Partagez | 
 

 Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité



MessageSujet: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Dim 6 Nov 2011 - 20:37

Il était 8h03 du matin, la bibliothèque ouvrait à 8h et April était déjà installée à l'intérieur, un livre en main. Aujourd'hui elle ne commençait les cours qu'à 10h seulement et en avait profité pour se lever aux aurores et venir dans ce sanctuaire silencieux, cet havre de paix, son endroit préféré. Elle pourrait y passer ses journées sans même lever le bout du nez d'un bouquin. April est une élève très studieuse, qui, ne faisant que peu confiance aux gens, a l'habitude de passer ses journées seules. La bibliothèque est une sorte de cachette qu'elle trouve reposante, silencieuse et où elle aime par dessus tout venir étudier.

En clair, la bibliothèque était à peine ouverte qu'elle était déjà plongée dans un livre passionnant de psychologie. En effet, April était passionnée par la psychologie, elle adorait pouvoir observer les gens, voir leurs réactions, sentir un mal-être ou un bonheur sur la simple expression d'un visage. Elle aime lire à travers les gens, essayer de savoir ce qu'ils pensent dans un simple regard, essayer d'anticiper leurs réactions ou leurs gestes. Faisant de la psychologie, elle sait par dessus tout qu'observer les gens est primordial mais également qu'il faut rentrer en contact avec eux pour avoir une seconde approche. Cependant, même si elle essaye par dessus tout de surmonter cette sorte de peur d'aller vers les autres, elle en reste toujours incapable, ne pouvant pas faire le premier pas. Et lorsque quelqu'un fait le premier pas vers elle, elle lui parlera mais de choses sans importances, restant toujours dans la superficialité mais ne rentrant jamais dans les détails, de peur de trop se confier et de se retrouver prise au piège.

En effet, April a eu une enfance compliquée. Pas qu'elle ai réellement eu de gros problèmes, de tragédies dans son enfance ou manqué de quoi que ce soit, mais des périodes de sa vie ont été plus difficiles que d'autres. A l'école, elle était malgré elle au centre des conversations, des rumeurs et était considérée comme l'une des filles les plus populaires de son lycée. Sur le moment elle le vivait très bien, ne se rendant pas vraiment compte de ce que cela signifiait et ne cherchant pas vraiment à trop en faire pour être cette fille populaire que tout le monde idolâtrait. Elle restait comme elle était habituellement, sachant très bien qu'elle plaisait aux garçons de part son naturel et aimant être entourée de beaucoup d'amis. Cependant, ceux qu'elle pensait être des amis l'utilisaient simplement afin d'être eux aussi sous le feu des projecteurs. Une fois leur exploit accompli, ils ne se retinrent pas de lui faire vivre un enfer. Toutes les rumeurs les plus fausses les unes que les autres ont été lancées dans tout le lycée, les conversations ne tournaient qu'autour d'elle et tous ses anciens « amis » la pointaient du doigt. Elle a sombré dans une triste période de boulimie, se réfugiant dans la nourriture. Ses parents n'étant pas vraiment très présents, personne ne vit rien, sauf ses petits camarades qui en profitait pour l'enfoncer un peu plus.

April a vite remonté la pente cependant. Aujourd'hui, elle préfère se réfugier dans les livres plutôt que dans la nourriture, elle a retrouvé un poids normal et excelle dans toutes les matières. Elle sait cependant qu'elle ne veut plus se refaire avoir de la sorte, préfère maintenant se faire toute petite et presque oubliée plutôt que de se mettre trop en avant et être au centre des regards. Elle ne supporte pas vraiment qu'on la remarque même si quelque part elle en reste flattée. Elle sait qu'il faut qu'elle tourne cette page et qu'elle affronte de nouveau le monde extérieur. Elle doit s'endurcir et elle en a conscience, c'est d'ailleurs ce qu'elle a fait ces trois années passées. Depuis l'université, elle sent que les gens sont différents, plus matures, plus comme elle au fond et fait d'énormes efforts pour aller vers les autres et leur parler.

Cette journée là était plus calme que d'habitude, j'étais vers les rayons de médecine, la psychologie étant un peu en lien avec la science. Personne dans les rayons, je pouvais me balader tranquillement à travers les rangées de livres précautionneusement alignées, je fredonnais même une chanson en cherchant un nouvel ouvrage. Tout à coup, lorsque je pris un livre, je vis une tête brune juste de l'autre côté du rayonnage, à ma hauteur. Je sursauta et du même coup lui aussi. Il m'en avait fait perdre les bouquins que j'avais sous le bras, et quand je repris mes esprits et compris ce qui se passait, il était déjà en train de me ramasser mes livres.

