Partagez | 
 

 C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité



MessageSujet: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Dim 6 Juil 2014 - 22:09



Spoiler:
 

  • Je ne sais pourquoi. Je ne souriais plus, je n’avais plus envie de rire. Je ne répondais pas au téléphone, je m’enfermais chez moi. Je ne mangeais quasiment plus. J’étais un cadavre ambulant. Et j’avais des problèmes d’argent. J’ai vu cette annonce dans un magasin, alors j’ai appelé, j’ai été embauché. Alors ce soir, j’allais danser dans un Night-Club comme on dit. Aguicher les hommes, danser, fermer les yeux et oublier cette soirée. Je n’étais qu’une fille de plus. Une fille qu’il voulait mettre dans son lit. Suite à ma chute chez lui, je suis allée chez le médecin, et j’ai été interdit de mettre mes pointes pendant quelques semaines. Quelque chose qui ne fit qu’accentuer ma déprime. Je n’étais qu’une chose parmi d’autre alors qu’il m’avait fait sentir… Unique. J’ai fermé les yeux. Et je me suis préparée.

    Je suis arrivée dans le club, le patron m’accueillit, le sourire aux lèvres. J’ai fait un effort, mais je ne suis pas arrivée à grand-chose. Je suis allée dans les loges, et j’ai pleuré. J’ai pleuré, parce que j’avais bien trop mal. Trop mal pour rester de marbre. Il… Était comme tous les autres. J’ai secoué la tête, j’ai respiré profondément, et je me suis maquillée. J’ai enfilé des vêtements sexy. Enfin, des sous-vêtements. Je n’ai pas mis de talons, et j’ai attendu derrière la scène. J’ai respiré à fond, incapable de parler, ou de sourire. Mais je savais que mon visage importerait peu les clients. Alors que la soirée battait son plein, on annonça mon nom au micro. J’ai alors pris place au milieu de la scène, et j’ai fermé les yeux. Et j’ai commencé à bouger sur la musique. Les regards braqués sur moi. Je sentais que j’étais la chose que tout le monde voulait. J’ai continué de danser. Je savais que ma danse devait durer quelques longues minutes. Mais j’ai continué à danser.


Dernière édition par Mira Brundag le Lun 7 Juil 2014 - 5:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Dim 6 Juil 2014 - 23:12

Les journées passaient, et Sean continuait à vivre. Il continuait à vivre ses journées habituelles et répétitives, comme il en avait l'habitude. Sa journée se résumait en quelques petites chose :
Tout d'abord il se réveillait le matin pour faire du jogging après avoir prit le petit dej' et revenait vers 10 heures. Si jusqu'à la il ne rencontrait pas de fille mignonne, il rentrait, et si tel était le cas il flirtait.
S'il flirtait, il rentrait aussi, mais pas seul, et parfois il rentrait pas chez lui mais chez son flirt. Et après une heure d'ébats dans le lit il allait préparer à manger puis déjeuner.
Ensuite il sortait. Il allait voir ses amis pour faire du surf à la mer, ou nager à la piscine avec quelques amis. Et la aussi il pouvait y avoir une rencontre, un flirt, et encore un lit. Ses appétits physiques étaient toujours calmés ainsi. Puis le soir il allait soit à une fête soit chez ses parents, la première option étant la plus fréquente. Parfois il allait à une fête chez ses parents, quand ceux là étaient absents. Et alors il y avait une probabilité de trois sur deux qu'il y ait un lit... Ensuite il s'endormait au milieu d'une horde de corps en sueurs. Charmant.
Le matin il se réveillait et retournait faire du jogging après un petit déj' pendant que la femme de ménage s'occupait de nettoyer la villa. Et ainsi de suite.
Mais il y avait quelque chose d'inhabituel depuis quelques temps. Il avait un sentiment bizarre, une impression que quelque chose n'était pas comme ça devait être. Oui, il ressentait un vide, comme lorsque l'on a faim, ou bien soif, et que meme après avoir mangé du matin jusqu'au soir, on ait toujours faim. C'est cela qu'il ressentait. Il désirait quelque chose. Il désirait toucher, caresser, embrasser.. Mais alors même qu'il le faisait à longueur de journée, ce n'était jamais assez, ce n'était pas ce qu'il voulait.
Il y avait aussi autre chose d'inhabituel. Ses pensées. Il pensait à quelqu'un à longueur de journée, bien sur pas constamment car un esprit humain ne peut se focaliser sur une meme chose bien longtemps, mais il pensait beaucoup à cette personne. Et c'était Mira, cet ange tel un mirage qui était apparut pour disparaître après lui avoir mit l'eau à la bouche. Et puis il réfléchissait trop à son sujet. Se demandant si ce n'est pas elle qu'il voulait. Mais s'il souhaitait simplement des ébats sexuels, pourquoi les autres ne lui suffisaient-ils pas ?! Sean se sentait perdu dans un flots d'émotions inconnus. Peut-être qu'il se trompait ? Peut-être que ce n'était pas des ébats sexuels qu'il voulait mais autre chose ? Mais alors quoi ?

Ainsi étaient ses journées. Et puis ses amis commencèrent à se rendre compte que quelque chose n'allait pas. On lui posa mille questions et il donna une seule réponse. "Je ne sais pas."
On lui demanda ce qu'était devenue cette sublime jeune femme qu'il avait emmené à la soirée. Il répondit qu'il ne savait pas. Et puis le lendemain on voulut le distraire, l'emmener dans un club. On lui fit part d'une rumeur. "Une bombe atomique va venir danser ce soir." Et il les regarda, tous autant excités les uns que les autres. Il se demanda pour quelle prostitué ils en bavaient autant. Et puis il les y accompagna ayant cédé à leurs demandes incessantes. Il y alla. Il y entra. Il s'installa. Il regarda. Il vit.
Il vit. Il la vit. Mira. Et alors que soudain il se redressait sur sa fauteuil, alors qu'il était avachi, on rit en disant qu'il était enfin intéressé.
Mais il n'entendait rien. Il regardait, et il voyait Mira danser. Elle commença de sa silhouette fragile et de son visage innocent et fatigué à exciter toute la gente masculine de la salle et le réalisant Sean se leva de son fauteuil. On lui dit de se rasseoir, que montrer autant d'intérêt à une putain serait mauvais pour sa réputation, et puis on rit. Mais Sean s'énerva. Il leur dit de la fermer et il de dirigea vers la scène. On le regardait, mais lui ne voyait que Mira, dansant les yeux fermés. Alors qu'il s'approchait de la scène, plusieurs personnes tentèrent de l'arrêter, lui disant de retourner à sa place. Il les dégagea et monta sur la scène.

Sean saisit Mira par le bras et la poussa derrière le rideau. Il la fixant hors de lui. Pourquoi était-il tant en colère ? Pourquoi avait-il réagit ainsi ? Il ne savait pas. Mais la voir ainsi vêtue, exciter tous ces hommes ivres morts l'avait mit hors de lui. Il ne savait que faire pour relâcher toute la colère en lui. Il la poussa contre le mur, il la regarda et donna un coup de poing. Dans le mur, à deux centimètres de son visage.

