Partagez | 
 

 Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité



MessageSujet: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mar 8 Juil 2014 - 6:19

Il ouvrit les yeux, sortant doucement de son sommeil. Et pour la première fois depuis longtemps il se sentit reposé et de bonne humeur au matin. Mais comment aurait-il pu se sentir autrement lorsqu'il découvrit un ange endormi à ses côtés alors même qu'il ouvrait les yeux ? La première chose qu'il vit furent ses grands yeux clos, et sa chevelure d'or dont quelques mèches lui tombaient sur le visage. Mira.
Il ne retint pas le sourire qui se dessina de lui même sur ses lèvres.
Il la regarda longuement, examinant chaque millimètre de son visage. Et puis il posa doucement la main sur son visage pour repousser les mèches qui venaient cacher son visage. Il les passa doucement derrière son oreille et la contempla encore.

Sean avait l'impression d'être au temps ou il avait passé quelques jours chez Mira. Se réveillant avec elle chaque matin. Mais à présent il se sentait d'avantage mieux qu'auparavant. Car maintenant il savait qu'il l'aimait, qu'elle était indispensable. Et alors réalisant la chance qu'il avait, il était beaucoup plus heureux.

Sean se pencha pour déposer un doux baiser sur les lèvres de Mira, sans la réveiller. Et alors il l'attira plus près contre lui, posant le menton sur sa tête et l'entourant de ses bras.

Il ferma les yeux et resta ainsi un bon moment, savourant l'instant. Au bout d'une demie heure Sean pu profiter de son réveil. Elle ouvrit à son tour les yeux et il lui adressa un tendre sourire en déposant un baiser sur son front.

"Tu as bien dormi ?"

C'était bien le cas pour lui. Et maintenant qu'ils étaient tous les deux réveillés il se tira hors du lit à contre-coeur pour aller préparer le petit déjeuner. Il mit le tout sur la table dans la salle à manger lorsque ce fut prêt et appela Mira, puis se rendant compte qu'il n'avait que son boxeur, il eut un rire amusé et voulut monter se changer puis changea d'avis et emmener le petit déjeuner dans la chambre. Il déposa le plateau sur la table de nuit de Mira et l'embrassa sur le front avant de lui tendre son verre de jus et son assiette. Ils mangèrent et Sean la bascula pour la faire tomber sur le dos, et se rallongea à côté d'elle. Il lui prit alors la main et entrecroisa leurs doigts. Il se tourna, s'allongeant sur le côté pour pouvoir la contempler encore. Il déposa un baiser sur ses lèvres puis un autre dans son cou et enfin un derrière son oreille, là où ça donnait des frissons. Il sourit et reposa la tête sur son oreiller avant de fixer le plafond.

"Qu'est ce que tu aimerais faire aujourd'hui ? Nager dans la piscine ? Faire un pique-nique ? Aller au parc d'attractions ? Au cinéma ? Au zoo ? Au centre équestre ? À la plage ? Ou simplement rester à la maison ?"

Il était prêt à obéir au moindre de ses désirs. Avec un sourire il releva la tête pour se pencher à son visage et l'embrasser encore, sa langue se frayant un chemin jusqu'à la sienne pour un baiser langoureux. Sean lui sourit ensuite tendrement en caressant ses lèvres.

"Mon ange.."
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mar 8 Juil 2014 - 13:24


  • Mes rêves étaient doux. Calme. Ne régnait qu’un silence sans nom. Un silence reposant. Et je savais pourquoi j’étais autant calme. Pourquoi je ne pleurais plus de le voir apparaître sous la forme de songe. Je m’étais endormie dans ses bras. Contre lui. J’avais entendu son cœur battre doucement, j’avais senti la chaleur de son corps. J’ai entendu sa respiration, calme. Et j’ai senti ses caresses sur mon bras. J’avais plongé dans les bras de Morphée au creux de ses bras. J’étais bien. Protégée. C’était quelque chose d’incroyable. Retrouver sa raison de vivre. Dans ma tête, sa voix. Cette chanson. Celle qu’il avait chantée hier. Des je t’aime par milliers. L’amour. C’était ça. C’était l’amour qui me donnait des ailes. Et cette nuit, je n’ai pas bougé, je n’ai pas fait de cauchemars. J’ai juste dormi. Je me suis reposée dans cette ambiance. Dans ce paradis.

    Lorsque mes yeux s’ouvrirent, je remarquais que j’étais toujours sur son torse. Et j’y étais bien. La première chose que j’ai entendu, c’est son cœur. Et presque dans un automatisme, je me suis mise à légèrement sourire : il était là, ce n’était pas un rêve. Alors, j’ai relevé la tête pour le regarder, et j’ai senti ses lèvres sur mon front. J’ai fermé les yeux, et ce sourire se concrétisa. C’était … Magique. Les réveils comme ça. Au creux des bras de celui qu’on aime. Pour qui on pourrait tout faire. Je ferais tout pour lui. J’ai frôlé son menton de mon nez. Et j’ai murmuré. « Bonjour mon amour » Et quand sa voix s’éleva dans les airs, je fus complètement détendu. Il avait cette facilité à me détendre. A me calmer. Rien qu’en parlant. J’ai souris, les yeux encore endormis. J’avais du mal à les laisser ouverts. « Oui. Très bien même. Et toi ? » Lorsqu’il me répondit la même chose, je souris. Mes yeux s’ouvrirent entièrement alors, et je pus profiter de la vue de son visage. Son visage angélique. Et j’ai souris. Je n’ai pas cessé de sourire depuis mon réveil. Et ça faisait du bien.