Il était à 20 centimètres de moi, se releva, me tendit mes livres avec un large sourire, me salua, se présenta. Il s'appelait Drew Miller et il était très beau garçon. Je lui fis un sourire gêné, le remercia, me présenta brièvement et partit aussi vite que je le pouvais. Mais malheureusement je sentais qu'il me suivait. Je suis vite retournée m'assoir à ma place, une petite table excentrée du reste de la bibliothèque sur laquelle s'empilait des dizaines de livres. Il s'assit en face de moi, l'air sûr de lui. Je ne savais pas pourquoi il m'avait suivi, la seule chose que je savais était que j'étais très mal à l'aise, qu'il devait avoir mon âge et qu'il devait encore être l'un de ces gros dragueurs de Thêta Sigma qui ne lâchent plus les filles qui se trouvent sur leur passage. Des mecs de ce genre, j'en avais croisé des dizaines et faisais tout pour les éviter un maximum. Pas qu'ils ne soient pas sympa, loin de là, je n'aime pas juger sans connaître, mais avouons-le, tout le monde le sait, les Thêta Sigma sont réputés pour attirer le plus de filles possibles dans leur lit sans vraiment se poser de questions et pour être LA confrérie des plus gros dragueurs de tout le campus. C'était une évidence, ils sont beaux, sportifs, certains bons en cours et savent plaire aux filles. Et en effet, toutes les filles leur courent après. Enfin presque toutes étant donné que moi non. Je ne trouvais pas grand chose d'attirant à ce qu'un homme drague une femme, étant donné qu'il le fait pour l'attirer dans son lit. Non, je ne voyais pas vraiment cela comme ça. Peut être que je rêvais un peu trop mais je m'imaginais encore qu'une relation homme-femme reposant sur de bases saines avec de vraies conversations était possible. Enfin je l'espérais.

En tous les cas, il était trop tôt pour entamer une conversation quelle qu'elle soit, j'avais trop de travail et de recherches à finir, je n'étais franchement pas d'humeur à me faire draguer et je ne tenais pas non plus à quitter cette bibliothèque sans avoir fini ce que j'avais à faire. Je n'avais donc pas beaucoup de solutions, soit je gagnais, soit il gagnait. Et la seule solution possible à mes yeux si je voulais finir calmement ce que j'avais à faire était de gagner. Je sortis donc une phrase à tout allure, essayant de paraître gênée le moins possible :

- J'ai été ravie de te rencontrer mais maintenant si tu le veux bien, j'ai du travail à finir.

Explication rapide et efficace montrant que je n'avais aucunement envie de discuter. Cependant, à son expression, je savais que la partie était loin d'être gagnée.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Dim 6 Nov 2011 - 21:32

Il devait être 8h30 environs lorsque je fis mon entré à la bibliothèque de l'Université, je venais rapporter quelques livres que j'avais besoin pour mes cours puisque j'avais pris une pause dans mes études. J'avais beaucoup de soucis personnels à régler qui me demandait une énorme disponibilité pour les voyages à l'extérieur du pays alors c'était dur de suivre les cours, j'ai préféré arrêter pour reprendre une fois toute cette histoire derrière moi. Bref, je suis venu porter mes livres et je comptais aussi en prendre quelques uns de droit pour ne pas perdre la main ainsi que des livres de médecine et de psychologie, je n'étudiais aucunement ces domaines mais je lisais beaucoup sur ces sujets, si bien qu'il m'arrivait de faire réviser des gens qui étudiaient en médecine ou psychologie.

Voilà les 8 livres obligatoire pour les cours de droit option droit international que je devais vous rendre d'ici Vendredi prochain.

