à la première heure. Il l’emmènera à un garagiste que je connais. » Je me retourne vers elle, la regardant à nouveau lui disant. « Noelia… Je suis content de te voir. » Dis-je sincèrement. J’avais beaucoup pensé à elle, mais malheureusement j’avais essayé de me faire une raison, essayé de faire ma vie, mais de la voir là, face à moi, me perturber assez et faisais remonter les souvenirs.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Ven 23 Mai 2014 - 21:07


Timéo&Noelia


Je restais quelques instants immobile espérant ne jamais me réveiller de ce merveilleux rêve. A quelques mètres de moi se tenait un homme que j'avais profondément aimé. Stoïque, je regardais son visage dans la pénombre alors qu'il me détaillait du regard à son tour. Combien de fois avais-je imaginé nos retrouvailles ? Timéo resta tout aussi surpris que moi et il fallut plusieurs minutes pour que nous retrouvions nos esprits. Il s'avança à mes côtés et examina mon moteur tandis que je ne le quittais pas des yeux. Les traits de son visage étaient toujours aussi fins et avaient embellis avec l'âge. Ses lèvres étaient étirés dans un sourire ravageur. Même si cela faisait une éternité que nous nous étions pas vus, la beauté de Timéo restait incontestable. Des images me revinrent automatiquement à l'esprit alors que je le contemplais en silence. Je revivais les doux moments que nous avions partagés dans les bras l'un de l'autre, les fous rires, les longues discussions au clair de lune. A l'époque, nous avions une relation fusionnelle et passions notre temps à nous taquiner pour un oui ou pour un non. Ma vie avait pris un tournant radical à partir du moment où j'avais quitté le jeune homme. En arrivant à New York, je n'avais jamais cessé de penser à lui. J'avais, d'ailleurs, rédigé de nombreuses lettres que je ne lui avais jamais envoyées. Quitter Timéo avait été une grosse erreur. J'avais essayé de l'oublier en me mariant précipitamment mais le visage du jeune homme me revenait constamment à l'esprit.  C'était comme si nous n'avions pas réellement voulu mettre un terme à notre relation et que nous étions restés sur notre fin. Mais aujourd'hui, tout était différent. J'étais très loin de la femme joyeuse, confiante que Timéo avait connue. Les années s'écoulant, nous avions vécu notre vie chacun de notre côté et à présent, le destin nous ramenait sur la même route.

« Je te remercie, répondis-je d'une voix timide alors qu'il me proposait de confier ma voiture à l'un de ses amis ». Son regard passa du moteur pour plonger intensément dans le mien alors qu'il m'avouait qu'il était heureux de me voir. « Moi aussi...Cela fait tellement longtemps. ». Je lui souris timidement alors que nous restions quelques instants figés à se regarder l'un l'autre. « Est-ce que...Est-ce que cela t'ennuierait de me ramener ? J'habite au bout de cette route. Nous pourrions prendre...Un café ou un thé. A moins que tu es autre chose de prévu... ». Timéo décida de me raccompagner, acceptant au passage ma proposition.  Après avoir installé ma voiture sur le bas côté et verrouillé mes portières, je montais dans sa voiture, attachais ma ceinture de sécurité puis le guidais en lui indiquant la route à suivre. Après vingt minutes de route, nous débouchâmes sur un chemin de graviers blancs qui conduisait à ma demeure. C'était une maison ancienne assez grande qui nécessitait des travaux considérables mais dans laquelle je me sentais en sécurité. Je sortais de la voiture, gravis les quelques marches de mon perron, déverrouillais ma porte  «  Je t'en prie Timéo entre. Surtout, ne fais pas attention au désordre, je suis en pleine rénovation ». EN effet, des bidons de peintures traînaient un peu partout dans le couloir que j'avais fraîchement repeint et qui contrastait avec le papier peint démodé des autres pièces dont je n'avais pas commencé les travaux. Je conduisais Timéo dans la cuisine où je l'invitais à s’asseoir pendant que je jetais un coup d’œil au réfrigérateur  « Je peux t'offrir quelque chose à boire ? Une bière ? Un verre de vin ? Hum...J'ai aussi du Coca, si tu veux. ». Je me tournais vers lui, un sourire en coin se dessinant sur mes lèvres alors que je prenais conscience que Timéo Bradford était assis dans ma cuisine, mon cœur battant un peu plus fort dû à  l'excitation de nos retrouvailles. ]