Qu'est ce que tu fiches ici bon sang ?!
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Dim 6 Juil 2014 - 23:38

  • Et je dansais. Je n’entendais pas les gens autour de moi. Je savais qu’on me regardait. Je savais qu’on me désirait. Mais j’étais là. Les yeux fermés. Et je pensais. Qu’avais-je fait pour qu’il soit comme ça avec moi ? Que n’avais-je pas fait pour me démarquer ? Je ne savais pas. A vrai dire, je ne savais plus trop à quoi ressembler la joie depuis qu’il m’avait dit tout ça. Les yeux fermés, je me suis contentée de bouger mes fesses devant ces regards aguichants mon corps. J’étais désirée, invincible sur cette scène. Qu’est-ce qu’il m’avait pris de croire de nouveau en quelque chose de pareil ? Rien n’était heureux. Et j’étais condamnée à faire la putain sur scène pour gagner ma vie. J’ai continué à danser, à faire ce pourquoi j’étais payée. Et après ? Après, le patron choisirait un homme, le plus fidèle de son club sûrement. Et j’allais être demandé dans une pièce. Le reste n’appartenait qu’à l’homme en question. Une catin, dans toute sa splendeur. Qu’importe. Je n’étais bonne qu’à ça. La danse ? Le ballet m’avait renvoyé suite à ma blessure. Vous vous rendez compte, une ballerine, qui ne peut plus danser ? Elle est inutile. Et ici, je n’étais pas connue. Alors je n’avais aucune raison de rester. Ma danse. Je n’ai pas vraiment entendu cette personne monter sur scène.

    Et puis, je me suis sentie tirer. Et j’ai ouvert les yeux. Je n’ai d’abord pas compris. Je n’ai pas vu qui me tenait. Et puis, il m’a balancé contre le mur, comme une vulgaire chose, et j’ai croisé son regard. C’était Sean. Lorsque son poing s’abattit à quelques millimètres de mon visage, je n’ai pas réagis. Je l’ai regardé d’un air hautain, j’ai repris ma carapace. « Ben tu vois, je fais la catin » J’ai souris, narquoisement, et je l’ai poussé d’une extrême force. Il fut surpris et je le regardais. « A défaut de pouvoir faire autre chose » Je l’ai contourné, et je suis remontée sur scène. J’entendais derrière moi, la sécurité s’occuper de lui. J’ai refermé les yeux, j’ai entendu les sifflements, et ma bulle était de nouveau de retour. Il avait été violent avec moi. Je sentais les bleus se former sur mon bras, ma tête me violentait. Et pourtant. Je me suis remise à danser. Comme si de rien était. Il m’avait blessé ? Il allait le regretter. Je n’appartenais à personne. Et surtout pas à lui. Il m’avait brisé. Il allait souffrir. Je me suis alors déhanchée sur scène, j’ai bougé la tête. J’ai continué, continué comme si ma vie en dépendait. Et puis après tout, plus je faisais du bon boulot, mieux je serais payée. Faire la pute comme on dit. La musique s’arrêta, et je rouvris les yeux. Alors, je vis en face de moi, une vingtaine de paires d’yeux me fixer. Tous avec du désir pervers. J’ai fait demi-tour et je suis allée dans ma loge.

    Là, m’attendait le patron qui me demanda qui était ce malade. J’ai juste dit que c’était une connaissance, sans m’étaler. Il m’annonça qu’il allait choisir l’homme, que mon show avait été parfait. J’ai simplement hoché la tête, et je me suis assise. J’ai pris une serviette, je me suis épongée le cou, le front. J’ai levé les yeux vers le miroir, et j’ai croisé mon regard. Je me suis mise à me dégoûtée. Une colère inconnue montant en moi. J’ai plissé les yeux, et j’ai abattu mon poing dans la glace qui explosa en milliers de morceaux. Un morceau me coupa la cuisse, mon poing était en sang, et je restais là. Et j’explosais en larmes. Pourquoi ? Pourquoi était-il revenu ? Pourquoi avait-il dit ça ? Pourquoi ? Pourquoi avais-je l’impression de ne plus avoir de cœur ? Pourquoi ça faisait si mal ? J’ai pleuré, encore et encore, mon corps soulevé par les sanglots. Le sang coulait par terre et j’étais incapable de bouger. Je ne pouvais que pleurer, encore et encore. Pleurer. Mon cœur brisé.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 0:14

Sa réponse le laissa interdit. Une catin. Il était sous le choc de voir ce mot horrible sortir de sa bouche. Elle était tellement.. Innocente.
Sean la vit retourner sur scène et voulut l'arrêter mais des hommes vinrent le retenir. Il se débâtit mais on le mit dehors. Et puis il eut peur. Peur de ce que Mira pourrait faire.
Elle ne devrait pas.
Sean essaya d'ouvrir la porte, donna des coups et finalement on ouvrit.
C'était un homme habillé comme un idiot ventant son argent.
"Dégages petit, elle veut pas de toi."
Ces mots lui donnèrent envie de lui foutre un coup de poing dans la tronche mais il se retint.
Il lui demanda depuis quand elle bossait ici, et ce qu'elle faisait. Il lui répondit insolemment que c'était sa première nuit et qu'elle allait servir un de ses clients. Sean se crispa, serrant les poings. Il voulut savoir combien ce client payait, et il dit offrir le double. L'homme rit d'abord mais en votant Sean ouvrir son porte monnaie, il écarquilla les yeux.
Il le laissa entrer, et lui dit qu'il pouvait la prendre. Il le conduisit à la chambre où on entendit des cris. Sean défonça la porte sans regarder si elle était verrouillée ou non et tomba à terre car elle n'était pas verrouillé. Il se releva et envoya un coup dans la gueule de l'alcoolique qui tentait de retenir Mira.

Elle a pourtant dit de la lâcher, tu as mal entendu ? Tu es sourd ?!

Fou de rage, et après avoir vu la main de Mira en sang, Sean se jeta sur l'homme le martelant de coups de poings, jusqu'à le défigurer, et on l'arrêta avant qu'il ne fasse pire.

Puis on les jeta tous les deux dehors, on leur hurlant de ne pas remettre les pieds dans ce lieu.
Sean croisa le regard de Mira. Il savait qu'il avait fait des erreurs, il savait que cette nuit là il l'avait blessé. Il regrettait.
Il ne savait que lui dire, comment s'expliquer, comment se faire pardonner. Il fit simplement la seule chose qui lui vienne en tête. Il approcha et la serra dans ses bras.
Mais elle tenta de se dégager. Il la relâcha alors, et la regarda avec des yeux coupables.

Mira.. Je sais que tu me détestes car tu penses que j'ai joué avec toi. Mais.. Ce n'est pas le cas. Je ne peux pas te dire que j'ai des sentiments pour toi car j'ignore ce qu'est l'amour, mais il y a une chose que je sais. C'est que contrairement à mes coups d'un soir, toi, je voudrais te voir chaque jour, et pas seulement pour t'attirer dans mon lit...