    Alors, il quitta le lit pour descendre, et je restais là un instant, allongée. Et puis, je me suis redressée, je me suis étirée. J’ai passé mes mains sur mon visage et je me suis assise. Devais-je descendre ? Il me manquait déjà. Tellement. J’ai souris. A chaque fois qu’il n’était pas près de moi, j’avais l’impression de perdre une partie de moi-même. Alors c’était ça ? L’amour, ça ressemblait à ça ? C’était censé nous donner des ailes, nous faire atteindre le summum du bonheur rien qu’en regardant dans les yeux de cette personne ? J’ai secoué la tête. J’étais folle. Folle de lui. Ivre de bonheur. Ivre d’amour. Alors, j’entendis mon prénom dans la maison. Et je souris. Comme une folle. Un sourire banane comme on dit. Je ne me lasserais jamais de l’entendre sortir de ses lèvres. Je dus mettre un peu de temps car il finit par monter avec le plateau. Rêveuse dans l’âme. Je m’étais perdue dans mes pensées. Dans ma bulle d’amour. J’ai souris, et en le voyant, mes yeux s’allumèrent de milliers d’étoiles. Oh oui, je l’aimais. Comme une dingue. A en crever.

    Un baiser, puis il me tendit mon jus d’orange. J’étais assise en tailleur. Et je le buvais, tranquillement. J’étais incapable de boire discrètement. Ma gorge faisait un bruit épouvantable. Alors je me mise à rire. Puis nous mangions, silencieusement. Mais qu’importe que nous parlions ou pas : l’important était d’être là, près de lui. De pouvoir l’observer, sans jamais me lasser. Puis lorsque je posais le tout, il me fit basculer en arrière. Je ris légèrement et le laissais faire. Lorsque je vis qu’il entremêla nos doigts ensemble, mon cœur se mit à battre un peu plus vite. Ce n’était pas un songe. Pas un rêve. Il était revenu. Il était là, à côté de moi. Je serrais sa main dans la mienne. Et je tournais la tête vers lui. Je le trouvais là, à me contempler, comme si j’étais la huitième merveille du monde. Alors, lentement, mes joues se teintèrent de rouge. Et alors, je sentis ses lèvres. D’abord sur les miennes, puis dans mon cou, puis derrière l’oreille. Et mon corps tout entier fut parcouru d’un frisson.

    Etait une invitation à quelque chose ? Je ne sais pas. Mais il s’est rallongé, un sourire aux lèvres. Et il a contemplé le plafond. Moi je me suis mise à le regarder. Un sourire aux lèvres. Et puis il me proposa différentes activités. A vrai dire. La dernière me plut bien. Rester là, profiter de lui, de notre amour. Et même si j'aimais les animaux, nous aurions d’autres occasions d’y aller. Alors, il m’embrassa, ne me laissant même pas le temps de répondre. Ah bah dis donc, la galanterie dans tout ça ? J’ai souris, et j’ai laissé ma langue aller rejoindre la sienne. Il était fou de faire ça. Complètement dingue. Il allait soulever la vague de désir qui dormait, en moi. Comme hier soir. Dans ce bar. Le baiser prit fin, et il caressa mes lèvres, doucement. Je souriais. Et rien n’aurait pu me faire plus plaisir que le surnom qu’il me donna. Et je me mis à l’embrasser. Encore, encore et encore. Comme une folle. Et puis j’ai lentement glissé ma tête dans son cou. Et un sourire joueur sur mes lèvres, je lui ai fait un joli suçon. Et je l’ai ensuite mordu. Gentiment.

    Je me suis alors relevée, très vite. Je lui ai tiré la langue. Et j’ai ris aux éclats. Je savais qu’il allait se venger. Qu’il allait me rattraper. Et qu’il allait se venger comme il fallait. Alors je me suis mise à courir en riant. Comme une enfant. Innocemment. J’ai couru, et j’ai trouvé refuge derrière la porte de la salle de bain. Je me suis alors cachée. Et je n’ai plus bougé. Un grand sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mar 8 Juil 2014 - 14:36

Elle a commencé à jouer. Glissant les lèvres dans son cou pour lui fair eun sucon avant de le mordre.
Alors elle s'est relevée soudainement pour lui tire la langue et s'enfuit en éclatant de rire.
Sean sourit en la regardant disparaître et se leva. Il enfila un jogging et se mit à la chercher. Elle s'était cachée. Et il la chercha, l'appelant, le sourire aux lèvres tout en réfléchissant à comment il allait se venger.

"Mira ? Miiiraa..?"

Il chercha un peu partout avant de la surprendre sortir de la salle de bain sur la pointe des pieds. Il arriva par derrière et l'effraya avec un "bouh !"
Il partit dans un rire fou lorsqu'elle sursauta en hurlant et tentant de se calmer ne se rendit pas compte qu'elle fuyait. Il se mit alors à sa poursuite, lui courant après dans toute la maison. Elle courut dans la cuisine et sortit par la deuxième porte, celle qui donnait sur la salle à manger. Ils tournèrent autour de la table puis elle réussit à lui échapper en sortant. Elle courut dans tout le corridor, et lui la poursuivit, montant les marches deux par deux derrière elle.
Elle entra dans la chambre et voulut refermer la porte derrière elle mais Sean fut plus rapide et il l'en empêcha, s'appuyant de tout son poids contre la porte qui s'ouvrit soudain et il perdit l'équilibre en bousculant Mira pour tomber avec elle sur le sol.

"Merci d'avoir amortit ma chute"

Il se mit à rire et resta sur elle à la fixer avec un sourire mauvais.
Il frôla ensuite ses lèvres, faisant mine de l'embrasser, posa les lèvres sur sa tempe, les fit glisser jusqu'à derrière son oreille en déposant de légers baisers, descendit jusqu'à son cou, et lui fit un suçon. Puis passant la main sous sa nuisette il caressa son ventre, du dos de la main, et la fit glisser jusqu'à sa cuisse qu'il attrapa soudain pour l'attirer plus contre lui en l'embrassant avec insistance. Il redressa alors un peu la tête et demanda :

"Tu n'as tout de même pas crut que ma vengeance serait aussi douce ?"