[/color]
FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Sam 24 Mai 2014 - 19:08

Noelia ∞ Timeo
le monde est petit.
Vous n’imaginez même pas à quel point j’étais perturbé. Je me demandais réellement comment Noelia et moi ont pouvaient se retrouver au même endroit au même moment. Puis Los-Angeles, pourquoi elle était arrivée ici, enfin elle devait surement ce demandé la même chose de moi. Nous nous étions quittés j’étais encore au Canada, elle devait toute autant surprise que moi. Mais ce n’était pas une surprise désagréable, bien au contraire, j’avais pris beaucoup sur moi pour ne pas prendre de ses nouvelles, j’étais curieux de savoir si elle avait réussi son rêve et encore plus savoir ce qu’elle devenait. Etait-elle mariée ? Avait-elle des enfants ? Nous étions en âge d’en avoir, cela me surprendrait guère, même si j’avoue qu’elle semblait être toute seule, je n’avais pas remarqué d’anneau autour de son doigt, étrangement je m’en sentis presque soulager. Je lui avoue rapidement que j’étais ravie de la voir, elle semblait l’être aussi ce qui me fit sourire d’avantage. Elle avait gardé son jolie minois, elle a toujours était une belle femme et d’avantage maintenant. Des yeux magnifiques comme toujours, son petit sourire timide qui avait tendance à me faire d’avantage sourire. Physiquement, elle était toujours aussi sublime. Elle me demande si j’étais libre pour la ramener et prendre un verre en sa compagnie. « Pas de soucis, j’ai du temps. » Bon d’accord normalement j’avais envie de dormir, mais bizarrement à présent, j’étais en pleine forme, surement l’excitation de la voir, mon cœur battait la chamade.

Rapidement, on se mit à garer la voiture sur le côté, moi en train de pousser, puis la jeune femme au volant, bref quelques choses d’assez rapide, nous étions un peu en pente. On partit en direction de ma voiture et je suivis ses indications. Arrivé chez elle, je ferme ma voiture me mettant à observer tout autour de moi, je souris aux coins des lèvres. Je savais que si j’aurais le temps je me serais prise une maison à ce goût-là, j’aimais retaper les choses, j’étais bricoleur, même si mon vertige m’aidait pas forcément pour les travaux. Je la suivis à l’intérieur écoutant ses excuses pour le désordre. « Ne t’inquiète pas, j’adore ta maison, elle a beaucoup de potentiel. » Je souris toujours autant enlever ma veste, continuant de la suivre. Je pose ma veste sur le dossier de la chaise, tout en m’installant, l’écoutant. « Une bière s’il te plait. » Je lui rendis son sourire, la laissant donc me servir, elle venu me l’apporter. « Merci. » J’observe de nouveau autour de moi. « Donc la petite Noelia à atterrit à Los-Angeles ? Le monde est petit. Dit moi, ça fait longtemps que tu es ici ? » J’espérais que non, j’aurais aimé, sinon, la croisé avant. Je bus une gorgé de ma bière me levant, demandant alors curieux. « Tu peux me faire visiter ? Je suis assez curieux de savoir où tu vis. » Du premier coup d’œil, elle ne semblait pas avoir d’enfant, pas de jouer qui traine, juste des outils et des peintures. Un homme devait surement être ici.



