Partagez | 
 

 Lilith&Ciaràn ● We meet again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dance Again



Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 28/02/2016 sur Amazing People. J'ai posté : 18 messages. J'ai choisi : DYOBS


MessageSujet: Lilith&Ciaràn ● We meet again    Mer 9 Mar 2016 - 22:54

Ciaràn avait beau avoir un emploi terriblement bien rémunéré, il n'arrivait plus à s'en satisfaire. Habituellement de bonne humeur, plein de joie de vivre, le jeune homme était pour le moment d'humeur assez morose. Le boulot lui prenait pas mal de temps et d'énergie. De retour chez lui, le jeune homme se jetait dans le sofa avec une bière pour oublier un peu la peine dont il souffrait actuellement. Le mal du siècle qui le rongeait depuis déjà quelques semaines et s'empirait de jours en jours : la solitude. Le temps d'hiver n'aidait  bien évidemment pas. Ses amis étant presque tous en couple, Ciaràn avait la vague impression de tenir les chandelles entre eux. Le sport ? Ce n'était pas trop la saison.. Alors le jeune homme n'avait absolument rien pour s'occuper. Finalement, le jeune homme avait doucement pris le plus d'aller en ville boire un verre en sortant du boulot. D'abord des softs  puis des boissons de plus en plus fortes, le jeune homme noyait  sa solitude seul au fond du bar.

Ce soir encore, Ciaràn avait quitté  le travail pour se diriger aussitôt vers le bar. Enchaînant Tequila, margherita  et autres alcool, le jeune homme buvait au fur et à mesure jusqu'à l'ivresse. Sortant finalement à 23 heures, le jeune homme titubait jusque sa voiture dans laquelle il grimpait et démarrait en trombe. Le jeune homme slalomait  dangereusement sur les deux bandes de circulation et se mettait en danger autant qu'il mettait en danger les passants et autres conducteurs. Ce n'est qu'en voyant les feus bleus et entendant la sirène qu'il se rendit compte de sa Connerie. 

- Eh merde.

Lâchait il avant de se garer sur le côté  pour procéder au douloureux contrôle.  Sortant déjà ses papiers, il voyait flou tant il avait abusé  de la boisson. Ciaràn relevait alors les yeux en voyant une jolie rousse.

- Bonsoir... écoutez je me suis un peu laissé  aller... je suis désolé. Je ne le ferai plus mais ne m'enlevez pas mon permis... j'en ai besoin pour travailler.

Répondit il en regardant la jeune femme qui bizarrement ne lui était pas inconnue. Elle était très jolie dans cet uniforme et restait féminine malgré  ce boulot stéréotypé masculin. Le jeune homme poussait alors un soupir en s'attendant au pire lorsqu'elle lui tendit l'ethylotest. Il allait devoir payer une grosse somme, voir perdre son permis et aller au tribunal. Pour le coup, Ciaràn d'en voulait de se laisser aller à ce point ces derniers temps. Soufflant dans l'appareil,  il ne pouvait en vouloir à la jeune femme, au fond elle faisait juste son travail... il attendait alors le verdict de la jolie policière en serrant les poings contre le volant. Il n'était pas trop rassuré  pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Happy Ending



Voir le profil de l'utilisateur
Je m'apelle : Sihem (Pixye) et j'ai : 23 ans. J'ai débarqué le : 16/08/2015 sur Amazing People. J'ai posté : 236 messages. J'ai choisi : Holland Roden comme célébrité et je dois mon avatar à : Evi' Je suis un peu schizo, voici mes autres comptes : Ruby-Lys A. Turner, Sanaa J.K White, Moïra W. Blackbird, Nahla O. Valentine


Mes RP : Dylan - Ciaràn


Coucou, moi c'est : Lilith Rose Bloomsbury et j'ai : 25 ans Actuellement, je suis : fiancée mais c'est compliqué et j'ai une préférence : hétérosexuelle J'ai trouvé un job, je suis : agent de police et monitrice d'équitation. Tu peux me retrouver, si tu le souhaites : en patrouille et souvent en forêt à pied ou à cheval.

