Partagez | 
 

 Une chance que je t'ai ▬ PV Adam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité



MessageSujet: Une chance que je t'ai ▬ PV Adam   Dim 1 Juin 2014 - 1:37

Adam & Sienna ♦ Une chance que je t'ai <3.
Aujourd’hui, c’était la journée commémorative pour les sept ans de décès de sa mère. Toute la famille se réunissait au cimetière devant la tombe de leur défunte amie, maman, sœur, tante, cousine, grand-mère. Elle était une femme très aimée dans la famille et elle avait laissé un grand vide dans le cœur de plusieurs. Même après tant d’années, Sienna avait parfois les larmes aux yeux en pensant à elle. Ce matin-là, Alexia avait été malade, alors Noah s’était proposé pour s’occuper d’elle afin que Sienna ne rate pas la cérémonie pour sa mère. Il savait à quel point la jeune femme avait été proche d’elle et à quel point son décès l’avait bouleversée. Dans un sens, elle était contente d’y aller seule, comme ça elle pourrait passer un moment seule avec sa mère.

Elle arriva la première. Un peu de tranquillité lui faisait du bien. C’était un endroit reposant, malgré tout. L’air était pur, l’air était frais. Ça lui fit du bien. Il y avait tout plein de fleurs sur chaque tombe. Toutes ces couleurs étaient si jolies et l’air était imprégné de cette douce odeur d’été.

Elle se posta face à la tombe de sa mère. L’écriteau sur la pierre la rendit nostalgique. Elle aurait dû profiter davantage de chaque moment passé avec sa mère. Elle était morte bien trop jeune à son goût. La vie était bien mal faite. On ne peut échapper au destin. Sienna se réconfortait en se disant qu’elles avaient passé des moments inoubliables toutes les deux.

Une larme coula sur sa joue. Elle l’essuya rapidement. Les autres devaient arriver bientôt et elle ne voulait pas qu’on la voit comme ça. Mais bien vite, d’autres larmes coulèrent. C’était plus fort qu’elle. Elle ne tenta pas de les retenir. Soudain, une main rassurant se posa sur son épaule. Juste à l’odeur, elle sut qui s’était. Son Adam. Il l’avait appelée pour lui dire qu’il irait faire un tour à la cérémonie, qu’il serait là pour elle. Sienna n’avait pas eu le courage de lui dire non, sachant très bien qu’elle aurait besoin de lui à un moment ou à un autre de la journée. Lui seul était capable de la réconforter comme elle le voulait. Lui seul était capable de lui dire les vraies choses sans qu’elle ne le prenne mal, car elle savait que tout ce qu’il faisait, c’était pour son bien, mais surtout, lui seul était capable de l’aimer comme elle était. Qu’elle soit bête, triste et dans ses plus mauvais jours, jamais il ne s’impatientait ou ne se lassait d’elle. Leur amitié avait commencé depuis longtemps et durerait très longtemps. Sienna s’arrangerait pour le garder longtemps en tous les cas. Il était arrivé tôt. Il avait dû deviner qu’elle serait là bien avant les autres pour réfléchir. Il la connaissait si bien. Et il connaissait si bien Éléonore que sa place n’était pas vraiment ailleurs qu’avec elle, à ce moment. Il avait grandi avec elles. Il était presque un fils pour elle.

Elle voulait faire savoir à son ami qu’elle savait qu’il était là et qu’elle était heureuse, maintenant qu’il était arrivé. Elle mit une main sur sa main et murmura tout bas «mon Adam», comme elle se plaisait toujours à l’appeler. C’était son petit surnom à elle. Mais elle ne se retourna pas. Elle laissa les larmes couler encore jusqu’à ce qu’elle se sente prête. Elle savait qu’il attendrait. Elle savait qu’il comprendrait. Comme il l’avait compris durant toutes ces dernières années. Parfois, dans une profonde amitié, un seul geste ou une seule parole suffit pour se comprendre. En cet instant, sa simple présence valait toutes les paroles du monde.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une chance que je t'ai ▬ PV Adam   Dim 1 Juin 2014 - 5:09