Ceci fait je commençais à faire le tour des rayons. 1 livre de médecine par là, 2 livres droits par ici, je me retrouvais vite fait avec une longue pile de livres, je vins donc à les poser à côté des tables qui se trouvaient près du comptoir où on remettait et empruntait les livres. Je fis le compte j'en étais à 8. Mais j'avais fini pour la médecine et le droit il ne me restait qu'à faire un tour au rayon de psychologie. Je commença par la dernière rangée car les premières sont pour ceux qui débutent en psychologie. Je commença donc ma rechercher mais je me rendis vite compte que l'aménagement de la bibliothèque avait été changé, les livres plus avancés se trouvait à l'avant. Je commença donc ma recherche à la troisième ranger mais je ne trouva rien de satisfaisant alors j'avançais vers la deuxième et alors que je pris un livre qui avait piqué ma curiosité, je tomba nez à nez avec une belle blonde, je cru voir un fantôme tant elle ressemblait à ma meilleure amie. Pourtant Chelsea devait avoir quitté la ville depuis bien longtemps. Elle avait eu peur elle aussi, elle en échappa même ses livres alors j'accourus pour venir l'aider à les ramasser. Ceci fait je l'ai saluer puis je me suis présenté, elle le fit également mais tout ça restait bien superficiel, peut-être même trop en ce qui la concerne. Elle retourna à sa table avec ses livres, à deux pas d'où j'avais laissé les miens et je la suivis, sa ressemblance avec Chelsea était ahurissante j'aurais pu juré qu'il s'agissait de Chelsea si elle ne m'avait pas dit que son nom était April. Finalement je vins m'asseoir en face d'elle et si je me fis à ce qu'elle m'a dite à ce moment je n'étais pas la bienvenue à sa table.

Excuse moi. C'est simplement que tu me fais pensé à quelqu'un, ma meilleure amie qui a quitté la ville depuis plusieurs mois... tu lui ressemble vraiment, je ne vois aucune différence physique entre vous deux. Et au niveau de la personnalité ça reste à voir mais tu commences bien, elle aussi voulait se débarrasser de moi après nos présentations.

Je regardais ce qu'elle lisait, un livre sur la psychologie de la perception.

Tu en es à quelle année en psychologie? 2e, 3e? Si tu veux je peux aider... j'étudie en droit mais je lis souvent des livres de psychologies, c'est une passion comme une autre que j'ai... ça peut paraître bizarre de lire sur la psychologie alors qu'on n'étudie pas là-dedans mais moi j'aime bien. Bref, là où je voulais en venir c'est que si tu as besoin d'aide, je suis là. Excuse moi si tu te sens dévisagé mais ta ressemblance avec mon amie est tout simplement fascinante pour moi... vous êtes vraiment belle.

Je devais avoir l'air d'un pervers doublé d'un dragueur du dimanche mais j'en avais franchement rien à foutre, cette fille me faisait flipper, le même physique que Chelsea et jusqu'à maintenant elle était un peu comme Chelsea, elle aussi m'avait repoussé la première fois qu'on s'est vue.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Dim 6 Nov 2011 - 23:05

J'étais donc tranquillement assise à ma table et je pensais que ma phrase allait être assez efficace pour que ce jeune homme s'en aille, mais il n'en fût rien. Au contraire, c'est comme si le fait de le repousser lui donnait encore plus envie d'engager la conversation. Il me sortit le grand jeu. Il me compara à sa meilleure amie, soit disant parti je ne sais où. Apparemment je lui ressemblais étrangement. Quelle entrée en matière pour une discussion. Bizarrement ça sentait le scénario tout fait qu'il avait du ressortir à une vingtaine de filles. Ceci m'encourageait d'autant plus à me renfermer et à ne surtout pas lui faire confiance. Cependant quand il a commencé à me parler de la personnalité de sa meilleure amie, je me suis dit qu'il n'avait pas pu inventer cela. Tout homme charmeur aurait simplement comparé les physiques et s'en serait tenu là, mais pas Drew, ce qui signifiait qu'il devait être vraiment étonné de cette ressemblance et que son air hagard n'était peut être pas un rôle. Drew m'avait l'air assez intelligent, en tout cas assez pour comprendre que j'avais envie qu'il s'en aille et assez pour s'intéresser à la psychologie ou à la médecine. Cependant, lorsqu'il m'a proposé de l'aide, j'ai faillit exploser de rire, mais je me suis vite contenue afin de ne rien montrer. Je lui ai juste répondu, très poliment :

- Je suis en 3ème année de psychologie et je suis la meilleure de la promo dans ma matière alors je pense que je n'ai pas besoin de ton aide et que je vais devoir la refuser, mais merci de le proposer.

Il m'avait également reparlé de son amie qui me ressemblait, il avait l'air vraiment surpris. Je pense que je lui faisais même un peu peur, mais à vrai dire, à me dévisager comme cela, c'est surtout lui qui m'a fait peur. J'avais l'impression d'être un animal de foire. Il m'a cependant dit qu'il me trouvait belle, ce qui m'a flatté mais ne m'a pas empêché de rester sur mes gardes, comme toujours. J'ai donc enchaîné :

- Je ne sais pas si c'est le grand jeu que tu sors à toutes les filles que tu rencontres mais en tout cas cela y ressemble bien. J'ai juste un conseil à te donner, la prochaine fois évite de la dévisager comme un animal de foire, tu feras certainement plus d'effet, c'est à prendre ou à laisser bien sûr.