Il se releva soudain la saisit et la jeta sur son épaule comme un sac pour descendre jusqu'en bas. Il sortit dans le jardin et marcha jusqu'à la piscine avant de la jeter dedans. Il éclata de rire la voyant en ressortir en toussant et crachant l'eau.

"Amuses toi bien mon ange."

Sean s'accroupit et l'observa avec un rire moqueur.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mar 8 Juil 2014 - 14:53


  • J’étais cachée. Ma respiration calme. Un grand sourire sur les lèvres. J’ai entendu mon prénom sortir de ses lèvres. J’ai souris encore plus. Limite, j’en avais mal dis donc. Quand je ne l’ai plus entendu, je suis sortie sur la pointe des pieds de la salle de bain. Trop facile. Mais alors, j’entendis un bouh derrière moi, je sursautais en hurlant. Et alors, il partit dans un fou rire total. J’en profitais donc pour partir en courant. Cuisine, salle à manger. Je le fuyais. Mais je riais. Je riais comme une folle. En même temps, imaginez : deux malades qui se courent après. Dans une grande maison. C’est du n’importe quoi. Alors, je montais les escaliers finalement et voulus m’enfermer dans la chambre. Mais lorsque je voulus fermer la porte, il appuya de tout son poids dessus. Et moi qui n’avais pas de force, je ne pus retenir la porte. Alors, nous tombions tous les deux à la renverse.

    Et alors, il se marra. Me remercia d’avoir amortis sa chute. Je lui tirais alors la langue. D’accord, j’avais perdu. Mais quel serait le châtiment hein ? Alors, lorsque je vis son sourire, je plissais les yeux : qu’est-ce qu’il avait en tête. Alors, il déposa ses lèvres. Doucement. Descendant jusque dans mon cou. Je fermais alors les yeux. Oh… Mais quelle punition ! Je vais faire ça tous les jours si c’est ça la récompense. Sa main, passa sous ma nuisette : aurait-il compris ce que je voulais ? Je souris, laissant des soupirs de plaisir sortir de ma bouche. Et ses lèvres rejoignirent les miennes. Et j’étais heureuse alors. Effectivement, je le mordrais tous les jours. Sa main serra ma cuisse. Mais lorsqu’il éloigna ses lèvres de moi, je fus suspicieuse. Et j’eu raison dans le fond.

    En entendant ses mots, je secouais la tête : attends, il va me laisser comme ça ? Avec une envie monstre de lui faire l’amour ? J’ai ouvert de gros yeux. Mais non. Il n’allait pas faire ça ! Alors il me foutu sur son épaule, comme si j’étais un sac, et nous descendions les escaliers. « SEAN LACHE MOI ! JE T’INTERDIS DE FAIRE DES TRUCS PAREILS SI C’EST POUR ME LAISSER EN PLAN COMME CA ! » J’ai explosé de rire : non mais sérieusement, c’était frustrant. Vraiment. Et alors, quand je vis qu’il se dirigeait vers la piscine, je me mis à le frapper dans le dos. « NOOOOOOOOOOOON LACHE MOI ! » Je bougeais dans tous les sens. Mais ça ne changea rien. Il me jeta carrément dans l’eau. Alors je revins à la surface en toussant : j’avais bu la tasse. Et je l’entendis. Alors je le tirais, et il tomba aussi à l’eau. « Je te déteste ! » J’explosais de rire en le voyant revenir à la surface. Je lui tirais la langue, et m’assis au bord de la piscine. Les pieds dans l’eau. Et j’essorais mes cheveux blonds. « Pff ! Je te boude pour la peine ! »
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mar 8 Juil 2014 - 20:32

Elle le surprit et en soudain Sean se retrouva aussi dans la piscine. Il revint à la surface et passa la main sur son visage pour enlever l'eau. Mira riait aux éclats et remonta pour s'asseoir sur le rebord de la piscine. Tout en essorant ses cheveux elle lui dit qu'elle boudait. Sean sourit en s'approchant d'elle, et se posta devant. Il la contempla. Elle était toute trempée, et sa nuisette lui collait à la peau. Sean se rapprocha un peu plus et déposa un doux baiser sur son épaule dénudée. Il lui retira sa nuisette.

"Laisses moi me faire pardonner mon ange."

Il embrassa son sein et puis l'autre puis releva les yeux vers elle avant de poser la main sur sa joue. Il lui fit une caresse qui glissa jusqu'à son bas ventre. Alors il la saisit par les cheveux et plaqua les lèvres sur les siennes. Violemment. Et il l'embrassa tout en lui faisant sentir tout son désir brûlant.
Et tout à coup ce désir le démangea.
Sean posa les mains sur ses fesses et la souleva tout en continuant de l'embrasser. Il l'emporta dans l'eau, la couvrant de baisers. Le visage, la gorge, les épaules, la poitrine, son ventre. Ses lèvres passaient partout.
Et il finit par la sortir de l'eau. Il lui prit la main et retourna à l'intérieur.
Une fois à l'intérieur il prit une serviette pour elle et lui afin qu'il se sèchent.

"J'étais invité à une fête aujourd'hui. Je viens de m'en souvenir. Tu aimerais qu'on y aille ?"

Puis il la fixa d'un regard insistant.

"Non, au fait tu n'as pas le choix."