Il la regardait, et puis il baissa les yeux. Elle devait le haïr.

Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 0:29

  • J’entendis qu’on ouvrit la porte. Et je n’eue pas le temps de me soigner. Je me fis bien gentiment gueuler dessus pour avoir déformé la marchandise. Mais ça devrait faire l’affaire, l’ai-je entendu dire. J’ai avancé dans le couloir, et je suis rentrée dans la pièce. Le type m’ordonna de danser. Alors je fermais les yeux et commençait. Quelque chose dans son regard m’avait interpelé. Mais quoi ? Alors, je me déhanchais doucement, lorsque je sentis sa main sur mon entrejambe. Alors, j’ouvris grands les yeux, et je voulus partir. Qu’est-ce que je faisais là, au juste ? Mais il attrapa mon bras, violemment, et me plaqua contre le canapé. Il était gros, il puait l’alcool, et le tabac. Je le regardais, je lui hurlais de me lâcher. Je l’entendis dire qu’il aimait ça, que je l’excitais. Je fermais fortement les yeux, essayant de me débattre. Mais qu’est-ce que je pouvais faire ? Rien. Je pesais 39 kilos. J’étais maigre. Et je n’avais pas de force. Pas contre un homme de 100 kilos. Je sentis une de ses mains commencer à aller trop loin, et je me mis à hurler. J’entendis alors la porte voler, et la seconde d’après, j’étais libérée. Mon sang coulait partout dans la pièce. Et je fus incapable de bouger de là. Mes yeux étaient fermés, très fort, trop fort. Je sentis juste qu’on me prenait par le bras, qu’on me jetait dehors en me balançant mes affaires à la gueule.

    Alors je rouvris les yeux, apeuré. Non. Qu’est-ce que j’avais fait ? Pourquoi en étais-je arrivée là ? J’ai levé les yeux vers Sean, et je me suis relevée. En sentant ses bras autour de moi, je ne sais pas si c’était la colère ou la peur ou le traumatisme, mais je l’ai repoussé, je lui ai hurlé de me lâcher, et il a fini par reculer. J’ai alors croisé mes bras sur ma poitrine, et j’ai gardé la tête baissée. J’ai pris mes affaires, sous l’épaule, et j’ai repris ma position. Et puis je l’ai entendu. Je l’ai entendu me raconter tout ça. Et alors, les larmes ont coulés, de nouveau sur mes joues. Et quoi alors ? Il y a quelques semaines, il m’avait traité comme une salope, et maintenant il voulait que je sois sa petite amie ? Mais merde, je ne suis pas un jouet. J’ai pleuré, et j’ai relevé la tête vers lui. Je l’ai fixé. J’ai vu ses yeux. J’ai vu sa souffrance. J’ai vu sa culpabilité. Mais les larmes ont continués de couler. Qu’est-ce que je devais répondre ? Qu’est-ce que je devais faire ? J’ai alors couru vers lui, et j’ai pleuré dans ses bras, laissant toutes les émotions sortirent. « J’ai eu tellement peur » De quoi parlais-je ? Sur le coup, du mec dans la chambre. Mais après réflexions, j’avais eu peur que ce qu’il m’a dit soit vrai. J’ai mis un temps avant de me calmer. Mais j’ai fini par me reculer, essuyer mes larmes d’un mouvement de main. « Viens, faut que je rentre, j’ai froid » Et je me suis mise à marcher.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 0:53

Elle couru se jeter dans les bras de Sean et se dernier la serra contre lui alors qu'elle pleurait disant qu'elle avait eu peur. Il sentit un poids quitter ses épaules, l'aurait-t-elle pardonné ?
Elle finit par reculer en essuyant ses larmes de la main et puis dit à Sean qu'elle devait rentrer. Il retira sa veste et la posa sur ses épaules avant de l'entraîner vers sa voiture. Il roula jusqu'à chez elle, arriva et se gara. Puis il descendit et l'accompagna jusqu'à chez elle. Et elle le laissa entrer. Il observa son appartement alors qu'elle récupérait quelque chose pour soigner sa blessure à la main. En attendant Sean se promena chez elle et admira ses photos. Elle faisait de la danse classique. Il se souvint qu'elle le lui avait dit, mais il n'avait jamais vraiment fait attention. Il regretta.
Son appartement était simple, et assez vide. Elle n'avait pas beaucoup de meubles, et des coussins au sol servant sûrement de canapé.. Sean se demanda quelle dure vie elle devait mener. Puis se rappelant la scène sur laquelle il venait de la voir il soupira. À quel point devait-elle être dans une situation désespérée pour s'abaisser à cela ?
Mira revint avec le nécessaire de premier secours et s'assit parterre sur ses coussins avant de désinfecter sa main.
Sean s'assit à côté d'elle et lui prit le coton imbibé de désinfectant des mains. Il soigna sa blessure et lui fit un bandage. Lorsqu'il eut terminé il releva les yeux pour croiser son regard. Il l'attira contre lui, une main dans son dos et l'autre dans ses cheveux puis resta ainsi un moment.
Et pour la première fois depuis cette fameuse nuit, il se sentit apaisé. Depuis le début, c'était Mira qui l'avait troublé. Il lui caressa les cheveux, espérant qu'elle ne le repousse pas.

Pardon..

Il ne savait que dire d'autre. Il continua à la serrer contre lui en caressant ses cheveux puis s'écarta un peu pour la regarder. Alors il déposa un baiser sur son front.
Il n'allait plus l'abandonner, et il la protégerait. Ne la laisserait plus travailler dans de tels endroits, il ferait tout pour qu'elle puisse sourire encore, à nouveau comme avant.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 1:07

  • Je sentis sa veste sur mes épaules, et je me serrais dedans, seule source de chaleur. Je montais alors dans sa voiture, tandis qu’il conduisit jusque chez moi. Je suis alors descendue de la voiture, et j’ai pris son bras pour qu’il me suive. L’avais-je pardonné ? Étais-je autant amourachée ? J’ai monté les deux premiers étages, et j’ai glissé la clé dans la serrure. Oui, sûrement. Je me laissais mourir depuis cette soirée-là. J’ai refermé la porte à clé derrière lui. J’ai balancé mon sac, posé sa veste dessus. Et je suis partie dans la salle de bain : il fallait que je soigne tout ça avant de faire quoi que ce soit. L’aimais-je ? Probablement. Même si je ne voulais pas l’avouer. J’ai fermé les yeux, la tête tournant, et je me suis assise sur le rebord de la baignoire le temps que ça passe. Je me suis ensuite levée, j’ai pris la trousse, et je suis retournée dans le salon. Je me suis assise sur un coussin, j’ai ouvert la trousse, et j’ai sorti les compresses, la bande et l’alcool. Mais lorsque je voulus me soigner, il s’assit près de moi.