Il m'a regardé l'air surpris de ma réponse, peut être surpris qu'une fille lui réponde aussi franchement, je ne sais pas. J'avais l'impression d'en avoir fini avec lui, qu'il allait enfin s'en aller, mais rien. Je fis alors mine de me lever et de retourner dans les rayons de la bibliothèque afin d'échapper à la tournure étrange que prenait la conversation. Comme d'habitude, j'esquivais au lieu d'affronter. Cependant quand j'ai commencé à partir, une voix derrière moi me suppliait :

- Attends...
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Dim 6 Nov 2011 - 23:55

Elle se croyait visiblement trop bonne pour avoir besoin de mon aide... je n'y crois pas trop, je fais réviser des gens de tous les niveaux, je suis pas le genre de mec qui se fait dire désoler mais je suis trop fort pour avoir besoin d'aide. Je voyais même qu'elle s'était retenue de rire, je viens de lui dire que je m'y connais en psychologie c'est pas dur de voir les signes d'une personne qui a envie de rire...

Tu peux rire tu sais, ça n'a encore jamais tué personne de se faire rire au visage. Cependant je te propose de nouveau de l'aide, quand je dis que je suis fort en psychologie c'est pas des blagues je pourrais passer l'examen final aujourd'hui même... j'ai aider plus d'une personne faisant parti des meilleurs c'est pas un problème.

Maintenant elle croyait que je lui avais fais le grand jeu quand je lui ai parler de mon ancienne meilleure amie et de leurs ressemblances... ridicule. Et un autre point en commun de plus avec Chelsea, elle aussi avait cru que je la draguais, il faut dire cependant qu'avec elle j'ai jouer au dragueur en blague... les autres filles y étaient habitués mais c'était une nouvelle. Mais je dois dire que cela m'amusait de voir à quel points elles avaient de points en commun, même si cela ce faisait à mes dépends.

Oh oui c'est mon numéro habituel... je suis démasqué. C'est dommage normalement j'ai encaissé ma partie de jambe en l'air quand les filles s'en rendent compte. Tu es chiante tu sais. Plus sérieusement non je suis pas mal plus subtil dans mon approche quand il est question de draguer une meuf, surtout si je viens de la rencontrer. De plus, c'est pas dans mes habitudes de tromper ma copine et maintenant que j'ai deux enfants imprévus qui ont fait surface ces derniers mois j'évite les histoires d'un soir. Je vais te montrer un ou deux trucs tu vas surement mieux comprendre.

Après que j'eu finis elle parti. Elle n'était visiblement convaincu et n'en avait rien à faire de ce que je voulais lui montrer... Je sortis mon porte-feuille et je sortis une photo de Chris, d'Emy, de Calliope et de Chelsea puis je me levais avant de dire d'une voix assez haute pour qu'elle m'attende mais pas trop pour me faire avertir, d'attendre. Je lui tendis les photos.

Mes deux jumeaux qui sont aujourd'hui ma raison de vivre, la femme avec qui je partage ma vie et finalement mon ancienne meilleure amie qui est ton parfait sosie.

Je regardais cette dernière photo, ça me rendait toujours aussi triste de l'avoir perdue, je nous voyais passer le reste de notre vie ensemble... soirée de délires, journées de magasinages, voyages aux 4 coins du monde et autres trucs du genre qu'on fait entre meilleurs amis.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Lun 7 Nov 2011 - 12:20