Il lui demanda donc de se préparer et fit de même. Il avait une idée pour faire les deux en même temps. Aller à la fête à laquelle il avait promit d'être présent et assouvir son désir.
Lorsqu'ils furent prêt il monta dans la voiture avec Mira et ils se rendirent à la fête.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mar 8 Juil 2014 - 20:52


  • Je souris en le voyant s’approcher. De toute façon, même s’il n’aurait pas voulu se faire pardonner, je l’aurais pardonné. Incapable de lui faire la tête. Soumise. Je souris. Alors, il déposa un doux baiser sur mon épaule. Et lentement, il retira ma nuisette. J’étais en boxer, face à lui, tandis qu’il me dit qu’il allait se faire pardonner. J’ai souris. J’ai mis ma tête en arrière, tandis que ses lèvres se posaient sur ma poitrine. C’était doux. Doux, et sensuel. Charnel. Rempli d’amour. Et sa caresse. Sa main passait par tous les recoins de mon être. Et moi, j’étais incapable de lui résister. Faible. Je souriais, et rouvris les yeux, et le regardais. Alors, il m’attrapa par les cheveux et posa ses lèvres contre les miennes. Férocement. Il brûlait autant de désir que moi. J’ai alors passé mes bras autour de son cou. Et je me suis accrochée à lui. Comme si ma vie en dépendait. Ma vie dépendait de lui. Alors il me souleva, et m’emporta sous l’eau. Il me couvrait de baisers. Et ce fut trop court à mon goût. Mais nous rentrions. Moi ma nuisette à la main. Il m’apporta une serviette, et je l’enroulais autour de mon corps.

    Alors, il me parla d’une fête, et mes sourcils se froncèrent. Il y a une minute il m’embrassait. Me faisant ressentir son désir. Et là, il voulait aller à une fête. Je n’y comprenais, décidément, rien aux mecs. J’ai haussé les épaules tandis qu’il ne me laissait pas le choix. Alors je montais, et je mis une petite robe rouge. Courte. Mais pas trop. Pas trop habillée non plus. Volante. Un léger décolleté en V. Un peu de maquillage. Du parfum. Des sandales. Et je suis descendue. Il m’attendait. Je passais une main dans mes cheveux blonds, légèrement ondulés. Et nous allions à la voiture. Je me suis alors assise sur le siège passager. Et j’ai regardé le paysage qui défilait. J’ai souris. Et j’ai tourné la tête vers lui. Je l’ai posé sur son épaule. J’ai posé ma main sur sa cuisse, et j’ai fermé les yeux. Je ne le gênais pas pour conduire, et je me sentais mieux comme ça. J’ai pensé à ce moment, dans la piscine, et j’ai mordu ma lèvre inférieure. J’aurais tellement aimé plus. J’avais l’impression que ça faisait une éternité que… J’ai souris quand même, et j’ai doucement caressé sa cuisse du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mar 8 Juil 2014 - 22:29

Durant le trajet, Mira s'amusa à lui caresser la cuisse, ce qui le troubla. Il avait envie d'elle. Depuis qu'elle l'avait pardonné et qu'il avait à nouveau eu le droit de la désirer de cette manière. Mais il s'était retenu. Jusqu'à ce qu'il soit à cette fête, il se retenait. Et il accéléra donc la voiture.
Quelques minutes plus tard ils arrivèrent et descenderie de la voiture après l'avoir garée devant une villa. Pas aussi grande que celles de ses parents mais plus grande que la sienne. On entendait la musique et le bruit des conversations ainsi que des cris et rires.
Sean entra accompagné de Mira que personne ne reconnut. Ils se demandaient tous qui elle était, et ce fut bien la première fois que Sean arriva à une fête accompagné. La plus part du temps il arrivait seul pour repartir accompagné.
Il salua certains et alla échanger quelques mots avec son ami. Celui qui l'avait invité. Puis il proposa à Mira de danser et ils passèrent une demie heure à cela avant d'aller se rafraîchir. Il n'y avait que de l'alcool. Mais cela ne dérangea pas Sean. Il but un cocktail alcoolisé et laissa Mira choisir sa boisson. Ils restèrent à boire une dizaine de minutes et Sean chopa une bouteille de vin ainsi que deux coupes avant de saisir la main de sa nymphe et l'entraîner à l'écart. Il monta avec elle au troisième étage et passa dans le long corridor jusqu'à une porte qu'il ouvrit pour y entrer avec elle. Il referma à clé.
C'était une grande pièce destinée aux invités avec un gigantesque lit à baldaquin et des meubles du style victorien. Et puis une baie vitrée donnait sur une terrasse et on pouvait entendre la musique jusqu'à l'intérieur.
Sean de jeta sur le lit en retirant son blazer et attendit que Mira le rejoigne pour ouvrir la bouteille de vin. Il en versa dans le verre de celle-ci puis dans le sien et reposa la bouteille sur la table de nuit.
Alors il trinqua avec elle et but sans dire mot tout en la regardant. Il s'en resservit un peu et le but avant de reposer le verre à côté de la bouteille. Puis il se rapprocha d'elle et se mit à l'embrasser derrière l'oreille, dans le petit creux, descendit jusqu'à sa nuque, passant le visage derrière sa tête, il l'embrassa, revint vers sa gorge qu'il couvrit de doux baisers. Il lui prit son verre des mains et la bouscula sur le dos avant de venir au dessus d'elle. Il garda le verre dans sa main tout en embrassant délicatement Mira. Il suça sa lèvre pulpeuse, fraîche, délicieuse. Et puis il se redressa un peu pour ramener le verre au dessus du visage de Mira et doucement il versa le liquide rouge entre ses lèvres qu'il dévora ensuite avec appétit. Sa langue se fraya un passage jusqu'à la sienne et joua dans sa bouche. Il dévorait ses lèvres. Il s'enivrait. Et il recommença. Renversa légèrement le verre pour faire couler le vin une nouvelle fois. Et il en renversa un peu sur son menton. Mais il nettoya le tout en embrassant quand une goutte glissa le long de sa gorge. Sean se pencha et posa la langue dessus avant de la remonter lentement jusqu'aux lèvres, tout en suivant la ligne rouge sang qu'avait tracé la goutte de vin sur sa chair.
Alors il embrassa à nouveau ses lèvres, cette fois ci avec plus d'insistance, et il fit doucement glisser sa robe pour la lui retirer.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mar 8 Juil 2014 - 23:05