    Alors, il commença à panser mes blessures. Autant interne qu’externe. Je me sentais bien, entière, maintenant qu’il était là, près de moi. Il était doux, pas comme tout à l’heure. Alors, j’ai jeté un œil sur mon bras, là où un énorme bleu prenait place. J’espérais qu’il ne l’a pas vu. Alors, il me mit une bande. Je levais alors les yeux, et plantais mon regard dans le sien : que devait-il voir ? Le vide ? L’espoir, qui renaissait ? Je ne sais pas. Mais il m’attira contre lui. Je me laissais alors faire, posant ma tête au creux de son cou. Je sentais ses caresses dans mes cheveux, et mes yeux se fermèrent à son pardon. Je ne savais pas quoi répondre. J’étais là, dans ces bras, je le retrouvais. Il s’excusait. Je devais dire quoi moi ? Il recula alors, et je rouvris les yeux. Il posa alors ses lèvres sur mon front, et l’espace de ce baiser, je fermais les yeux. Puis je le regardais dans les yeux, et lui dis, un léger sourire aux lèvres. « Je te pardonne »

    Je levais ma main bandée, et je me mis à caresser sa joue, doucement. Et puis son visage du bout des doigts. Lorsqu’il ferma les yeux, je me redressais et posais légèrement, juste le temps d’un frôlement, mes lèvres sur les siennes. J’ai souris, l’ai embrassé sur le nez, et me suis relevée. « Je vais me changer, je suis désolée, je n’ai rien à manger. J’ai pas … Vraiment d’appétit. Mais si tu veux, tu peux commander quelque chose, il doit me rester quelques dizaines d’euros. » Je lui souris, caressais ses cheveux doucement, et partie dans ma chambre. Alors je retirais cette accoutrement, et choisis une simple nuisette. Avec un boxer rouge passion. Et je revins dans le salon. Je le trouvais là, à regarder les photos. Je me suis approchée de lui, j’ai enlacé sa taille, et j’ai posé ma tête sur son dos. « Tu m’as tellement manqué… Si tu savais… »
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 1:27

Elle prononça les mots qu'il n'osait espérer. Mais qu'il espérait tout de même, au fond. Elle dit qu'elle le pardonnait. Puis elle lui sourit, et caressa son visage avant de l'embrasser. En quelques sortes. Alors elle s'excusa et se retira pour se changer après lui avoir dit qu'il n'y avait rien à manger, car elle n'avait pas d'appétit, et qu'il pouvait commander quelque chose.
Sean la regarda disparaitre dans sa chambre et se rendit compte qu'elle avait maigri.
Il composa alors un numéro et il commanda à manger. Beaucoup.
Lorsque Mira sortir de sa chambre, la sonnerie retentit et Sean alla ouvrir au livreur. Il prit la commande et déposa le tout sur une table basse. Il avait commandé beaucoup de chose, et il comptait faire manger Mira.
Il lui prit la main et l'attira à côté de lui sur le coussin. Puis il l'obligea à manger.

Tu dois reprendre des forces car tu as encore beaucoup de choses à faire en tant que danseuse.

Il sourit et lui fourra de la viande dans la bouche.
Lorsqu'ils eurent terminé de manger Sean se laissa tomber sur le dos, sur les coussins et attira Mira contre lui. Il l'entoura de ses bras et enfuit le visage dans cou. Il resta ainsi longtemps, jusqu'à s'endormir, la serrant dans ses bras comme par peur qu'elle ne s'échappe. Qu'elle ne lui glisse entre les doigts comme l'eau.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 1:37

  • Manger. Un mot que je détestais entendre. Et pourtant, j’aurais pu faire n’importe quoi pour lui. Pour voir ce sourire. Et puis comme il mangeait avec moi, la tâche ne fut pas vraiment rude. On riait, on souriait. Parfois il me donnait à manger pour plaisanter. Finalement, on a fini par s’allonger, moi contre lui. Et sa respiration se calma. Mais moi, j’étais incapable de dormir. Trop bousculé. Je me savais en sécurité et pourtant. Je restais là, contre lui, à observer le noir. L’Homme hantait mes pensées. Comment pouvait-on faire ça alors que … Je fermais les yeux doucement. Il avait été là. Là pour me protéger, pour me calmer. Il avait soigné mes blessures. Je me dégageais de sa prise. J’avais besoin de boire. Alors je me redressais, et je partis me servir un verre d’eau.

    L’insomnie me guettait. Je n’avais qu’une envie : prendre mes pointes et danser. Mais je savais que je risquais de me casser la cheville. Je posais le verre dans l’évier, doucement, et tournais la tête vers lui. Le pauvre, il y avait un lit dans la pièce d’à côté et il dormait sur le sol. Je baissais la tête en soupirant. Et je levais les yeux vers l’horloge. Nous étions le 7. Je n’aimais pas le 7. Et je compris la raison de mon insomnie. Je ne pouvais pas le laisser là. Je partis alors vers lui, et je m’agenouillais près de lui. Je murmurais alors, tout doucement. « Sean… Viens te coucher dans le lit, tu seras mieux. » Je souris, et caressais son visage doucement pour le réveiller en douceur. Il ne s’agissait pas de le brusquer de risquer de le mettre de mauvaise humeur. Je voulais juste qu’il dorme dans de bonnes conditions.

    Voyant qu’il avait du mal, je me penchais et posais mes lèvres contre les siennes, en espérant que ça le réveille.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 1:50

Sean fut tiré de son sommeil par un baiser. Il ouvrit les yeux pour voir Mira. Tout d'abord il fut troublé par cette vision. Puis il se souvint qu'il était chez elle, et qu'ils s'étaient réconciliés.

Si tu me réveilles comme ça tous les matins, je vais venir dormir ici toutes les nuits. C'est déjà l'heure de se réveiller ?

Sa question fit rire Mira. Elle lui dit qu'elle l'avait réveillé pour qu'il aille dormir dans le lit. Sean comprit que ce n'était pas encore le matin.
Il sourit et se laissa entraîner jusqu'à la chambre. Il s'allongea dans le lit et ferma les yeux en attirant Mira contre lui.

Restes avec moi.

Il l'embrassa puis commença à se rendormir, bercé par le souffle régulier de Mira ainsi que ses battements de coeur qu'il sentait à travers le tissu fin de sa nuisette.
C'est ainsi qu'il voulait se réveiller le lendemain, rien d'autre. Juste avec Mira contre lui. Et il voulait que ce soit chaque matin pareil. Mais il y avait certaines choses qu'il devait régler avant.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 1:57

  • Je ris. Je ris parce que même au réveil il sortait des blagues pourries. Je secouais la tête et le guidais jusque dans la chambre. Il s’allongea alors, et me tira contre lui. Je sus alors que je n’étais pas prête de partir. Il voulait me garder près de lui. Et j’aurais pu passer ma vie avec lui. Dans ce lit. Dans cette position. Je fermais alors les yeux. Ce serait mieux pour lui, et pour moi, si je dormais. Déjà, j’arrêterai de le faire chier, et puis ça me reposerait. Je devais dormir, même si mes rêves seraient hantés de cauchemars. Je posais ma main dans son cou, ma tête au creux de ce dernier. Et à force de penser, je finis par m’endormir.