«Nous sommes de ceux qu'on ne remarque pas, des fantômes, des transparents, des moyens. Nous sommes de ceux qui n'rentrent pas en ligne de compte. Nous sommes de ceux qu'on choisit par défaut ... »



MessageSujet: Re: Lilith&Ciaràn ● We meet again    Mar 15 Mar 2016 - 11:13


We meet again


Ce soir, Lilith était de patrouille dans les rues de la ville. Evidemment, on l’avait envoyé dans l’un des quartiers les plus calmes de Los Angeles. Un endroit où il ne se passait jamais rien et où la vie était rose. La demoiselle Bloomsbury n’allait pas se plaindre. Mais elle aurait aimé qu’on arrête de la traiter comme une petite fleur fragile incapable de faire le même boulot que n’importe quel autre policier. Il y avait des endroits en ville où la police aurait bien besoin d’intervenir et Lilith aurait aimé leur prêter main forte. La jeune rousse ne faisait malheureusement pas ce qu’elle voulait. Elle devait suivre les ordres et se taire, sinon elle était certaine qu’elle serait collée à la paperasse pour le restant de sa carrière dans les forces de l’ordre. Ce n’était vraiment pas la vie qu’elle s’imaginait lorsqu’elle était entrée dans la police.

Dans sa voiture de police, Lilith sillonnait les rues du quartier de la ville vérifiant que tout allait bien. Rien n’était à signaler, jusqu’au moment où elle se retrouvait derrière une voiture qui n’arrêtait pas de zigzaguer sur la route. Il pouvait mettre quelqu’un en danger en conduisant de cette manière et provoquer un accident. La jeune femme allumait son gyrophare et sa sirène pour lui faire signe de s’arrêter sur le côté ce que faisait le jeune homme. Lilith sortait de sa voiture laisser ses phares allumaient et elle allumait sa lampe torche. Elle rejoint la voiture et se plaça devant la fenêtre conductrice. « Les papiers du véhicule s’il vous plaît.» Lilith attrapait les papiers et son cœur ne fit qu’un bon en voyant la photo et en lisant le nom sur le permis de conduire du jeune homme. Elle connaissait cet homme. Ciaràn était un ancien camarade de lycée de Lilith. Ils n’avaient jamais vraiment parlé ensemble, la jeune rousse était beaucoup trop timide à l’époque. Elle pensait avoir eu le béguin pour lui lorsqu’elle était lycéenne. Lilith n’aurait jamais pensé le recroiser un jour et encore moins dans ses décisions. Lilith lui tendait un éthylotest qu’elle avait pris avec elle. La demoiselle Bloomsbury savait pertinemment que le test se révélerait positif, Ciaràn sentait l’alcool et avec sa façon de conduire, il n’y avait aucun doute là-dessus. « Soufflez dedans. S’il vous plaît, Monsieur Rowlings. » Logiquement, Lilith devrait l’emmener au poste de police en cellule de dégrisement. Il avait commis un délit en conduisant en état d’ivresse. Mais la jeune rousse avait envie de lui laisser une chance, en souvenir des années lycée, même s’ils n’avaient été amis simplement connaissance et encore. Elle ignorait si Ciaràn connaissait son existence. « Sortez du véhicule s’il vous plaît, Monsieur Rowlings. Le test est positif, je ne peux pas vous laissez reprendre le volant. Si vous voulez bien me suivre. Je vais vous raccompagnez chez vous.» Lilith lui montrait d’un signe de la main, sa voiture. Il risquait de montrer des signes résistances, mais elle saurait gérer la situation. Elle savait comment maîtriser une personne et se défendre si nécessaire. Alexander avait été un bon professeur en ce qui concerne les sports de combat pour Lilith et elle avait eu une bonne formation dans son école de police. Mais elle espérait que Ciaràn accepterait de coopérer sinon elle serait dans l’impossibilité de lui laisser une chance comme elle avait l’intention de le faire.