  • La vitesse. Il n’y avait que ça de bon. Et il roulait vite. Peut-être au-dessus de la limite de vitesse. Mais qu’importe ? Après tout, il faisait attention. Et puis j’avais confiance en lui. Bien trop vite, nous arrivions devant une villa, là où il se gara. Alors je descendis de la voiture. Je pris sa main dans la mienne, agrippant son bras de mon autre main. Et nous avons avancé. Lorsque nous franchirent la porte, tout le monde se tourna, et nous dévisagea. Je compris alors, assez vite, de mon esprit perspicace, que c’était la première fois qu’il venait à ce genre de soirée accompagné. Je levais la tête vers lui, le regardant. Et quand j’attrapais son regard, je lui fis un joli sourire. Et la soirée repartit. Alors, nous nous sommes avancés à travers la pièce. Sean connaissait tout le monde. Alors il les salua, et je restais silencieuse. Même lorsqu’il échangea quelques mots avec un homme. Il devait avoir l’âge de mon homme, mais il était beaucoup moins beau. Je souris à mes pensées, baissant la tête. Et puis je me sentis tirer. Et il m’emmena danser.

    Danser. Cela faisait longtemps que je n’avais pas dansé. Je crois que… La danse m’écœurait maintenant. Cela me faisait penser qu’il n’avait rien dit sur mon changement de vie. Nous devrions en parler. Un jour. Que je lui raconte. Après tout, il ne connaissait rien à ma vie. Et je crois que s’il connaissait certains détails, il irait trouver mon père, et il irait lui casser la gueule. J’ai soupiré. Et finalement, peut-être après une vingtaine de minutes, nous nous sommes mis à l’écart. Nous étions près du bar. Et je voyais bien qu’il n’y avait que de l’alcool. Je grimaçais. A part le vin, je n’aimais pas grand-chose. Mais je me laissais tenter à un cocktail inconnu. Que je bus. Tranquillement. Puis, lorsque je posai mon verre, j’ai senti qu’il me tirait par la main. Et je le suivis. J’ai froncé les sourcils. « Qu’est-ce que… » Nous montions des escaliers. Il avait une bouteille de vin à la main, et deux coupes. Je fronçais encore plus les sourcils. Qu’est-ce qu’il voulait faire ?

    Alors, nous franchissions une porte. Qu’il referma à clé derrière moi. Alors j’ouvris grand les yeux : elle devait faire la taille de mon appartement, c’est pour vous dire. Il y avait un grand lit baldaquin au milieu de la pièce. Des vieux meubles. Et un balcon. La musique rentrait, en de douces mélodies dans la pièce. Lorsque je tournais la tête, je le vis aller en direction du lit. Alors j’ai retiré mes chaussures, et je me suis assise dessus. Et je me suis mise à repenser à ma vie. A ces choses. Je tournais la tête vers lui, un sourire légèrement triste sur le visage. Mais je savais cacher ma peine. Mon père… Une ordure. J’ai inspiré, j’ai pris la coupe de vin. J’ai trinqué. Et j’ai bu une gorgée. Une grosse gorgée. Et je l’ai regardé, la tête légèrement penchée. L’alcool n’avait jamais été quelque chose de bien pour moi : souvent, je ne le tenais pas. Je me retrouvais très vite ivre. Et quand j’étais ivre, mes sentiments se décuplaient. Et j’osais plus de chose. Et alors, il s’approcha de moi. Et je sentis ses lèvres au creux derrière mon oreille.

    Un frisson me parcouru, me donnant la chair de poule. Je fermais alors les yeux, ma main se levant pour se poser dans la nuque de mon homme. Et il continua. Il descendit ses lèvres dans mon cou. Et je savais que j’allais perdre pied. Finalement… Peut-être que nous ne devrions pas. Nous n’étions pas à la maison. On pouvait nous surprendre à tout moment. Et pourtant… J’en avais envie. Enormément. Mon corps entier le voulait. Voulait devenir sien. Alors il attrapa mon verre. Me bascula sur le dos. Et il m’embrassa. Mes mains étaient de parts et d’autres de mon visage. Et je savourais le doux goût de ces lèvres. Alors, quand il s’écarta, je rouvris les yeux. Mes lèvres s’entrouvrirent. Et le vin vint à moi. Je souris alors qu’il dévorait mes lèvres. Je souris contre ses lèvres. N’osant bouger. Que faire ? Je ne voulais plus réfléchir. Et il recommença. Et il se mit à dévorer mes lèvres encore une fois. Alors mes mains appuyèrent sur sa tête. Je me mis à l’embrasser avec force. Force, et douceur. Ma langue jouant avec la sienne. S’il continuait à me donner du vin, je ne serais plus responsable de mes actes.

    Alors il recommença. Et il m’en renversa sur le menton. La goutte coulant jusque dans mon cou. Je sentis sa langue alors, partir de mon cou pour remonter jusqu’à mes lèvres. Je souris alors, et il m’embrassa. Et je me mis à l’embrasser. Comme une folle. Comme une dingue. Je ne voulais plus penser au passé. Je voulais juste profiter du moment. Lorsqu’il entreprit de me retirer ma robe, je le retournais, me mis sur lui. Pris la coupe. La posa sur la table de chevet. Je retirais alors ma robe, et me penchais sur lui. « Je t’aime. Je t’aime. Je t’aime. Je t’aime. » Je me mis à l’embrasser alors. Sur les lèvres, sur le coin de ses lèvres, sur son menton. Et dans son cou. Je laissais ma langue jouer dans cette partie du corps. Et je remontais jusque vers son oreille. Alors, je lui chuchotais. « J’ai envie de toi. Fais-moi tout oublier » Je savais qu’il allait penser que je lui disais ça par rapport à la rupture, mais pas du tout. Peut-être qu’un jour, je lui en parlerai.