    Dans mes rêves, ma mère se tenait là. Devant moi. Et je courrais pour aller la rejoindre. Mais à chaque pas que je faisais, à chaque course, elle s’éloignait. Et j’avais beau hurlé son prénom, elle ne répondait pas. Et derrière moi, un homme me coursait. Mon père. Je n’ais pas d’autre choix que de fuir ce monstre. Alors je courrais. Je courrais encore et encore. A en perdre haleine. Mais j’ai trébuché. Et il s’est jeté sur moi. Alors je me suis réveillée en sursaut. Et j’étais seule dans ce lit. Dans ce grand lit. Pourquoi j’étais seule au fait ? Il … Il était partit ? Je fronçais les sourcils, me rallongeant, le souffle court. D’abord reprendre ses esprits, l’appeler après.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 2:15

Lorsqu'il se réveilla le matin, elle était là contre lui. Endormie, paisible. Sean ne voulut pas la réveiller et se leva doucement avant de quitter la pièce. Il commanda quelque chose à manger et attendit le livreur qui arriva une demie heure plus tard.
Il avait aussi passé quelques appels durant cette demie heure. Et avec un sourire il posa la commande sur la table avant d'aller réveiller Mira. Mais l'entendit crier et se précipita vers sa chambre.

Mira ? Qu'est ce qu'il se passe ?

Elle dit avoir fait un cauchemar, et avait aussi cru qu'il était partit. Sean lui sourit et la serra contre lui.
Ensuite il lui dit devenir manger et l'entraîna sur les coussins, là où ils avaient dîné la veille. Il remarqua qu'elle avait tout de meme reprit un peu de couleurs.

Quand ils eurent terminé de manger, Sean débarrassa la table puis revint.

J'ai appelé quelqu'un aujourd'hui. Et je t'ai trouvé du travail. Il y aura un spectacle de ballet dans trois mois. Un énorme. Et tu as été embauché. Enfin presque. La responsable, que j'ai appelé est une ancienne célébrité dans ce domaine, elle veut d'abord te voir danser, dans trois semaines. Tu en seras capable ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 2:23

  • Foutus cauchemar. Mais je l’entendis rappliquer directement dans la chambre. Et à sa vue, je souris. D’un sourire franc, sincère, et apaisée. Il n’était pas partit. Il était toujours là, avec moi. Alors, il me serra contre lui, et je fis de même, heureuse que ce ne soit pas un rêve. Ensuite, je me levais. J’attachais mes cheveux en queue de cheval, et comme d’un réflexe, j’allumais la musique à un faible volume. Je fis craquer ma nuque en marchant derrière lui. Alors je vis toute la bouffe qu’il avait achetée et je secouais la tête négativement. « Non mais je ne mange pas le matin » J’ai vu sa tête se décomposer. Alors j’ai décidé de faire un effort. Je me suis assise à côté de lui, et j’ai commencé à manger un truc. Je savais pertinemment que je ne serais pas capable de danser après ça.

    Alors, à la fin, il finit par tout ranger. Et m’annonça qu’il m’avait trouvé un boulot. Dans un ballet. Et que je n’avais qu’à passer un entretien dans trois semaines et je serais prise. Trois semaines ? Juste le temps que ma cheville se remette. J’ouvris grand la bouche, me remettant sur patte. « Mais non ! » Je n’arrivais pas à y croire. C’est comme si … comme s’il était mon ange gardien. Alors je me mis à sautiller, heureuse. Je passais mes mains sur mon visage, et je me mis à crier. J’étais heureuse. Je revivais en fait. Je couru alors vers lui et lui sautais dans les bras. J’enlaçais sa taille de mes jambes et je l’embrassais. Fougueusement. Tendrement. Je ne le lâchais pas, mes mains derrière sa tête. « Merci, merci, merci. T’es un amour » Je l’embrassais encore. Encore et encore. Puis je penchais ma tête en arrière et j’explosais de rire.

    J’étais folle. Folle de lui. Folle amoureuse. Et ça me rendait bien. J’étais bien avec lui.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 2:39

Sean ouvrit grand les yeux devant ce spectacle. Mira se mit à sauter, crier, courir et puis lui grimpa dessus et l'embrassa, une fois, deux fois, trous fois.. Il en resta tout secoué puis se mit à rire en même temps qu'elle

Ça m'avait manqué, t'entendre rire. Et ton sourire.

Il l'embrassa lui aussi, avec douceur. Et puis deux semaines passèrent, et durant ce temps, Sean fit de son mieux pour qu'elle mange comme il fallait sans que cela ne lui ajoute des kilos en plus ! Et il essaya de lui redonner le sourire. Alors il ne restait plus qu'une semaine avant l'entretien, et Mira commença enfin à s'entrainer sur accord du médecin. Sean en resta bouche bée. Elle était incroyable.
Il passait des heures à la regarder danser, et elle passait des heures à danser.

J'ai hâte de te voir sur scène.

Il sourit et éteignit la musique en lui tendant un verre d'eau. Ils se couchèrent alors, la veille de l'entretien. Sean ne s'inquiétait pas. Il savait qu'elle réussirait.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 2:52

  • Des semaines passées. Il avait élit domicile à la maison. Et c’était incroyable. Il était doux. Patient. Attentif. A l’écoute. Nous passions des heures à rire, à raconter n’importe quoi. Et ça me faisait du bien. Au bout de deux semaines, le médecin me donna autorisation de recommencer à m’entraîner. Sean lui, s’asseyait, et il me regardait danser pendant des heures. Je revivais. C’était comme si tout était vrai, vivant. Comme si, finalement, la vie avait décidé d’être clémente avec moi. Il m’avait redonné envie de vivre de ma passion, de manger, d’être bien. Il me donnait envie d’être belle, d’être bien. Pour lui. Pour qu’il soit fier de moi. Et puis, plus les jours avançaient, plus on y arrivait au grand jour : celui de mon entretien. La veille, je n’avais pas vraiment dormis. J’étais tellement impatiente.

    Le matin-même, j’étais stressée. Je me suis réveillée très tôt, Sean dormait encore. Et je me suis entraînée. Encore et encore. J’ai finalement fini par prendre une douche, me préparer, faire mon sac, boire mon cocktail magique. J’ai préparé le petit déjeuner de Sean. Et très vite, nous sommes partis. Une fois arrivé là-haut, il était dans les spectateurs, à côté de la prof de danse. Et je suis arrivée sur scène. Le tutu blanc, le justaucorps, les collants. Le chignon. Et les pointes. Elle a alors mit la musique. Et j’ai dansé. Dansé comme si ma vie en dépendait. Dansé comme s’il y avait ma mère qui me regardait. Grand écart, saut, tour. Et finalement, la musique s’est arrêtée. Je suis partie me changer, et en revenant, j’ai appris que j’avais été prise. Haut la main.