AVENGEDINCHAINS

---------------------------------------------------------

ACTIVE LES WEEK-END
Revenir en haut Aller en bas
Dance Again



Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 28/02/2016 sur Amazing People. J'ai posté : 18 messages. J'ai choisi : DYOBS


MessageSujet: Re: Lilith&Ciaràn ● We meet again    Lun 28 Mar 2016 - 17:17


❝ We meet again ❞
- Ciaràn & Lilith -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
   
 Le jeune Ciaràn n'avait pas beaucoup de chance ces derniers temps. Entre le boulot, sa vie personnelle et affective au point mort, le jeune homme avait peu d'éléments sur lesquels se réjouir. De nature optimiste, Ciaràn pensait habituellement qu'il pourrait se sortir de n'importe quelle impasse et que la roue finirait bien par tourner mais ces derniers temps, le jeune homme avait une toute autre pensée, bien plus négative.  Le sentiment de solitude, le mal du pays devait avoir eu raison de lui au fond. Durant cette période, quelque peu négative, le jeune homme avait prit l'habitude de boire un verre en sortant du boulot, histoire de se détendre et de rentrer un brin plus serein. Il n'avait pas l'habitude de boire, et c'est sans doute cela qui lui fit défaut cette fois. Ayant quelques limites, il commençait par un verre, mais les jours passant, les verres s'additionnaient jusqu'à rester jusque la fermeture du bar et se réveiller le lendemain avec une gueule de bois du tonnerre. Ce soir encore, le beau brun n'avait pas su s'imposer les limites habituelles. Complètement saoul, il avait même mit la vie des passants, et autres automobilistes en danger sans même en avoir la présence d'esprit, ce qui ne lui ressemblait pas le moins du monde.

Grimpant dans la voiture, le jeune homme mit du temps à trouver le contact. Une fois la voiture démarrée, il commençait à rouler sans trop savoir où au final. Sa vue était floue au point de ne reconnaitre les rues qu'une fois les avoir franchies. Alors qu'il était sur le point de faire demi tour, pour prendre la bonne rue le ramenant chez lui, le jeune homme vit les feu bleus derrière lui. Rapidement, il reconnu la sirène d'un véhicule de police et se maudit encore et encore avant de s'immobiliser sur le bas coté. Attendant l'arrivée du policier, il tapait nerveusement sur le volant avant de voir une jeune femme aux cheveux roux arriver. Jeune et jolie, mais flic et patrouillant au mauvais endroit au mauvais moment. Aveuglé par la lumière de la lampe torche, il fut pris d'un mal de tête soudain et grognait aussitôt avant d'attraper ses papiers à l'aveuglette avant de les lui tendre sans un mot, évitant au mieux la source de lumière aveuglante de sa torche. Une fois les papiers examinés, le jeune homme savait déjà à quoi s'attendre. « Ecoutez, c'est la première fois que je bois autant. J'ai compris la leçon, on peut juste me donner un PV ou un avertissement non ? Vous etes toute belle et jeune, vous devez savoir que les bêtises ça arrive ?! Mais je ne recommencerai plus. Vous avez ma parole. S'il vous plait.» dit il simplement en espérant que ce petit jeu de séduction fonctionnerait mais avec une haleine de Rhum, téquila et autre alcool fort, son plan allait assurément échouer. Le jeune homme poussait un soupire en voyant l'éthylotest approcher de son visage, sous les directives de la jeune femme visiblement pas décidée à lui faire une fleur.  «Oh c'est vraiment nécessaire ? S'il vous plait... » dit il avant de se rendre à l'évidence que la jeune femme ne le laisserait pas partir tant qu'il n'avait pas soufflé.

Prenant une grande inspiration, le jeune homme soufflait dans l'appareil, visiblement agacé , même terriblement agacé. Sa bouche s'entreouvrit quand il entendit la jeune femme lui ordonner de descendre du véhicule. Le ramener chez lui ? Ciaràn était au comble de la honte. Se faire raccompagner chez lui. Enfin c'était toujours moins pire que de devoir passer devant le juge qui trancherait en faveur d'un retrait de permis ou non, ainsi que la mise en danger d'autrui. Et oui, bien que vétérinaire, le jeune homme connaissait la loi. Ciaràn la regardait un instant avant de soupirer et de couper le contact. Il suivit alors la jeune femme en titubant et grimpait dans le véhicule de police, muet. Après une dizaine de minute de route, la voiture s'immobilisait devant chez lui. Il se tournait alors vers la jeune femme. «J'imagine que vous ne me rendrez pas mes clés ni mon permis, et que je vais devoir me rendre au commissariat.» dit il un peu contrarié, bien que la jeune femme l'ai tout de même raccompagné en sécurité chez lui. Après l'avoir finalement salué, le jeune homme partit alors sous le perron de son domicile et rentrait s'allonger dans son lit jusqu'au lendemain après midi.