    Je mordillais alors son lobe d’oreille, et me redressais. Je lui retirais alors son tee-shirt. Son pantalon dans la foulée. Et debout, là, devant lui, j’hésitais à lui retirer son boxer. J’ai levé mes yeux vers lui, et finalement, je l’ai mis nu. Et je l’ai regardé, je suis venue à lui, je l’ai embrassé. J’ai posé ma main sur sa joue, et je l’ai embrassé. J’ai laissé ma main descendre le long de son corps. « Laisse-toi faire » Lui ai-je susurré. Et j’ai embrassé son cou. Son torse. J’ai descendu lentement le long de son corps. J’ai souris. Il allait vivre quelque chose d’unique. Et alors, j’ai commencé par de simples caresses. Et j’ai laissé ma bouche faire le reste. J’ai embrassé, léché doucement. Tendrement. Et puis j’ai fini par lui faire une fellation. Des vas et viens, d’abord, lent. Ma main sur son torse. Les yeux fermés. Je me suis délectée de ses soupirs, de ses râles de plaisir. J’ai souris, et j’ai continué. Doucement. Puis rapidement. J’accélérais mes mouvements. Il allait perdre pied, comme j’avais perdu pied.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mer 9 Juil 2014 - 0:07

Quand il lui voulut lui retirer sa robe Mira le poussa pour se mettre sur lui et la retira elle même. Elle se pencha sur lui pour répéter plusieurs fois qu'elle l'aimait.
"Je t'aime aussi mon ange.."
Elle se mit à l'embrasser un peu partout, et Sean la laissa faire avec un sourire. Elle descendit jusqu'à son cou pour revenir à son oreille et lui chuchota qu'elle avait aussi envie de lui. Elle lui demanda de lui faire tout oublier.
Sean ne répondit pas cette fois. Elle voulait qu'il lui fasse tout oublier ? Voulait-elle dire par là, lui faire oublier le mal qu'il lui avait fait ?
Elle ne lui laissa pas le temps de réfléchir, l'arrachant au fil de ses pensées comme les vêtements qu'elle lui retira précipitamment. Sean fronça les sourcils et croisa son regard. Elle l'embrassa, tout en laissant sa main se promener sur son corps. Et puis elle lui murmura de se laisser faire avant d'embrasser son cou puis son torse. Sean n'avait plus les idées clairs. Chaque partie de son corps où se posaient les lèvres de Mira s'embrasait. Et ces étincelles devenaient un feu ardent, son désir, qui brûlait de plus en plus vivement à chaque baiser.

Elle glissa ses lèvres le long de son corps et sourit. Il comprit ce qu'elle s'apprêtait à faire, il voulut l'arrêter. Tout arrêter. Car il ne savait pas si elle était lucide ou bien ivre. Il ne savait pas si il avait encore le droit de lui faire l'amour. Peut-être qu'elle n'était pas encore prête mais l'avait oublié sous l'emprise de l'alcool ? Et si elle lui reprochait cela le lendemain ? Sean ne pu ouvrir la bouche et se crispa soudain.
Elle avait entreprit de le caresser avant de remplacer ses mains par ses lèvres. Et il ne pouvait réfléchir. Il ne pouvait plus rien faire. Il était comme sous son contrôle, et elle jouait avec lui. Elle était douce, à couper le souffle. Et puis elle s'occupa réellement de lui, comme si elle avait fait cela depuis toujours, et Sean n'aurait su dire pourquoi mais c'était mieux que tout ce à quoi il avait eut droit de ses autres nanas d'une nuit. Peut-être car ce n'était pas n'importe qui, mais Mira qui lui procurait ce plaisir ? Mais il était sur d'une chose, c'est qu'il adorait. Et il le lui fit savoir car des soupirs de plaisir lui échappaient. Il était incapable de se contenir.
Elle le rendait dingue, il n'en pouvait plus, il fallait qu'il l'arrête avant qu'elle ne l'achève.
Il la repoussa doucement et se redressa pour s'asseoir, Mira installée sur ses jambes face à lui.
Il la regarda tendrement, et tendit une main. Doucement il la déposa dans sa nuque, il la fit glisser vers l'avant, le long de son cou, jusqu'à sa poitrine. Il suivit son soutien gorge jusqu'à dans son dos et le dégrafa avant de l'en débarrasser. Alors il se pencha vers elle et posa doucement les lèvres contre les siennes. Il l'embrassa avec toute la délicatesse dont il était capable alors qu'un désir brutal l'agitait.
Il embrassa sa lèvre supérieur, la serra entre des dents, doucement et la tira comme pour la lui prendre, la lui dérober.

Ce faisant il glissa sa main jusqu'à son ventre et la remonta vers sa poitrine tandis qu'avec l'autre qui était dans son dos, il la pressait contre lui. Alors il l'embrassa encore dans le cou et puis sur le sein. Il caressa l'autre de sa main.
Il le mordilla doucement, y laissa s'attarder sa langue puis fit de même de l'autre côté, caressant, embrassant. Avec passion, désir.
Il la fit tomber sur le dos, se pencha sur elle et posa les lèvres sur son ventre. Descendit jusqu'à son bas ventre alors qu'il faisait glisser son dernier obstacle le long de ses jambes. Il lui saisit alors un pied et déposa un baiser sur le dessus. Il en déposa un autre plus haut, et fit de même plus haut encore. Remontant le long de sa jambe, jusqu'à sa cuisse avec de petits baisers amoureux.
Et puis il continua à monter jusqu'à son ventre. Et ses mains agrippèrent se fesses. Il embrassa son ventre tandis que sa main glissait vers le bas. Elle se nicha entre ses jambes, et caressa son intimité. Il embrassa encore son ventre. Et sa main continua à caresser. Puis doucement il introduisit un doigt en elle. Et alors un deuxième. Et il joua avec elle. Il voulait l'exciter tout autant qu'elle l'avait fait avec lui.
Alors il déposa un autre baiser sur sa chair. Sur son bas ventre. Il se baissa jusqu'à déposer un baiser entre ses jambes. Et puis un autre, tendrement. Alors il y passa la langue, une fois. Et en voyant l'effet que cela procura à Mira, il recommença. Cette fois ci ce ne fut pas aussi fugitif. Il s'y attarda, il la tournoya et la glissa jusqu'à l'endroit le plus sensible. Il redressa la tête et posa les yeux sur Mira. Il revint doucement vers son visage, déposa un doux baiser sur ses lèvres puis son front contre le sien, les yeux clos, et il laissa échapper dans un souffle :
"Je t'aime mon amour.."
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mer 9 Juil 2014 - 0:35