    Depuis que je travail, il est rare pour moi de prendre une journée sans aller travailler et sachant qu'aujourd'hui serait une journée chargée en émotion, j'ai demandé à mon patron si je pouvais prendre ma journée, il a même accepté disant même que je le méritais assez bien. Je sais, je peux surprendre quand on me connaît, mais aujourd'hui, si je prends ma journée ce n'est pas pour rester chez moi tranquillement, non, aujourd'hui c'est la commémoration des sept ans de la mère de Sienna, je l'avais appeler en lui disant que je serais là, je sais que si je lui aurais posé la question, elle m'aurait dit « non », c'est pour ça que je ne lui ai pas dis.
    Il m'aura fallu juste une dizaine de minutes pour me préparer, j'avais mis un costume pour l'événement, puis ma veste qui va avec mon pantalon de costume, puis une cravate, je suis prêt, c'est alors que je monte dans ma voiture et je me dirige vers le cimetière, contrairement à Sienna, je n'ai perdu personne, mais je ne suis pas antipathique, la douleur qu'elle ressentait, même encore aujourd'hui m'affecte terriblement, mais je suis un soutien, elle sait qu'elle peut m'appeler à n'importe quel moment de la journée, je répondrais présent. C'est alors que je continue ma route, je suis arrivée largement en avance, mais tant pis, une fois garé, je sors de ma voiture et je me dirige vers le tombeau de sa mère.
    Alors que j'arrive prêt de Sienna, je la vois seule, je me suis dis qu'elle avait réellement besoin d'être seule, mais je m'approche en douceur, je voulais qu'elle prenne son temps pour profiter des moments avant que tout le monde arrive. Une fois prêt d'elle, je dépose ma main sur son épaule. Si je suis venu ici, c'est donc pour aider Sienna, mais aussi parce que je respectais sa mère, elle était importante pour moi et le jour de son décès, j'en ai été beaucoup attristé, mais je me montrais fort pour Sienna, et je gardais tout pour moi. Mais je me souviens de tous les moments que j'ai passé chez elle, sa mère qui était au petit soin pour moi, c'est ma seconde mère, c'est en repensant au bon moment que j'ai mes larmes qui ont coulées toutes seules, les ressuyant d'un revers de main, je pose ma main sur la taille de Sienna et je la regarde en souriant. C'est alors qu'elle prend la parole, je rétorque.


    -Ma belle Sienna.

    Je sais que parler ne servait à rien, surtout pour ce moment, je décide juste de prendre sa main et de lui faire un bisous sur les cheveux, laissant le silence s'accaparer de nos deux êtres. Je ne vois pas ce que je pourrais dire, je ne suis pas d'humeur à faire de blague et surtout, je préfère rester dans le silence pour rendre hommage à cette femme qui m'a tellement fait rire dans les moments ou je pensais être incompris, dans la famille de Sienna, je me suis toujours senti comme un des leurs, tout comme Sienna chez moi, mais là actuellement, ce n'est pas la fête, c'est surtout pour rendre hommage a une femme qui a compté pour beaucoup de monde, elle a toujours brillé de son sourire, quand on était en sa présence et qu'on était pas bien, on retrouve aussi vite le sourire, c'était une personne réellement attachante et c'est pour ça que je suis venu et c'est pour ça que je continuerais de venir et de soutenir Sienna, parce que c'était une de mes plus vieilles amies et sans elle, je ne sais pas ce que j'aurais fait.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une chance que je t'ai ▬ PV Adam   Jeu 5 Juin 2014 - 22:18