Profitant heureusement d'une journée de congé, Ciaràn se réveillait avec une gueule de bois du tonnerre et surtout un bon gros trou de mémoire. Le jeune homme eut du mal à se rappeler de  la jeune femme mais y parvint au bout de quelques heures. Le jeune homme partit alors à pieds jusqu'au commisariat. Il soupirait en entrant et approchait de l'acceuil. « Bonjour, je cherche une jeune femme rousse, qui a patrouillé hier dans le quartier.» Dit il avant de la voir approcher. « Ah je vous ... Lilith ?! C'était toi hier soir ?»
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

   
Revenir en haut Aller en bas
Happy Ending



Voir le profil de l'utilisateur
Je m'apelle : Sihem (Pixye) et j'ai : 23 ans. J'ai débarqué le : 16/08/2015 sur Amazing People. J'ai posté : 236 messages. J'ai choisi : Holland Roden comme célébrité et je dois mon avatar à : Evi' Je suis un peu schizo, voici mes autres comptes : Ruby-Lys A. Turner, Sanaa J.K White, Moïra W. Blackbird, Nahla O. Valentine


Mes RP : Dylan - Ciaràn


Coucou, moi c'est : Lilith Rose Bloomsbury et j'ai : 25 ans Actuellement, je suis : fiancée mais c'est compliqué et j'ai une préférence : hétérosexuelle J'ai trouvé un job, je suis : agent de police et monitrice d'équitation. Tu peux me retrouver, si tu le souhaites : en patrouille et souvent en forêt à pied ou à cheval.

«Nous sommes de ceux qu'on ne remarque pas, des fantômes, des transparents, des moyens. Nous sommes de ceux qui n'rentrent pas en ligne de compte. Nous sommes de ceux qu'on choisit par défaut ... »



MessageSujet: Re: Lilith&Ciaràn ● We meet again    Dim 3 Avr 2016 - 18:39


We meet again


Ciàran tendait de négocier et d’amadouer Lilith pour qu’elle passe l’éponge sur sa conduite douteuse. Mais la jeune femme comptait faire son travail puis elle ne pouvait pas fermer les yeux sur sa faute. Si jamais, il causait un accident un peu plus loin, Lilith en serait responsable. Elle ne voulait avoir aucun blessé ou de mort sur sa conscience. La demoiselle Bloomsbury prenait bien soin d’ignorer le numéro de charme de Ciàran. Il y aurait fait le coup lorsqu’il était encore lycéen, Lilith aurait surement fondue sous ses belles paroles. Mais la rousse d’aujourd’hui savait déterminer le vrai du faux et ne se laissait pas avoir. Elle savait que les paroles n’étaient pas sincères, ils voulaient simplement qu’elle le laisse filer. « Je sais qu’on fait tous des bêtises. Mais ce n’est pas une raison pour mettre sa vie et celle des autres en danger. Vous n’êtes pas en état de conduire. » Lilith tendait un éthylotest à Ciàran, il sentait l’alcool, mais autant avoir une preuve concrète qu’il n’était pas en état de reprendre le volant comme si de rien n’était. « Oui, c'est nécessaire. Si c’est négatif, je vous laisserez repartir et je m’excuserai même. »
Comme Lilith s’y attendait le test était positif, il n’était vraiment pas en état de conduire. Elle lui demandait donc de descendre de sa voiture pour qu’elle le raccompagne chez lui. La jeune rousse lui faisait déjà une fleur en ne l’emmenant pas au poste de police. Il ne fallut que dix minutes de conduite pour que la demoiselle Bloomsbury se retrouve devant le domicile du jeune homme. « En effet, Monsieur Rowlings. Je vous donne rendez-vous demain au commissariat. Vous n’aurez qu’à demander l’agent Bloomsbury. » Lilith fini sa tournée avant de finir son service et pouvoir rentrer chez elle pour se reposer.