    Il faut dire que cette dame, même si elle n’a rien dit, m’avait reconnu : j’étais une des plus grandes ballerines de Russie. En sortant, je tournais sur moi-même, je dansais, j’étais heureuse. Et je voyais bien que Sean l’était pour moi aussi. En rentrant, je balançais mon sac, explosais de rire, et pris ses mains pour tourner. « Je suis prise ! Tu te rends compte ! Je suis prise mon amour ! » Je me stoppais d’un coup. Premier surnom. Je ne savais pas vraiment comment il allait réagir. Mais peu importe. Je m’approchais doucement de lui. J’entrelaçais mes mains aux siennes, et j’ai posé mes lèvres sur les siennes. « Tu sais de quoi j’ai envie ? » Je me suis mordue la lèvre inférieure. J’ai fixé ses lèvres, puis ses yeux. « J’ai envie de toi. »
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 3:51

Elle était stressée, excitée et finit par entrer sur scène et dansa. Sean était émerveillé. Il la regardait virevolter sur scène, captivé. Et elle s'arrêta avec la musique.
Ils en sortirent sourires aux lèvres et Mira dansait, et tournait sur elle même. Lorsqu'ils arrivèrent enfin à la maison, elle jeta ses affaires et lui prit les mains pour tourner, en riant aux éclats. Elle s'extasiait d'avoir été prise, et Sean était heureux pour elle. La voir aussi joyeuse lui faisait un bien fou. Mais soudain Mira s'arrêta. Elle l'avait appelé "Mon amour". Jamais personne ne l'avait appelé ainsi auparavant. Il n'avait jamais eu de copine avant, c'étaient seulement des coups d'un soir. Pas de tendresse. Rien qu'un coup. Mais avec Mira tout était différent. Il passait des journées et des nuits entières avec elle mais jamais il ne l'avait vu nue, jamais il n'avait tenté quoique ce soit. Il s'était maintenu à des étreintes et des baisers. C'est pourquoi les paroles de la jeune femme le surprirent. Elle s'était rapproché, avait entrelacé leurs doigts et elle l'avait embrassé avant de dire qu'elle avait envie de lui.
Sean ne répondit pas tout de suite, il la fixa. Il ne savait pas si c'était une bonne idée. Il ne voulait pas qu'elle regrette, mais son regard ne semblait pas hésitant. Elle avait l'air sûre d'elle. Sean ne répondit pas.
À la place il se pencha pour l'embrasser tendrement. Bien sûr que lui aussi avait envie d'elle. Et depuis toujours, mais il ne voulait pas le dire car il avait peur qu'elle ne le prenne mal. Il continua donc de l'embrasser en passant les mains autour de sa taille pour la serrer contre lui, plus près, afin de sentir son coeur battre contre sa poitrine. Il la serra fort, et l'embrassa autant mais avec douceur. Et puis lentement il l'attira jusqu'aux coussins sur le sol. Il continua de l'embrasser et glissa les lèvres le long de sa gorge, embrassant son cou, puis son épaule. Et il commença à lui retirer lentement ses vêtements.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 4:02

  • J’étais sûre de moi. Jamais je n’aurais douté là-dessus. Il se pencha doucement vers moi pour attraper mes lèvres. Et je souris en fermant les yeux : je n’avais pas peur. J’étais bien avec lui. Et… Je voulais lui offrir ça. J’en avais envie. Probablement autant envie que lui. J’avais bien vu comment il me regardait. Je savais que se priver devait être … Dur. Mais j’avais envie de lui offrir ça, là, maintenant. Je sentis ses mains sur ma taille, me serrer contre lui. En me concentrant un peu, je perçu son cœur qui battait de plus en plus vite, comme le mien. Les yeux fermés, je souriais, me laissant guider. Après tout, qu’est-ce que j’y connaissais moi ? Rien. Rien du tout. D’ailleurs je me demandais s’il était au courant que …

    Il me guidait, à travers la petite pièce, tandis que mes lèvres ne quittaient pas les siennes. Alors, nous nous sommes allongés par terre, et ses baisers ont déviés dans mon cou. J’ai fermé les yeux, un peu plus fort, tandis que mon corps se tendit. « Hum… » Je sentis sa main retirer doucement mon haut. Et alors, je l’embrassais. « Hey… » Je lui ai souris, je l’ai regardé droit dans les yeux. Je l’ai embrassé délicatement. « Je t’offre ma première fois. Fais-moi monter tout là-haut » J’ai souris et je l’ai embrassé tandis que mes mains, hésitantes, prenaient le chemin jusqu’à son tee-shirt que je ne mis pas longtemps à retirer. Alors, mes mains caressaient sa nuque, puis son torse. Je sentais le moindre de ses muscles se tendre sous sa peau. Je souris contre ses lèvres les yeux fermés. Je descendis doucement ma main. Délicatement. Ce moment n’appartenait qu’à nous. Je comptais en profiter le plus possible. Et ne surtout pas le bâcler.

    Je souris de nouveau tandis que, lentement, mes mains déboutonnèrent son jean.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 4:23

Lorsqu'elle déclara que c'était sa première fois, Sean en écarquilla les yeux. Bien sûr, pensa le blond. Elle était si innocente.. Mais à présent qu'il savait cela il réalisa qu'il n'avait encore jamais couché avec une femme vierge. Son désir d'elle n'en fit qu'augmenter mais en même temps il hésita. Il devrait être délicat car ça serait douloureux pour elle. Il se mordit la lèvre à l'idée de faire une erreur mais déjà elle le tirait de ses pensées en l'embrassant. Elle le enleva ensuite son haut et caressa sa nuque puis son torse des mains avant de glisser celles-ci jusqu'à son pantalon qu'elle déboutonna.
Déjà Sean commençait à la débarrasser un par un de ses bijoux et des vêtements.
Il lui retira une boucle d'oreille et déposa un baiser sur son oreille, il retira l'autre et en fit de même. Puis il ôta son collier et promena ses lèvres dans son sur sa gorge et ses épaules, déposant des baisers délicatement par ci par là.
Tout ce temps il sentait le corps de Mira contre le sien. Il descendit un peu, tout en l'embrassant, jusqu'à son soutien gorge. Il embrassa ses la partie de ses seins découverts et glissa les mains dans son dos pour dégrafer le soutien gorge, ôtant tout obstacle entre ses lèvres et ses seins. Il l'admira, elle était encore plus belle à présent. Et il voulait en voir d'avantage. La voir tout entière, et la sentir plus près encore. Il se retenait difficilement de ne pas en finir vite. Il savait qu'elle devait y être préparé, y être emmenée petit à petit. Il devait éveiller son désir, la faire désespérer de cet instant. Elle devait ne plus tenir en place et vouloir à tout prix qu'il mette fin au supplice. C'était comme cela que cela devait se passer, il le savait. Mais lui même était déjà au bord de la folie. Elle le rendait dingue, le seul contact de son corps contre le sien suffisait, et la vue de son corps qui peu à peu se dévoilait à lui le faisait agoniser de désir.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 4:35

  • C’était incroyable comme sensation. Je frissonnais. Au fur et à mesure de ces baisers, mon corps tremblait de désir. Je le désirais. Comme une folle. Et il était d’une douceur… Je souris, les yeux fermés. Lorsque ses lèvres descendaient, j’eu l’impression de revivre. Une autre vie. Une autre chose. Une chose nouvelle. Mon corps se cambra sous le plaisir de ces baisers. Rien que sentir sa main frôler ma poitrine me procurait milles et une sensation. J’ai gardé les yeux fermés. J’étais contente qu’il ne dise rien. Qu’il ne rechigne pas à ma première fois. Je savais que ça pouvait l’angoisser, quelque part. Mais il n’y avait aucune raison. Après tout, on s’aimait non ? C’était le plus important.