  • Je l’entendais. Ce plaisir. Lui procurer autant de bien me détendit. Finalement, je servais peut-être à quelque chose. Je souris, doucement. Continuant. J’essayais d’être la plus douce possible. J’essayais de faire ça, et de lui donner autant de plaisir qu’il m’en avait procuré, la dernière fois. Mais alors, je sentis sa main me demander de me redresser. Chose que je fis. Je me retrouvais assise là, sur lui. Lui en face de moi. Ses yeux dans les miens. Quelque chose d’intense s’y produisit. Un contact sans pareil. Un amour unique. Je n’arrivais pas à enlever mon regard du sien. Alors, je sentis sa main, et un sourire se nicha sur mes lèvres. Je sentais ses caresses, le bout de ses doigts partir de ma nuque. Descendre délicatement pour finalement finir dans mon dos. Et je ne cessais jamais de le regarder. Mes yeux brûlaient d’amour, mon corps de désir. J’avais envie de lui faire l’amour comme jamais. Comme jamais il n’eut fait l’amour. Passer au-dessus de toutes les autres. Me démarquer. Pour toujours.

    Contrairement à ce qu’il m’avait montré, lorsqu’il m’embrassa, je ne sentis que la délicatesse, la douceur, et l’amour. Pas de férocité, pas de brutalité. Je fermais alors mes yeux, mes bras autour de son cou. J’aurais été capable de tout pour lui. Lui décrocher la lune. Faire l’amour éternellement, si tel était son désir. J’ai souris, doucement, contre ses lèvres. Mes mains caressant sa nuque, ses cheveux. Je l’aimais. Sans aucun doute. Et alors, il me mordilla la lèvre supérieure. Et je ris légèrement. Finalement, peut-être que l’animal était là, mais qu’il n’osait le sortir pour l’instant. Je souris. Et je sentis sa main caresser mon ventre, mes seins, et l’autre me pressait contre lui. Alors je collais tout mon corps contre le sien. Je pouvais sentir la chaleur de son corps. La force de ses muscles. Ses battements de cœur perturbés. Assise, là, sur lui, il descendit ses lèvres. Ma tête, resta droite, mes yeux se fermèrent, et quand je sentis sa langue, ses lèvres, ses caresses sensuelles. « Oh… Hum… » J’étais comme possédée. Comme si je ne contrôlais plus rien. Je devenais folle.

    Et alors, il me bascula sur le dos. Il voulait reprendre le dessus. Il voulait contrôler. Et ce n’était pas pour me déplaire. J’ai souris. Et en sentant ses lèvres sur mon ventre, le frisson qui me parcouru, je rentrais mon ventre. Comme d’un automatisme. C’était doux. Mais je savais ce qu’il comptait faire. J’aurais aimé lui dire non. Mais j’en étais incapable. Je n’étais pas capable de dire quoi que ce soit. Ne sortait de ma bouche que des râles de plaisir. De douces mélodies de bonheur, de paradis. Des notes de musique. Et ses baisers. Lorsqu’il eut retiré mon boxer, il remontait, embrassant chaque parcelle de mon corps qu’il trouvait. Mes muscles se tétanisèrent sous le plaisir. Il me faisait languir. Il faisait monter la pression en moi. Tout mon corps était en alerte. Je ressentais le moindre de ces baisers jusque dans mon âme. Ses mains se posèrent sur mes fesses, les agrippèrent même, signe qu’il était tout autant excitée que moi, en cet instant même. Et sa main. Il sortit de ma bouche un bruit aussi mélodieux qu’une bonne vieille musique qui vous fait planer. Je ne contrôlais plus.

    Les sensations se décuplaient au fur et à mesure. Etait-ce l’alcool ? La passion ? Le désir ? Je ne sais pas. Mon dos se cambra, ma tête se mit en arrière lorsque ses lèvres vinrent à mon intimité. C’était… Magique. Unique. Chaque fois était unique. Il jouait, il s’amusait avec moi. Il voulait que je perde pied. Il voulait que mon corps explose de désir pour lui. Et il y arrivait très bien. Mes muscles ne se relâchaient pas. Le désir ne faisait qu’augmenter. Jamais je n’aurais cru que désirer quelqu’un à ce point fut possible. Et alors, il redressa la tête. Revint lentement à mon visage. J’ouvris les yeux. Le regardais. Et je l’embrassais. Langoureusement. Tendrement. Doucement. Et lorsque je reculais le visage, qu’il m’annonça qu’il m’aimait, je souris. Et passait ma langue sur ma lèvre inférieure que je mordais. « Montre-moi à quel point tu m’aimes. » Une invitation à passer à la vitesse supérieure. A me faire monter là-haut. Bien plus haut que les étoiles. L’invitation à visiter un nouveau paradis, plus beau encore que celui qu’il me faisait vivre au quotidien. Je l’ai embrassé, j’ai laissé mes mains caresser son dos, et ses fesses. J’ai souris. Sans jamais cesser de l’embrasser. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mer 9 Juil 2014 - 1:11