Le lendemain matin comme chaque jour, Lilith se trouvait derrière son bureau sous une tonne de paperasse. Elle commençait par être vraiment dégouté par les papiers. Mais elle prenait sur elle, se disant que ce n’était qu’une question de quelques semaines avant qu’on lui confie de vraies affaires. On l’autorisait à faire des rondes, c'était déjà pas mal. En levant le regard vers l’accueil, Lilith y aperçu Ciàran. Elle se levait de son bureau pour aller le rejoindre. La jeune rousse fut surprise en l’entendant l’appeler par son bureau. « Euh … Tu m’as reconnu ? » Lui demandait avec un air interrogateur sur le visage. « Mais hier soir ce n’était pas le cas n’est-ce pas ? »



AVENGEDINCHAINS

---------------------------------------------------------

ACTIVE LES WEEK-END
Revenir en haut Aller en bas
Dance Again



Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 28/02/2016 sur Amazing People. J'ai posté : 18 messages. J'ai choisi : DYOBS


MessageSujet: Re: Lilith&Ciaràn ● We meet again    Dim 1 Mai 2016 - 21:47


❝ We meet again ❞
- Ciaràn & Lilith -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
   
Pour Ciaràn, perdre son permis était synonyme de perdre sa liberté. Le jeune homme avait constamment besoin de prendre l'air, il avait cette sensation d'étouffer lorsqu'il restait chez lui, lorsqu'il ne faisait rien. Bien sur l'alcool n'avait pas aidé. Le jeune homme s'était toujours juré de ne jamais en abuser mais il avait failli à cette promesse qu'il s'était fait à lui même, et le reconnaitre lui était devenu difficile, parce qu'il était devenu tout ce qu'il détestait et mettait sa vie en danger en plus de celles des autres. Il devenait l'égoïste alcoolique qu'il avait toujours refusé de devenir et cela l'effrayait même si il ne se l'avouait pas. La petite leçon de morale de la jolie rousse l'avait très clairement énervé, mais le jeune homme tentait de garder son calme le long du chemin, préférant garder le silence plutôt que de risquer de devenir violent dans ses paroles, envers une jeune flic, femme qui plus est, ce serait plutôt fort déplacé. Sentant l'alcool modifier son comportement, il adoptait simplement une attitude mutique jusqu'à ce que la jeune femme ne l'arrête devant chez lui. Il observait alors la maison d'un air détaché avant de descendre de la voiture sous les paroles de la jeune femme. Ciaràn lui jetait alors un regard par dessus son épaule avant de soupirer et de rentrer chez lui, d'une démarche saccadée et la vue troublée par le taux d'alcool dans son sang.

Le réveil fut douloureux. Une aspirine dans un fond d'eau et le jeune homme avait l'impression qu'on lui martelait la tête. Sans doute l'avait il bien mérité, après son ivresse de la veille, il était enfin puni. Le jeune homme tentait alors douloureusement de se rappeler de la fin de soirée, tout en frottant son visage. Finalement ses souvenirs lui revinrent en mémoire assez rapidement. Une fois douché, ses dents brossées et tout son rituel du matin réalisé, le jeune homme partit en direction du commissariat. Trouvant rapidement sa voleuse de clé, il se souvint de son visage qu'il avait vu sans réellement la voir durant son adolescence. Lilith de son prénom était plutôt discrète tandis que lui était plutôt excentrique, considéré comme populaire et assez courtisé. Le jeune homme observait alors la jeune femme et s'appuyait sur le bureau. « Hier ?! Disons que mon état ne me permettait pas de remonter dans mes souvenirs. Mais de toute évidence tu n'as pas beaucoup changé. Quoi que tu t'es affranchie. Si j'ai bon souvenir tu étais plutôt timide à l'époque non ? Tu ne parlais pas beaucoup. Mais tu étais toujours première de classe ça oui. Je me rappelle de tes synthèse de Maths qui m'ont sauvée la vie la veille de l'examen. Ce qui me fait penser que je ne t'ai jamais remercié, mais bref. Ce serait possible de récupérer mes clés ? J'ai fais le con, je sais, j'ai un soucis avec l'alcool pour le moment mais je vais me soigner. J'ai juste besoin de mes clés, que tout ça reste entre nous s'il te plait et on reprendra tous les deux le court de nos vies Okay ?! » dit il simplement pour abréger la discussion. Il n'était pas au top de sa forme et avait très envie de quitter les lieux au plus vite pour prendre l'air. Son ton était sans doute un peu brutal et machiste bien que cela ne lui ressemble pas vraiment.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