    Délicatement, avec mes pieds, je fis glisser son pantalon le long de ses jambes. Et je cambrais mon dos pour coller mon corps contre le sien. Je sentais sa chaleur, son envie. Son cœur qui battait la chamade. Mes mains se baladaient dans son dos, sur son torse. Mes mains descendaient à la limite de son boxer, mais elles remontaient, timides. Puis elles redescendaient délicatement. Et je souris. Elles s’arrêtèrent à la frontière. Que faire ? Prendre des initiatives ? C’était censé se passer comme ça non ? J’ai posé mes lèvres sur sa joue, j’ai mordillé son lobe et, tendrement, j’ai laissé ma main descendre encore plus bas, sous son boxer. J’ai embrassé sa joue, ses yeux fermés. Puis je l’ai embrassé. Laissant mes lèvres entrouvertes. Et j’ai laissé ma langue aller danser avec la sienne tandis que ma main jouait avec son envie. Peut-être trop ? Qu’importe, nous n’avions jamais trop envie.

    Et ce baiser. Mon corps se tendit, ma poitrine s’écrasa contre son torse tandis que j’en voulais encore. Toujours plus. Cette sensation. Indescriptible. Au-delà de l’amour. Du désir. Un corps entier rempli de désir.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 4:52

Sean la laissa le débarrasser de son pantalon et il en fit de même avec elle. Il continua de l'embrasser tout en jouant avec ses seins. Il joua avec ses deux petites perles marrons doucement, puis plus fermement, en caressant, mordillant et puis frôlant. Il sentait ses mains dans son dos, elles descendaient jusqu'à son boxer pour remonter timidement. Sean sourit et continua de l'embrasser mais les mains de la jeune femmes finirent par passer la limite. Et elle s'amusa. Sean lui se raidit. Il ne comprenait peut-être pas ce qu'elle faisait mais ses mains hésitantes et douces lui procuraient un plaisir incroyable. Sean continua à l'embrasser tout en la caressant. Il fit ensuite le lentement glisser son dernier sous vêtement le long de ses jambes et le retira. Elle était là, toute nue, magnifique, et rien que pour lui. Sean la regardait émerveillé. La ligne irrégulière de sa gorge, ses courbes.. Il remarquait tout. Et cet instant se gravait dans sa mémoire. Jamais il n'avait trouvé aussi magnifique une femme nue. Jamais il n'avait remarqué qu'elle puisse être aussi splendide. Sean glissa les lèvres jusqu'à ses seins et se remit à jouer avec un, tandis que ses lèvres se posait sur l'autre, afin de l'aspirer entre ses lèvres, sa langue tournant autour du bouton. Et pendant ce temps il avait glissé les mains en lentes caresses jusqu'entre ses jambes. Il se mit à la caresser tout autour, évitant encore le fruit interdit. Il voulait y goûter, mais pas tout de suite. Il continua son petit jeu sensé l'exciter, lui faire perdre patience.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 5:04

  • Et ce fut à son tour de jouer. Quand je sentis ses lèvres, sur mes seins, ses mains, sa douceur, puis sa fermeté. Je perdis pied. Les yeux fermés... « Oh.. » Je me mordis lèvre inférieure, il allait me rendre fou. J’étais déjà perdue. Ses lèvres continuaient, et mes mains aussi. Caressant, doucement, puis à force de chercher, je finis par trouver la zone la plus hétérogène. Et de simples petites caresses feraient le reste. Je me suis cambrée sous le coup du plaisir, il jouait toujours avec moi, voulant me pousser à bout. « Sean… » La tête en arrière, peu à peu, je devenais toute chose entre ses mains. Et alors, une des siennes descendit. Mais elle ne fit que contournait là où j’attendais le plus. « Je t’en supplie… » Je me mordis la lèvre inférieure, une de mes mains continuant les caresses sous son boxer. Je la sentais se raidirent petit à petit. Et je dois dire que j’étais contente de moi. Pour une première fois. Mais j’aurais aimé faire plus.

    Avec toutes ces caresses, j’allais devenir folle. J’allais exploser. Ma respiration se coupa, puis repartis au fur et à mesure. Il me faisait attendre, c’était… Insupportable. Incroyablement bon. Mais insupportable. Alors, mon instinct de lionne fit surface, et je ne sais pas ce qu’il m’a pris, mais je l’ai retourné pour me mettre à califourchon sur lui. Et je l’ai embrassé, encore et encore. Avec fougue. Avec amour. J’ai retiré son boxer. Et je l’ai embrassé de nouveau. Et alors, je pense, parce que je voulais qu’il devienne aussi dingue pour moi, j’ai posé mon entrejambe sur le sien. Et j’ai juste, légèrement bougé. Et j’ai murmuré tout bas. « Tu vois, moi aussi je sais jouer. » J’ai laissé ma langue passé sur ses lèvres, et mes lèvres sont descendues. Elles ont embrassés son cou, son torse. Elles sont remontées, et elles l’ont embrassée encore. Je l’aimais. J’étais éperdument amoureuse de lui. « Tu me rends dingue. » J’ai soupiré de plaisir, j’ai agrippé doucement ses cheveux, et j’ai mordillé sa lèvre inférieure. Il m’avait rendu folle.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 5:23