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Dim 25 Mai 2014 - 2:02


Timéo&Noelia


Je le remerciais lorsqu'il m'avoua qu'il adorait ma maison, lui trouvant beaucoup de potentiel. Je décapsulais sa bière puis lui apportais. Quant à moi, je me servais un verre de Coca et m'installais en face de lui  tout en sirotant ma boisson. « Non, cela ne fait que huit mois que je suis ici. J'ai demandé ma mutation  il y a six mois. Et toi ? Je ne m'attendais pas à te trouver à Los Angeles, je croyais que tu préférais le froid du Québec ? Et Aymeric, comment va-t-il ? ». J'étais pressée de découvrir ce qu'était devenu Timéo. Etait-il marié ? Avait-il des enfants ? Avait-il changé ou derrière ce sourire se trouvait toujours celui que j'avais tant aimé ? Le voyant se lever, je me levais à mon tour alors qu'il me demandait si je pouvais lui faire visiter. « Oui, avec plaisir. Je t'en prie, suis moi ». Nous commencions  par l'étage où je faisais découvrir la salle de bain ,  ma chambre puis  mon bureau où se trouvait les différents clichés de ma semaine éparpillés un peu partout. Je lui présentais deux autres pièces qui n'avaient pour le moment aucune utilité mais que je comptais rénovés en chambre d'amies. En descendant, je désignais une porte qui était celle de la chambre d'Alys, ma colocataire, lui faisais visiter la salle de jeu  puis terminais par le salon qui possédait une tapisserie à fleur immonde, un lustre imposant  au plafond ainsi qu'une cheminée en marbre. Les meubles modernes contrastaient véritablement avec le style ancien des lieux. J'invitais Timéo à prendre place dans le canapé pendant que je m'installais dans un fauteuil en face de lui « Alors qu'en penses-tu ? Demandai-je. Je dois encore faire quelques rénovations, un bon coup de peinture un peu partout mais j'ai véritablement eu un coup de cœur. ». Je lui souris alors que nous échangions un de ces regards interminables.. Tous nos souvenirs me revenaient à l'esprit. Combien de temps avais-je imaginé le retrouver ?  Comment avais-je réussi à ne plus avoir de contact avec lui ? Alors que j'allais me relever pour aller chercher quelques amuses gueules, mon genou heurta la table basse qui renversa la bouteille de bière sur Timéo avant de se briser en mille morceaux.  Ma réaction fut automatique. Je me mis à genoux, tentant de ramasser les différents morceaux «  Pardon, je suis désolée, tout est de ma faute. Je suis désolée ». J'épongeais la bière qui imprégnait le tapis avec ma serviette en papier essayant de réparer ce que je venais de faire. D'autres souvenirs envahirent mon esprit tandis que je revivais  la même scène avec Henri.  Ce n'est pas grave, répondit Timéo». Mais je n'entendais déjà plus  rien, prisonnière de mon cauchemar. Lorsqu'il se pencha, tendant sa main pour m'aider à ramasser les morceaux, je ne vis qu'une terrible silhouette et une main menaçante au dessus de moi. Ma réaction fut instinctive. Je reculais contre le canapé, rentrant les épaules, essayant d'un bras de protéger mon visage dans une attitude typique de défense, mon corps mince recroquevillé autant que possible...Un long silence régna ensuite dans la pièce tandis que  le mur d'épouvante qui m'enfermait s'estompait peu à peu. Ce n'est que Timéo, me répétais-je, ce n'est que Timéo. . Je baissais lentement mon bras, osant  à peine le regarder, tandis que je luttais contre des tremblements de peur....




FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Dim 25 Mai 2014 - 22:08

Noelia ∞ Timeo
le monde est petit.
Très curieux, je demandais ce qu’elle fichait ici, depuis combien de temps, apparemment ça faisait tout de même un petit moment, je ne l’avais jamais croisé, pourtant je passais très souvent sur ce chemin, on avait dû surement se croisé sans se rendre compte. Elle avait demandé une mutation, j’ose un sourcil curieux. « Mutation dans la photographie ? » Oui nous nous étions quittées par rapport à ça, j’espérais au moins qu’on s’était quitté et qu’elle avait réalisé son rêve. Elle m’interrogea ensuite, je souris aux coins des lèvres. « Ça va faire plus de quatre ans que j’ai quitté le grand froid et j’y retourne tout de même très souvent. Aymeric lui est toujours là-bas, marié cinq enfants et ils parlent du sixième. Tout roule pour lui. » Je lui fis un clin d’œil, il ne fallait pas s’inquiétait pour mon frère, il avait déjà sa vie bien tracés, il aimait sa vie et l’échangerait pour rien au monde, comme la mienne à vrai dire, j’aimais où j’avais atterrit, Los-Angeles était une ville extraordinaire, malgré sa chaleur assez pesante. Je demande ensuite à la jeune femme de me faire visiter, je la suivis posant ma bière, observant son domicile, elle semblait être la seule femme ici, enfin avec sa colocataire. Après une visite rapide, elle me demande ce que j’en pensais. « J’aime beaucoup ta maison, si je l’aurais visité, j’aurais surement aussi eu un coup de cœur. »