Adam & Sienna ♦ Une chance que je t'ai <3.
Toujours face à la pierre tombale. Figée dans le temps, dans l’espace. Figée dans un passé où tout était parfait. J’avais une mère, un père et nous étions heureux. Maintenant, j’ai un père qui me sert à la fois de mère et j’ai des amis. Beaucoup d’amis qui sont là pour m’épauler. Ma mère restera toujours dans mon cœur. Sa place y sera toujours. J’évoluerai, je changerai, certes, mais je serai à jamais sa petite fille et je vais faire mon possible pour ne pas la décevoir. Les larmes coulaient toujours, mais moins abondamment. Je commençais à me calmer. C’était une bonne chose. « Ma belle Sienna.» Ces  mots me firent revenir à l’instant présent. Le bisou qu’Adam déposa dans mes cheveux me fit du bien. J’appréciai qu’il ne parle pas. Ses paroles m’auraient fait du bien, comme toujours, mais le silence était plus propice. Il devait surement repenser à ma mère, lui aussi. Elle avait été tellement gentille et attentionnée envers lui lorsque nous étions plus jeunes. Elle aurait vraiment apprécié l’homme qu’il était devenu. Beau, avec un métier honorable et surtout, il était là pour prendre soin de sa fille. Je priai pour qu’elle veille sur lui aussi. Je savais qu’il était inutile que je m’apitoie sur mon sort, que ça ne la ferait pas revenir. Elle avait eu un accident de voiture. C’en était ainsi. SI la vie avait voulu me l’enlever à cet instant, c’est parce que sa route était tracée ainsi. Je ne pouvais rien faire pour l’en empêcher. J’aurais pu être avec elle à ce moment-là, mais mon destin ne voulait pas que je meure à cet instant, alors il avait agi en conséquence.

Je me retournai lentement. Adam avait les yeux rouges, bouffis. La tristesse l’avait envahi, peut-être à la vue de son amie si désemparée ou simplement parce qu’il avait laissé ses souvenirs remonter à la surface. Les larmes rendaient ses yeux brillants. Je le pris dans mes bras. Pour le consoler, pour me rassurer. Je laissai aller mes sanglots. « Si tu savais comme elle me manque. Pourquoi elle est partie si tôt hein ? Pourquoi elle m’a laissée ? Une petite fille ne devrait jamais manquer de sa mère.» La vie était injuste et cela je l’avais compris bien assez tôt. Je savais que ma réaction était exagérée, mais j’avais besoin de parler de me vider. Déballer ma peine et ma frustration une bonne fois pour toutes, chose que je n’avais jamais vraiment faite depuis son décès. Je n’avais jamais abordé le sujet directement, encore moins avec mon père. Je m’aggripai après le t-shirt d’Adam, comme si c’était la seule chose à laquelle je pouvais m’accrocher pour ne pas sombrer totalement dans la tristesse. À présent, celui-ci était inondé de larmes. J'esquissai un faible sourire d'excuse, mais je savais qu'il ne m'en voudrait absolument pas. « J’aurais dû lui dire plus souvent que je l’aimais, j’aurais dû profiter davantage des moments passés avec elle.» Je ne pouvais pas savoir qu’elle partirait si vite, mais je me sentais coupable de ne pas avoir rien pu faire. Les mots sont souvent essentiels. C’est là que je me rendais compte qu’il faut dire « je t’aime» aux gens que l’on aime, pendant que l’on en a encore la chance. Leur dire qu’on les aime et qu’ils sont importants pour nous.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une chance que je t'ai ▬ PV Adam   Sam 21 Juin 2014 - 18:01