Elle lui répondit. Elle voulait qu'il lui montre, qu'il montre à quel point il l'aimait. Et il voulait lui montrer. Ouvrir son coeur, son âme pour y verser tout l'amour qu'il avait pour elle.
Alors il reprit les caresses, et doucement il la pénétra. Ce faisant il continua de l'embrasser. Elle ne voulait se détacher de ses lèvres. Et il le voulait pas non plus se détacher des siennes.
Sean commença les va-et-vient. Doucement, pour commencer. Pour ne pas la brutaliser. Il garda ce rythme un moment, continuant à l'embrasser, dans le cou, sur les lèvres, avec fougue. Comme s'il avait soif d'elle, et que ces baisers le désaltéraient.  
Et puis, petit à petit il commença à accélérer le rythme. Il la sentait, son corps entier. Tout son être la sentait et il adorait cette sensation qu'elle s'unissait à lui, qu'ils fondaient l'un dans l'autre.
Il continuait, et il débordait de désir. Le plaisir qu'elle lui procurait était sans égal. Et de temps en temps il murmurait son prénom, d'une voix suppliante, dans un souffle haletant, son prénom apparaissait sur ses lèvres pour en sortir dans un murmure doux.
"Mira.."
C'était un supplice que de ne pas pouvoir s'unir d'avantage à elle. Rien ne lui suffisait. Il la voulait d'avantage. Mais c'est tout ce dont était capable l'être humain, et lui voulait plus encore. Elle était l'ange frustrant  par sa beauté. Car oui elle était belle, magnifique, au point qu'elle lui faisait mal aux yeux. Il se demandait comment elle pouvait être à ce point belle, comme si elle était inhumaine. Elle était sa nymphe. Et elle le troublait par sa beauté, par son innocence et sa pureté.
Il l'aimait, et à cet instant il se rendit compte de la puissance de cet amour. Il l'aimait tant, qu'il était impossible de le dire, de le définir, de l'imaginer. Et il ne pouvait pas non plus lui montrer à quel point. Il ne pouvait lui montrer qu'une infime partie de son amour.

Sean se sentit soudain envahit par une vague de chaleur, et il se laissa aller. Il laissa échapper un râlement de plaisir. Il était en extase, et Mira aussi.
Il la voyait sourire. Il savait qu'elle y prenait plaisir. Qu'elle aimait ce qu'il faisait, et cela lui procurait autant de plaisir. Il aimait la voir ainsi, frémissant de plaisir. Et il aimait savoir que c'était lui qui procurait ces sensations à Mira.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   Mer 9 Juil 2014 - 1:27


  • J’aurais tellement aimé moi aussi, lui prouver mon amour. Tout lui donner. Verser des tonnes et des tonnes d’amour. Dans tout son être. Qu’il déborde de l’amour que je lui portais. Mais je ne pouvais pas. Je devais me contenter de geste du quotidien. Lui faire l’amour comme jamais. Lui faire l’amour, et qu’il en redemande, encore et encore. Infiniment. Comme l’amour que je lui portais. Infini. Alors, je le sentis me pénétrer, et un soupir de plaisir sortit de mes lèvres, alors que j’étais en train de l’embrasser. Cette sensation… Jamais je ne me lasserais de ça. De ces vas et viens, de cette douceur. De ce déversement d’amour. De ces preuves. J’ai souris. J’ai sentis ses lèvres sur mon corps. Dans mon cou. Puis de nouveau sur mes lèvres. Je l’embrassais, mes mains autour de sa tête. Mes jambes alors, comme si elles savaient que ça allait augmenter le plaisir, s’enroulèrent autour de son bassin. Et je souris. Je souris, contre ses lèvres, alors qu’il accélérait ses mouvements.

    S’unir. Ne faire plus qu’un. Quelle plus belle preuve d’amour que ça ? Faire l’amour, s’abandonner, donner son âme à l’autre, l’espace d’un moment. Partager les mêmes sensations. Partager ce moment. Se laisser aller. J’entendais mon prénom sortir de ses lèvres, et alors, le plaisir se multiplia par dizaine. Entendre mon prénom de cette voix angélique. C’était quelque chose d’incroyable. Etre désirer. Désirer. Mourir de désir. Chauffer de désir. Et ce corps, que je ne contrôlais plus. Ce fut d’abord mes bras qui se mirent à trembler. Je fis en sorte qu’il ne le voit pas. Mais après, ce fut tout mon corps qui fut secouer. Des tremblements. Un plaisir intense. Une vague de plaisir. Je fermais les yeux, un grand sourire sur les lèvres. Ma respiration se coupait, puis repartait quelques instants après. Ma voix le suppliait de continuer en appelant son nom. Sean… Mon dos se cambra, mes muscles se paralysèrent. Etait-ce ça, l’orgasme ? Le plaisir intense.

    Un cri. Deux cris. Des vas et viens constants, de plus en plus rapide. Et mon corps entier sous son emprise. « Sean… » J’étais incapable de parler. De dire autre chose que son prénom. J’étais incapable de contrôler ces tremblements, cette vague de chaleur, de plaisir, de désir. Plus il avançait, plus il allait loin, plus je perdais pied. Plus je devenais … Possédée. C’était ça. J’étais possédée par l’amour. Par tout l’amour qu’il me donnait. Mes mains agrippèrent sa taille, mes dents serraient ma lèvre inférieure. A sang. Je le sentais. Je sentais que je m’étais mordue à sang. Mais tout se faisait sans même que j’en ai conscience. La seule chose que je ressentais, c’était ça. Cette chaleur. Ce plaisir. Son corps contre le mien. Nos cœurs qui s’emballaient. Et l’amour qu’il me donnait à travers ces vas et viens. Je ne pouvais que sourire. Et subir cette douce torture.

    « Oh Sean… »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tonight will be the night that I will fall for you.. [Mira&Sean]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMAZING PEOPLE ♣  ::  :: Corbeille :: Les sujets clos :: 2014-