   
Revenir en haut Aller en bas
Happy Ending



Voir le profil de l'utilisateur
Je m'apelle : Sihem (Pixye) et j'ai : 23 ans. J'ai débarqué le : 16/08/2015 sur Amazing People. J'ai posté : 236 messages. J'ai choisi : Holland Roden comme célébrité et je dois mon avatar à : Evi' Je suis un peu schizo, voici mes autres comptes : Ruby-Lys A. Turner, Sanaa J.K White, Moïra W. Blackbird, Nahla O. Valentine


Mes RP : Dylan - Ciaràn


Coucou, moi c'est : Lilith Rose Bloomsbury et j'ai : 25 ans Actuellement, je suis : fiancée mais c'est compliqué et j'ai une préférence : hétérosexuelle J'ai trouvé un job, je suis : agent de police et monitrice d'équitation. Tu peux me retrouver, si tu le souhaites : en patrouille et souvent en forêt à pied ou à cheval.

«Nous sommes de ceux qu'on ne remarque pas, des fantômes, des transparents, des moyens. Nous sommes de ceux qui n'rentrent pas en ligne de compte. Nous sommes de ceux qu'on choisit par défaut ... »



MessageSujet: Re: Lilith&Ciaràn ● We meet again    Dim 15 Mai 2016 - 15:41


We meet again


De son bureau, Lilith avait vu Ciàran à l’accueil. Elle hésitait un moment avant d’aller le rejoindre les clés du jeune homme dans l’une de ses mains. Poireauté un instant, ne lui aurait pas fait de mal, mais Lilith préférait la jouer gentille et non taquine. C’était un vieux camarade de classe qu’elle n’avait pas vue depuis longtemps. Puis la demoiselle Bloomsbury avait bien changé depuis le lycée. Elle avait énormément gagné en assurance. C’était certainement grâce à son travail et au fait d’avoir surpassé certains hommes à l’académie de police.

La veille, Ciàran n’avait aucune idée de qui était la jeune rousse. À la différence de Lilith qui l’avait immédiatement reconnue. Mais les choses étaient différentes ce matin. Le jeune homme l’avait appelé par son prénom et cela avait surpris Lilith. Ça la surprenait qu’il la reconnaisse, mais surtout qu’il se souvienne aussi bien d’elle. Finalement peut-être qu’elle n’était pas si invisible que cela au lycée, mais plus inintéressante. La façon de parler de Ciàran était assez froide. Il n’avait rien avoir avec le garçon pour qui Lilith avait eu le béguin au lycée. Elle l’avait connu si enjoué et si drôle, c’était ce qui lui avait plus chez lui. Le visage fermé, la jeune rousse lui tendait ses clés, pourquoi se fatiguer à sourire à une personne aussi sèche. « Voici tes clés. La prochaine fois, je ne serais pas aussi sympathique, tu n’échapperas pas à la cellule de dégrisement. Tu aurais pu me remercier pour ses fiches de maths et pour la fleur que je t’ai faite hier soir, en étant un peu plus sympathique ce matin. Toi aussi, tu as bien changé depuis le lycée. J’avais un meilleur souvenir de toi, mais j’ai dû l’embellir dans mon esprit. » Ils n’étaient pas proches au lycée, même pas ami, mais ça faisait quand même un petit pincement au cœur la façon dont il lui avait parlé. Elle lui avait rendu service et il n’avait aucune reconnaissance. « Votre voiture et dans le parking du commissariat, j’ai pris la peine de la faire ramener. » Elle aurait dû le laisser marcher jusqu’à l’endroit où elle l’avait interpellé. Lilith était bien trop gentille. Elle tournait les talons avec l’intention de rejoindre son bureau, elle avait du travail qui l’attendait.