Elle se lève alors, percutant maladroitement ma bière, rapidement elle se mit à genoux pour ramasser sa petite bêtise, je souris amusé lui disant. « Ce n’est pas grave. » J’allais me pencher pour l’aider, mais elle eut une réaction qui me surpris, elle s’éloigne de moi, se cachant comme si j’allais lever la main sur elle, je fronce les sourcils la voyant trembler de peur, j’avale difficilement ma salive, elle paniquait et je n’aimais pas la voir comme ça, toute suite je pensai à un homme qui aurait pu la faire souffrir, qu’es que ça pouvait être d’autre. « Noelia.. Je ne te ferais jamais aucun mal, tu le sais… » Dis-je tentant de la rassurer, hésitant à m’approcher d’elle, de peur qu’elle se cache à nouveau. Mais je tente à nouveau, m’asseyant près d’elle, lui tendant mes bras, lui faisant comprendre que je la prendrais dans mes bras pour la rassurer. Je l’incite à venir contre moi et je pose mes lèvres sur le dessus de sa tête, un geste qui montrer que je la protégeais. « Qu’es qui s’est passé Noelia… Qui a osé te faire du mal ? » L’idée de savoir qu’une personne à peu lever la main sur elle m’énervait, comment pouvait-on battre une femme, j’espérais ne pas le connaître, pour ne pas regretter ce que je ferais ensuite.




code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Lun 26 Mai 2014 - 1:00


Timéo&Noelia


Je n'osais pas le regarder, ayant peur de ce je pouvais lire dans ses yeux. Je me mis à réfléchir très vite. Je devais dire quelque chose mais quoi ? « Noelia.. Je ne te ferais jamais aucun mal, tu le sais… »  L'hébétude qui trahissait le son de sa voix me fit relever la tête. Timéo semblait sous le choc alors qu'il me dévisageait cherchant à comprendre. « Je sais, murmurais-je honteuse ». Pour la première fois depuis longtemps, quelqu'un d'autre semblait se soucier de moi. Timéo s'accroupit devant moi, amenant son regard à ma hauteur et je remarquais qu'il prenait soin de ne pas me toucher, de ne pas s'approcher trop près. Je me sentais ridicule...Il tendit sa main vers moi avec douceur. D'abord hésitante, je finis par me  réfugier dans ses bras, respirant son odeur. C'était Timéo, un homme dont j' avais pleinement confiance et qu'il ne m'avait jamais blessé.  Je posais ma tête contre le large torse de celui-ci tandis qu'il m'enlaçait, me berçant avec douceur. Peu à peu, les larmes me gagnèrent et je me mis à pleurer en silence alors que pour la première fois depuis longtemps, je ressentais un sentiment de sécurité "Qu’est qui s’est passé Noelia… Qui a osé te faire du mal ? . «  » Il y avait de la colère dans sa voix, mais elle n'était pas dirigée contre moi, mais contre celui qui m'avait effrayée. Je sentis une vague de gratitude montait en moi. Pour la première fois, j'avais l'impression d'avoir un appui alors que cela faisait neuf ans que je dissimulais ce secret à tout le monde. « C'est fini, dis-je en évitant  soigneusement son regard. » Mes yeux étaient vides alors que des images des années de mon mariage traversaient mon esprit. « Je me suis fait la promesse de ne pas regarder en arrière. Il ne me fera plus aucun mal désormais. C'est pour cela que je suis venue m'installer à Los Angeles. Pour oublier. Me reconstruire. Mais quoique je fasse...J'ai l'impression qu'il est toujours là ». Des larmes ruisselèrent à nouveau sur mes joues, submergée par un sentiment de vulnérabilité. « Qui ? Demanda Timéo dont le ton de sa voix témoignait de son énervement ». J'allais répondre à sa question mais je ne trouvais pas la force de tout lui expliquer. Je me levais, séchant mes larmes « Ca n'a pas d'importance. Tout est fini maintenant » . Je ramassais les quelques débris qui traînaient sur le sol puis me dirigeais vers la cuisine, jetant le tout dans la poubelle puis posais mes deux mains sur le plan de travail sentant la présence de Timéo derrière moi. Lui tournant le dos, je relevais la tête tentant d'empêcher les larmes de couler, passant une main sur mon visage, puis soufflais un bon coup tentant de prendre mon courage à deux mains pour tout lui avouer. « C'était mon mari ». J'eus un rire jaune avant de faire volte face pour le regarder  « Tu sais...Quand je suis arrivée à New York...J'ai bien essayé...J'ai  bien essayé d'oublier. De t''oublier. Toi. Alors je me suis mariée avec le premier qui voulait de moi. Au départ...Tout était parfait. .Et puis..Il a commencé à avoir des troubles du comportement, à s'énerver de plus en plus...La plupart du temps, c'était de ma faute, tout était toujours de ma faute. J'étais maladroite...Tellement maladroite. Je...A chaque fois que j'ai voulu m'enfuir...Il... Je n'avais nul part où aller. Personne que je pouvais appeler et il continuait...Je.. ». Je plaquais ma main sur ma bouche, tentant de calmer le sanglot qui m'envahissait alors que je m'agenouillais, me laissant tomber sur le sol, de lourdes larmes roulant sur mes joues, incapable d'en raconter davantage, le chagrin me consommant peu à peu...




FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Lun 26 Mai 2014 - 10:37

Noelia ∞ Timeo
le monde est petit.
J’observe Noelia, qui s’était recroquevillé sur elle-même, pour se protéger… de moi. Je m’inquiétais, n’osant pas m’approcher d’elle, ne voulant pas lui faire peur, je tente alors de la rassurer. Je m’approche d’avantage d’elle, me mettant à sa hauteur, lui faisant comprendre qu’elle pouvait venir contre moi, histoire que je la rassure. L’idée qu’un homme es pu lui faire du mal m’énerver, je ne comprenais pas comment on pouvait faire une tel chose, surtout à Noelia, bien la dernière personne à qui il faut le faire. Je pose un baiser sur sa tête, réinsistant pour savoir qu’es qui se passait. Elle commence alors à se confier, mais reste vague. « Qui ? » Lui demandais-je l’observant se lever d’un bon, répétant que c’était terminé. Je me redresse à mon tour, la laissant ramasser ce qu’il trainait, la suivant, tout en la fixant, elle dos à moi. Je n’insiste pas sur le moment, j’avais bien fait car elle se mit à se confier à moi. Je l’observe se retourner, je l’écoute surprise de ses révélations, elle s’écroule au sol, à cet vu, je m’approche rapidement d’elle, venant la prendre contre moi une fois à sa hauteur. « Plus jamais je laisserais un homme te faire du mal Noelia… » Le pire c’était que sa semblait être de ma faute, sans vraiment l’être. Elle était tombée sur le premier venu pour tenter de m’oublier, d’un côté sa prouvé qu’elle aussi a eu beaucoup de mal à tourner la page, ceci ne l’aidait en rien. « On habite pas loin l’un et l’autre maintenant, tu pourras compter sur moi, n’importe quand. » C’était une manière aussi de lui prouver que je n’allais pas la laisser, même si je reconstruisais ma vie, je n’allais pas l’abandonner, ce n’était pas de ma nature, on avait vécu beaucoup ensemble. Mon premier amour et un premier amour ça ne s’oublie pas.