Mira le suppliait, mais il fallait attendre encore. Cependant la jeune femme voulait faire autrement. Elle bouscula Sean, le faisant tomber sur le dos et monta à califourchon sur lui. Alors après lui avoir retiré son boxer elle a posé son entrejambe sur le sien et a commencé à se mouvoir doucement. Sean se raidit alors qu'elle passait la langue sur ses lèvres tout en affirmant qu'elle savait jouer aussi. Elle l'embrassait encore et encore, et lui dit qu'il la rendait dingue. Sean sourit puis fronça les sourcils. Il devait l'arrêter.
Elle la repoussa donc pour revenir sur elle, et déposa un baiser dans son coup, puis un autre sur ses joues, un sur son nez, ses lèvres, son menton, tout le long de son cou, ses épaules, sa poitrine, son ventre.. Il parcourait son corps entier de baisers, et il arriva vers son entrejambe. Il embrassa aussi. Doucement, tendrement. Sean saisit ses jambes pour les écarter un peu et commença à embrasser son intimité, de plus en plus près, alors il donna un coup de langue sur le petit bouton, ce qui excitait le plus, et il recommença encore et encore, il descendit un peu plus jusqu'aux lèvres, il embrassa à nouveau, y glissa sa langue, la fit tournoyer, la sortit et la remonta jusqu'à son ventre. Il savait qu'elle adorerait. Elle devait être sur le point d'exploser. Mais il n'avait pas fini. Il remonta jusqu'à ses lèvres, refaisant le même chemin, et ce faisant il lui caressant le cors, jusqu'à enfuir sa main entre ses jambes. Il enfouit alors un doigt en elle, doucement et le ressortit, le rentra de nouveau, délicatement, et continua ainsi, tout en l'embrassant, tandis langue se frayant un passage entre ses lèvres. Il continua jusqu'à ce qu'elle gémisse, qu'elle en veuille plus, mais il ne lui offrit pas ce qu'elle désirait. À la place il retourna entre ses jambes, et recommença à y déposer des baisers tout en y passant doucement la langue, encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 5:34

  • Mais ce petit cirque ne dura pas longtemps. En effet, je ne sais pas vraiment pourquoi, il me remit à ma place, sous lui. Et il commença à m’embrasser sur tout le visage. Je souris alors, aux anges, croyant qu’il allait enfin m’offrir ce que j’attendais. Mais lorsque ces baisers descendirent, je compris que j’allais encore souffrir un petit peu. Et alors, lorsqu’il atteignit mon entrejambe, qu’il entreprit de l’embrasser, et encore plus, mon corps entier se cambra sous le plaisir. Un râle de plaisir, assez puissant sortit de mes lèvres. Et alors, lorsque sa langue joua un peu plus loin, je cessais de respirer. J’avais l’impression de brûler. De brûler vive. Mais une mort tellement douce, tellement bonne. Et alors, il remonta. Et quand je vis sa tête près de la mienne « Oh mon amour… » Et un baiser. Deux. Trois. Il me rendait incontrôlable. Toutes ces sensations. Je crus que j’allais mourir, là, tout de suite. Mourir de plaisir.

    Et alors, je sentis son doigt. Un léger cri sortit de mes lèvres, tandis que mon corps entier se tendit. Je devenais folle. Complètement à l’agonie. Une agonie, un tourbillon de plaisir. Et je sentis sa langue se frayer un passage entre mes lèvres. Mes mains agrippèrent la première chose qu’elles trouvèrent : pas de bol, ce fut ces fesses. Et je l’embrassais, me délectant du plaisir qu’il m’offrait. Mais je n’en pouvais plus. J’allais exploser. Je voulais plus. Je voulais qu’il aille plus loin. Il le savait. J’ai alors attrapé sa main, l’ai retiré, je l’ai regardé dans les yeux. J’ai caressé sa joue, ses cheveux. Je l’ai embrassé, sur tout le visage. La respiration haletante. Mon corps soulevé par le plaisir. J’ai approché mes lèvres de son oreille, et tout bas je lui ai dit. « Fais-moi tienne »
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 5:51

Elle frissonnait, elle était tendue, son corps se courbait, elle était entèrent sous son contrôle. De ses mains, et de ses lèvres, sous le contrôle et agonisant, le priant de mettre fin au supplice. Elle laissa échapper un petit cris, agrippée à lui avant de retirer soudain sa main. Elle avait l'air d'être à bout. Alors elle le regarda, et lui murmura doucement de la faire sienne. Il lui sourit, l'embrassa dans le cou puis saisissant ses cuisses il la pénétra doucement. Il essaya de le faire en douceur, et commença les va-et-vient. Mira, les yeux fermés gémissant. Il ne savait ce qu'elle ressentait exactement. Mais d'après ce qu'il y connaissait, elle devait souffrir et y prendre plaisir en même temps.

Sean continua ses va-et-vient. Il était enfin en elle, ils étaient confondus l'un dans l'autre, unis. Il ne pouvait retenir des rugissements, tant elle lui procurait du plaisir. Alors il l'embrassait, le cou, les lèvres, partout, avec fougue. Il avait envie de la dévorer. Elle ne réalisait sûrement pas les sensations qu'elle lui procurait, et Sean aurait été incapable de décrire cela. Il continuait donc à faire ses va-et-vient, jouissant de bonheur et continuant de l'embrasser.
Il voulait la faire sienne, et ce pour toujours. Il ne voulait pas la perdre à nouveau. Mira, elle était si frêle.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   Lun 7 Juil 2014 - 6:04

  • Il avait senti à quel point j’étais à bout. A quel point j’avais envie de lui. A quel point je le désirais. Tout mon être était tendu sous son corps. Nos deux corps brûlaient d’envie, suaient le désir. C’était quelque chose de formidable. Et formidablement horrible. Alors, prenant la peine d’écarter mes jambes, il me pénétra. Et ce fut d’abord une vague de douleur qui s’immisça en moi. Et je grimaçais en m’agrippant aux draps. J’avais mal. Jamais je n’aurais cru avoir aussi mal de toute ma vie. Mais il continua, doucement. Et peu à peu, la douleur s’estompa, et fit sortir entre mes lèvres, des soupirs de plaisir. Ses lèvres se posaient sur chaque partie du corps qu’elles trouvaient. Et alors, lorsqu’elles se posèrent sur les miennes, je l’embrassais à en perdre haleine. Alors, sortis de ma bouche un gémissement, plutôt imposant. Et mon cri résonna dans tout l’appartement.

    Ses vas et viens étaient comme l’escalier qui nous montait au paradis. J’ai continué à gémir, incontrôlable. « OH MON AMOUR » Les yeux fermés, le dos cambré, mon bassin suivant ses vas-et-viens. « Encore, ne t’arrête pas, je t’en supplie » Le plaisir intense. Mes ongles se plantant dans sa chair, dans son dos. « OH MON DIEU » Et mon corps qui se collait au sien. Ma poitrine s’écrasant contre son torse. Je me mise à trembler. Trembler de plaisir. Ma respiration entrecoupée au fur et à mesure qu’il accélérait. « Je t’aime… » J’ai sentis ses lèvres, j’ai entendu ses bruits. Et alors, mes gémissements se transformèrent petit à petit en cris. Crier de plaisir. Suer le désir. L’envie d’aller encore plus loin. L’envie de rester uni pour la vie. Cette sensation. J’avais l’impression de planer. « Sean… Oh oui… » Pas de doute, cette première fois serait l’une des plus belles. Voir la plus belle. J’ai gardé les yeux fermés tandis que mes ongles griffaient son dos sous le plaisir.

    « Je t’aime tellement… »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est un SOS, je suis touchée, je suis à terre. - Sean&Mira [sur plusieurs semaines + hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMAZING PEOPLE ♣  ::  :: Corbeille :: Les sujets clos :: 2014-