AVENGEDINCHAINS

---------------------------------------------------------

ACTIVE LES WEEK-END
Revenir en haut Aller en bas
Dance Again



Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 28/02/2016 sur Amazing People. J'ai posté : 18 messages. J'ai choisi : DYOBS


MessageSujet: Re: Lilith&Ciaràn ● We meet again    Mer 1 Juin 2016 - 18:21


❝ We meet again ❞
- Ciaràn & Lilith -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
   


Ciaràn était visiblement agacé par la jeune femme. Elle avait bien changé  depuis le temps où elle était discrète et lui prêtait ses cours pour se remettre en ordre. Beaucoup d'amis lui avaient glisse à l'oreille que la jolie rousse avait un penchant pour lui mais à vrai dire, la jeune femme ne lui plaisait pas à l'époque.  Trop discrète, pas assez sociable, pas assez populaire sans doute. Ciaràn était assez populaire et prisé de ce temps bien que les choses aient changé  et que sa popularité  ne se tarisse. Aujourd'hui, le beau brun n'avait plus réellement d'amis du lycée. Chacun avait pris un chemin différent.

Toujours un peu sous l'effet de cette horrible migraine,  Ciaràn n'avait qu'une seule envie : retrouver sa voiture et rentrer chez lui au plus vite. La beauté de la demoiselle bloomsburry  n'y changeait pas grand chose. Visiblement vexée,  La jeune femme s'était contentée de se murer dans le silence tandis que le jeune homme signait les papiers pour récupérer sa voiture. Il savait qu'elle lui avait fait une fleur mais dans son état il s'en fichait pas mal. Recouvrant la voiture, il se hâtait de rentrer chre lui et de retourner se coucher en espérant que sa migraine le quitte.

Reprenant sa vie normale,  Ciaràn avait plusieurs fois repensé  à son comportement envers Lilith  et ce fut surtout Matt, un ami commun qui avait largement secoué  le jeune homme. Après mûre réflexion,  Ciaràn s'en voulait et se devait de la remercier. Après avoir terminé  son travail au cabinet, le beau brun se rendit au commissariat mais ma jeune femme était absente. Après une vague discussion avec un collègue, il obtint enfin l'adresse de la jolie rousse.  Il lui fallut un quart d'heure pour trouver la maison. Sortant de son véhicule, il partit alors sonner doucement et attendit qu'on lui ouvre.

De toute évidence , Lilith ne s'attendait pas à recevoir de visite surtout pas celle de Ciaràn. Il se grattait nerveusement la nuque en jouant avec ses clés. 

- Salut Lilith. Je m'excuse de te déranger en fin de journée ainsi mais... je te dois des excuses par rapport à mon comportement de 'autre jour au poste. J'avais une sacrée gueule de bois et je ne le supporte pas... alors je m'en suis pris à toi.  J'ai été réellement désagréable dans mes paroles et j'en suis réellement désolé   alors je voulais te présenter les excuses de vives voix plutôt qu'en texto. C'est trop impersonnel... et ... je voulais payer l'amande que tu m'as évité... tes collègues n'auraient pas eu pitié  de moi alors tu ne dois pas avoir pitié  de moi...

Dit il en se mordant la lèvre.  Cet argent il en avait besoin mais il voulait vraiment se racheter une conduite après ce qu'il avait fait. 
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

   


PS : Désolée du retard... Avec les orages j'ai eu une coupure internet et le lendemain on passait chez voo donc pas d'internet ><
Revenir en haut Aller en bas
Happy Ending



Voir le profil de l'utilisateur
Je m'apelle : Sihem (Pixye) et j'ai : 23 ans. J'ai débarqué le : 16/08/2015 sur Amazing People. J'ai posté : 236 messages. J'ai choisi : Holland Roden comme célébrité et je dois mon avatar à : Evi' Je suis un peu schizo, voici mes autres comptes : Ruby-Lys A. Turner, Sanaa J.K White, Moïra W. Blackbird, Nahla O. Valentine


Mes RP : Dylan - Ciaràn


Coucou, moi c'est : Lilith Rose Bloomsbury et j'ai : 25 ans Actuellement, je suis : fiancée mais c'est compliqué et j'ai une préférence : hétérosexuelle J'ai trouvé un job, je suis : agent de police et monitrice d'équitation. Tu peux me retrouver, si tu le souhaites : en patrouille et souvent en forêt à pied ou à cheval.