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Mer 28 Mai 2014 - 1:49


Timéo&Noelia


Je posais ma tête contre le torse chaud de Timéo retrouvant des odeurs du passé. Des scènes d'un passé qui me semblait lointain et proche à la fois. Nous nous étions aimés, nous nous étions donnés et la vie nous avait séparée. Désormais, la vie nous rapprochait à nouveau. Pour nous donner une seconde chance ? Je l'ignorais. J'avais changé. Timéo avait changé. Nous avions grandi. Le premier amour est toujours l'amour le plus pur. Celui dont on ignore la violence et les vices. Un amour innocent que l'on idéalise. Mais désormais, Timéo et moi avions perdu nos illusions. Nous avions pris conscience que le monde n'était pas aussi innocent et aussi pur que ce que nous pensions. « Plus jamais, je ne laisserais un homme te faire du mal Noelia ». Les larmes roulant sur mes joues, je m'accrochais à la chemise de Timéo comme s'il était mon dernier espoir. Cela fait tellement de temps que je n'avais pas reçu de soutien de la part de quelqu'un. Mon mariage m'avait complètement isolé des autres et il m'était difficile d'avoir confiance. Cependant, je connaissais Timéo depuis tellement d'années que je ne pouvais douter de sa parole. Je hochais silencieusement la tête alors qu'il me disait que je pouvais compter sur lui. Nous restions quelques instants, enlacés dans les bras l'un de l'autre, tandis que les tremblements de mon corps s'estompèrent peu à peu. « Je suis désolée... déclarai-je  en séchant mes larmes d'un revers de la main tout en me levant . Je suis certaine qu'en me retrouvant, tu ne t'attendais pas à cela...Je...Si cela ne te dérange pas, je voudrais que nous n'en parlions plus... Est-ce que je peux te proposer de dîner ici ? Tu me raconteras ta vie tout en mangeant. Je veux tout savoir ! ». Bien entendu, Timéo accepta et je me mis directement aux fourneaux préparant une de nos spécialités québécoises même si certains ingrédients ne se trouvaient pas facilement dans les magasins de Los Angeles. Au bout d'une demi heure, je dressais la table, servais un verre de vin à Timéo ainsi que le repas, attendant avec impatience le récit de ses aventures durant ces neufs années.




FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Dim 1 Juin 2014 - 17:14

Noelia ∞ Timeo
le monde est petit.
Noelia s’agrippe à moi, je passe mes bras autour d’elle, la rassurant, lui disant que jamais je laisserais un homme lui faire une tel chose, elle était auprès de moi, même si nous étions plus un couple, elle restait mon premier amour, la femme que j’avais aimé et envisager des tas de projet, une femme qui resterais à tout jamais dans ma mémoire, je n’allais pas l’abandonner, même si ma vie après pris un chemin différent, je n’étais pas le genre de mec à laisser tomber. Elle s’excuse, se redressant, je fis alors de même, j’hausse les épaules. « Non je m’attendais pas à ça, je m’attendais surtout pas à te voir. » Je fis un petit sourire, l’écoutant me demander de ne plus en parler, j’hoche la tête positivement, afin d’approuver ses paroles. Elle me propose ensuite de rester dîner afin que je parle de moi, de ce que je devenais après temps d’année. Je l’aide comme je pu dans la cuisine, une cuisine qui me manquait, une fois la table mise. « J’ai affreusement faim, ça sent bon, j’ai l’impression que a mère est passé dans les fourneaux. » Je n’étais pas très bon cuisinier, enfin si quand j’avais le temps, mais je m’accordais pas trop le temps à la cuisine. Je m’installe en face d’elle, lui disant. « Bon je vais parler de moi, à ton départ j’ai continué dans les petits boulots dans les stations essence, puis je suis partis ici, une envie de tout changer, j’ai ouvert ma station essence et ça marche plutôt pas mal, j’adore la gestion, c’est peut-être pas le boulot que tout de monde rêve, mais ça me plait beaucoup. » Je fis un petit sourire. Une fois servis je commence à manger. « C’est bon, toujours aussi bonne cuissière. » Il faudrait que j’essaye d’initiais Calliope à la cuisine pour qu’elle me face de bon petit plat comme ça, du moins québécois. « Je vais te piquer ta recette, je la donnerais à ma petite amie, histoire qu’elle me face quelques choses de québécois, car ça me manque ça. » Dis-je amusé.