    Chaque année, je viens ici, ce n'est pas ma place et je ne devrais pas venir aussi souvent, mais honnêtement, je viens ici c'est pour parler à la mère de Sienna, elle m'avait toujours considérer comme un fils et moi comme une mère, attention, je ne dis pas que c'était elle ma mère, non, ce n'est pas du tout le cas, mais je venais souvent parce que je me sentais bien et puis avec Sienna, nous avons passés énormément de temps ensemble, donc c'est pour ça. Aujourd'hui, je ne me sentais pas du tout obligé de venir … Non, car pour moi c'est normal, Sienna avec le temps est toujours restée prêt de moi, même lorsqu'elle a su pour mon homosexualité, alors je ne vais pas lui tourné le dos, de toute façon, il faut être franc, une personne comme elle, il ne faut pas la laisser partir sans se battre et puis je ne lui ai jamais rien fais de mal et elle non plus, nous sommes sans doute deux personnes à fort caractère, mais on sait qu'elle limite il ne faut pas dépasser.
    Je sais que dans ces moments-là, le silence est d'or, il n'y a pas de mots à dire, il n'y a pas de geste, juste honorer la gentille, la belle femme qu'était sa mère. Il faut toujours se souvenir des gens, c'est sans doute le plus bel hommage que nous pouvons faire aux personnes parties trop tôt. Certes, Sienna n'est sans doute pas au courant que je viens régulièrement, même si je travaille dans le paramédicale et que parfois je côtoie la mort, mais rester ici, ça me fait pensée que sa mère veille sur Sienna et sans doute, sur moi. J'aurais juste, aimer qu'elle s'en sorte lors de cet accident, je me souviens de cette journée affreuse, j'étais chez moi lorsque j'ai appris ça, je me suis dépêcher pour aller là-bas, elle habitait pas loin, donc c'était facile pour y aller. Et pendant plus de trois semaines, je dormais chez Sienna, je me souviens que le soir, je m'endormais en repensant au geste de sa mère, elle venait souvent nous dire bonne nuit, avec son sourire et sa bonne humeur, tout cela faisait partie de cette belle femme qu'elle était. Impossible d'être ennemie avec elle.
    C'est alors qu'elle se retourne vers moi, j'essaie de cacher mes yeux rouges, mais c'est très difficile, c'est alors que je fais mon sourire en coin, puis c'est alors qu'elle me prends dans ses bras, je souris difficilement, c'est vrai quoi, sa mère était un ange, c'est sans doute la meilleure maman que quelqu'un aurait rêvé d'avoir, mais non, elle était partie et son absence était toujours douloureux, encore que moi, je ne suis qu'un ami de la famille, alors pour Sienna c'est pire, je ne sais pas comment elle fait pour être aussi forte, je dois prendre exemple sur elle. Alors qu'elle prends la parole, je la sers délicatement dans mes bras et lui fait un bisous sur la joue.


    -Je ne sais pas pourquoi elle est partie et je t'assure que si je pouvais remonté le temps, je le ferais, parce qu'elle n'aurait pas dû partir, pas comme ça, elle aurait dû voir la sublime fille que tu es.

    C'est alors que je sens mon tee-shirt un peu mouillé, mais je dois bien avouer que cela ne me déranger pas, après tout, c'était des larmes, les larmes qu'elle devait enfin faire partir et je suis bien content qu'elle le fasse alors que nous sommes que tous les deux, elle savait se montrée forte, mais généralement, à cette date, c'est plus dur à faire et donc, pour moi c'est normal d'être là, de la rassurée, de lui parler, de la consoler et surtout de la faire sourire.

    -Je sais que c'est ce qu'on devrait faire, on se met a ce moment-là, on se dit qu'on aurait dû être plus présent, mais malheureusement, on ne sait jamais quand les êtres chers vont nous quittés, sinon ça serait facile, on se préparer, tu n'as pas eu le temps de profiter, mais je suis sûr d'une chose, elle savait que tu l'aimais, elle sait ce que tu es devenue et elle te guide dans tous tes choix, elle reste présente et aujourd'hui encore plus que les autre jours, parce que nous sommes là, prêt d'elle.

[Désolé du temps de réponse]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une chance que je t'ai ▬ PV Adam   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une chance que je t'ai ▬ PV Adam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMAZING PEOPLE ♣  ::  :: Corbeille :: Les sujets clos :: 2014-