«Nous sommes de ceux qu'on ne remarque pas, des fantômes, des transparents, des moyens. Nous sommes de ceux qui n'rentrent pas en ligne de compte. Nous sommes de ceux qu'on choisit par défaut ... »



MessageSujet: Re: Lilith&Ciaràn ● We meet again    Dim 12 Juin 2016 - 15:12


We meet again


Lilith avait été vraiment très déçu après ses retrouvailles avec Ciaràn. Elle ne savait s’il avait changé négativement depuis le lycée. Ou s’il était déjà comme cela à l’époque, mais que la jeune rousse ne l’avait pas remarqué parce qu’elle avait le béguin pour lui. On dit bien que l’amour rend aveugle, mais si c’était le cas, Lilith avait été totalement aveugle et complétement naïve. Elle ne comprenait pas les personnes qui s’en prenaient gratuitement aux autres et encore plus quand l’autre lui avait rendu service. La demoiselle Bloomsbury aurait dû arrêter Ciaran, lui donné une amende ou même lui retirer son permis. Pourtant, elle n’avait rien fait de tout cela et c’était avec un comportement exécrable qu’il l’avait remerciait.

Lilith était en colère contre Ciaran, mais elle préférait ne pas le montrer. Mais elle était également énervée contre elle d’avoir été trop bonne et trop conne. Elle aurait dû agir face au jeune Rowlings comme elle aurait réagi avec n’importe quel chauffard ivre. Mais en l’honneur des souvenirs du lycée, elle avait été la policière plus que gentil. Lilith était retournée à son bureau n’espérant ne plus recroiser cet homme qui ne méritait plus la moindre attention de la part de la jeune Bloomsbury.

***************

Plusieurs jours étaient passés depuis la rencontre entre Ciaràn et Lilith. La jeune femme y pensait de temps en temps. C’était une leçon pour elle, ne jamais laissé ses sentiments interférer dans son travail. Son frère et supérieur lui avait de nombreuses fois répétés. Elle disait qu’elle le savait, mais ce fameux soir, elle avait prouvé que non. Après tout son chef avait peut-être raison, Lilith n’était pas encore prête à aller sur le terrain pour de véritables affaires. Elle n’était pas prête à arrêter de se noyer dans son océan de paperasses qu’on lui confiait chaque jour.

Aujourd’hui, Lilith ne travaillait pas donc elle ne voulait penser à son travail. Elle préférait se vider l’esprit. La jeune rousse lisait un bon livre chez elle. Elle vivait dans un petit studio près du centre équestre qui appartenait à sa mère. En vivant là, Lilith pouvait continuer à se consacrer encore à sa passion qu’étaient les chevaux malgré son travail très prenant. Puis elle restait également près de sa famille, ses parents qui vivaient le domaine.

En fin d’après-midi, quelqu’un frappait à la porte d’entrée. Ce qui surprit la demoiselle Bloomsbury qui n’attendait pas de visite aujourd’hui. Elle déposait son livre ouvert sur la table pour ne pas perdre la page et allait ouvrir la porte. Elle avait été plus que surprise en voyant Ciaràn. Lilith l’écoutait parler avant de lui répondre. « Comme tu reconnais tes torts. J’accepte volontiers tes excuses Ciàran. Je n’ai pas mis d’amende parce que j’avais pitié de toi, mais parce que je t’appréciais au lycée et qu’au nom de ce souvenir, j’ai voulu être sympathique. Mais la prochaine fois, je ne ferais pas cette erreur. » Lilith hésitait à l’invité à rentrer ou non. Elle préférait attendre sa réponse avant de le faire. Qui lui disait qu’il ne deviendrait pas de nouveau désagréable avec elle.



AVENGEDINCHAINS

---------------------------------------------------------

ACTIVE LES WEEK-END
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lilith&Ciaràn ● We meet again    Aujourd'hui à 5:32

Revenir en haut Aller en bas
 

Lilith&Ciaràn ● We meet again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMAZING PEOPLE ♣  ::  :: Abbott Kinney boulevard :: Les night-clubs & les bars-