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Sam 14 Juin 2014 - 18:05


Timéo&Noelia

. Je )posais -une assiette en face de l-ui, prenant place à mon tour puis l'écout²ais raconter les événements que j'av²ais loupés. «Je suis heureuse que tu es réussi à monter ton affaire ! Tu as toujours été -un v(rai leader et je ne suis pas étonnée que tu réussisses. ». C'était vrai. Au lycée, tout le monde suivait Timéo et il était une véritable star.  Il possédait un charisme fou et il était populaire aussi bien auprès des filles qui rêvaient de l'avoir comme petit ami, que des garçons qui souhaitaient simplement entrer en contact avec lui. A l'époque, j'avais été fasciné par sa facilité à dialoguer avec les autres ou à créer des liens, moi qui était si timide. Eh oui, à l'époque je faisais parti du rang des « intellos » alors que Timéo était tout le contraire. Néanmoins, contrairement aux populaires types du lycée, il était loin d'être méchant et avait un bon fond. Il se fichait royalement des étiquettes  et était agréable avec tout le monde. Je n'avais jamais pu oublier notre premier rencontre où j'avais été très étonnée qu'il m'adresse la parole, moi la fille invisible. Quand j'y repensais aujourd'hui, je devais admettre que Timéo m'avait fait évolué, me permettant d'affronter ma peur de faire face aux autres. Un sourire étira mes lèvres lorsque Timéo évoqua mes talents de cuisinière. J'avais dû apprendre très jeune à faire la cuisine pour mon père, qui depuis la mort de ma mère, s'était complètement laissé aller. Après la photographie, la cuisine était certainement la deuxième chose que je préférais faire. Malheureusement, je n'aimais pas cuisiné pour moi même et la plupart d-u temps je ne me faisais que des plats assez simples tels que des salades ou des sandiwchs. Lorsque Timéo évoqua sa petite amie, je fus à la fois heureuse et déçue. Heureuse, car j'étais contente qu'il ait refait sa vie. Déçue, parce qu'une page de notre histoire se tournait définitivement. « Une petite amie ? J'espère que tu me la présenteras, cela me ferait vraiment plaisir, lui déclarais-je sincère ». Timéo, contrairement à moi, avait réussi à avancer et ne plus vivre dans le passé. Sa vie semblait heureuse et c'était l'essentiel à mes yeux même si je devais avouer que toutes ces années je n'avais eu que lui en tête. Peut-être était-il temps pour moi aussi d'évoluer...  «  En tout cas, je suis bien contente de t'avoir retrouvé. Durant toutes ces années, j'ai beaucoup pensé à toi. J'ai même composé au moins 20 fois ton numéro *sourire*. Je ne connais encore personne à Los Angeles et j'espère que tu seras d'accord pour qu'on se revoit. J'ai hâte de découvrir l'homme que tu es devenu, les changements qui se sont opérés dans ton caractère. Ta vie, ton boulot, ta copine, tout ça... » Je voulais (reprendre une place dans la vie de Timéo, plus celle d'une petite amie, mais simplement une amie loyale et sincère.




FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   Dim 22 Juin 2014 - 16:44

Noelia ∞ Timeo
le monde est petit.
Noelia me complimente sur ce que j’étais devenue, je souris satisfait d’entendre cela, c’était toujours agréable d’avoir de tel compliment par une femme qui a était très importante dans votre vie. Je lui fis un clin d’œil. « Merci, ça fais plaisir, j’espère que tu as percé aussi dans le domaine de la photographie, j’espère voir tes œuvres, je suis même très curieux de voir ça. » J’avais toujours aimé ses photographies, elle avait comme un don, chaque fois que je posais mon regard sur l’une des photos, j’avais l’impression d’être dans l’endroit où elle avait pris ce clicher. Bref une femme talentueuse, comme je connais peu dans ce domaine. Je lui confiais ensuite que j’avais une petite amie, je souris à ses paroles. « Merci, je ferais en sorte alors de te la présentais. » Celle-ci m’avouait ensuite qu’elle avait toujours pensé à moi, qu’elle avait voulu à mainte reprise m’appeler, elle voulait ne pas perdre contact avec moi à présent, surtout qu’elle connaissait peu de personne à Los-Angeles. « Maintenant que tu es là, ne pense pas que je vais te laisser filer, tu pourras compter sur moi n’importe quand. » Je souris terminant mon assiette, disant. « Je suis rassasié, c’était excellent. »





code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA   

Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin d'aide ? ▲ TIMEO&NOELIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMAZING PEOPLE ♣  ::  :: Corbeille :: Les sujets clos :: 2014-