A voir Drew, je crois qu'il avait mal pris ma remarque, et en effet ce qu'il me dit me le confirma. J'étais soudain très mal à l'aise qu'il ai pu pensé que je l'avais pris de haut, il devait maintenant me prendre pour une fille qui se la joue, très sûre d'elle et qui se prend pour la meilleure alors qu'en fait ce n'était pas le cas. Mais évidemment ça il devait le savoir rien qu'à la tête que je faisais étant donné qu'il était doué aussi en psychologie. Je pense ne jamais avoir été aussi mal à l'aise de toute ma vie, il m'a fermé mon clapet en moins de deux. Il m'a dit que je ne savais rien de ses techniques de drague et que ce n'était surement pas comme cela qu'il s'y prenait avec les filles. Il m'avait aussi répondu quelque chose de très déstabilisant qui m'a fait redescendre au plus bas de ma fierté, il m'a avoué qu'il avait une copine et deux enfants. Je ne pouvais pas en croire mes yeux, un homme si jeune. Enfin, ça c'était son histoire. Moi j'avais juste envie de pleurer tellement je me sentais nulle, à un point tel que je n'avais même plus envie d'étudier, juste de rentrer chez moi et de dormir pour oublier ce qui venait de se passer. Voilà, je savais que ça allait arriver un jour ou l'autre, que mon manque de confiance envers le monde entier allait me jouer des tours et me retomber dessus en pleine face et c'est ce qu'il venait de se passer. Une massue venait de m'écraser au sol. Alors que j'aurais du lui faire des excuses, mon seul échappatoire plutôt que d'affronter une nouvelle fois la réalité a été de m'enfuir, de retourner entre les livres, les seuls sur lesquels je me repose, et d'éviter qu'il voit ma tête horrifiée. Je devais perdre cette sale habitude de fuir les gens lorsque la conversation devenait gênante. Lorsqu'il me demanda d'attendre cependant, je n'avais plus qu'une chose à faire, m'arrêter, me retourner et affronter la réalité. Je ne pouvais que m'excuser de la réflexion honteuse que je venais de lui faire et d'être partie comme une voleuse :

- Écoute, je suis vraiment désolée si tu as mal pris ma remarque, je peux le concevoir et je n'essayais pas de me montrer supérieure à toi, pas du tout, c'est juste que je ne pensais pas que tu avais un si bon niveau en psychologie et que tu avais l'habitude de faire travailler les gens. Surtout que je ne suis pas vraiment à l'aise quand il s'agit de parler à des inconnus et je me méfie toujours de ce que l'on me dit, c'est pour cela que je ne te croyais pas. Quand tu m'as dis que tu avais des enfants et une copine cependant, je me suis sentie terriblement honteuse, j'aurais voulu m'enfoncer six pieds sous terre. Je suis désolée de ne pas t'avoir cru, je pensais réellement que tu n'étais pas sincère avec moi. J'apprendrai à me taire désormais.

J'étais persuadée qu'il m'en voulait mais son léger sourire réconfortant me soulagea un peu. Je saisis les photos qu'il me tendait et les regarda attentivement. Tous riaient, étaient heureux de vivre et l'homme en face de moi que je pensais dragueur et manipulateur était en réalité un homme profondément sincère. Je lui rendis ses photos :

- Ils sont tous très beaux, que ce soient tes enfants ou ta copine. Et tu avais raison, c'est la première fois que je vois quelqu'un me ressembler autant.

J'étais rouge écarlate de honte, mes joues ne cessaient de me brûler, je ne savais plus quoi faire. Attendre qu'il me parle ou bien retourner à ma place la tête baissée ou encore partir en pleurant. Je ne savais plus. Mais pour la première fois de ma vie, je décida de prendre les devants et d'affronter ma propre peur, aller vers les gens et réparer ce que je venais de détruire en moins de deux secondes :

- Recommençons à zéro, faisons comme si rien ne s'était passé. Puis je lui tendis la main. Enchantée, moi c'est April, April Wilson.

Il m'a transmit un large sourire qui ne m'a pas enlevé le fait de me sentir nulle et dépassée par les évènements. Mais l'essentiel était qu'on repartait sur de nouvelles bases.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Mar 8 Nov 2011 - 1:54

À ma grande surprise il s'excusa que j'avais pu prendre sa remarque à propos de l'aide en psychologie de cette façon, d'avoir cru que je n'étais qu'une dragueur sans classe et elle me parla de ses problèmes de confiance par rapports aux gens en général et d'autant plus avec les inconnus. Je comprenais mais en même temps je me demandais ce qui pouvais amener une telle méfiance envers les gens comme moi, les gens qui passaient à côté de nous pour emprunter des livres ou n'importe quel autre individus. Personnellement je suis très sociable de nature et je peux comprendre que tout le monde ne l'était pas mais dans son cas c'était tiré par les cheveux.

Ne t'en fais pas je comprend ton point de vue et j'imagine que tu as tes raisons pour ne pas faire confiance aux autres, chacun ses soucis, d'ailleurs moi j'en ai pas mal sauf que je n'ai que moi et des membres de ma famille à blâmer alors je crois que je vais m'abstenir de le faire et de diminuer ma confiance envers les autres, elle m'a amené beaucoup de bonnes choses. Ta rencontre par exemple.

Elle trouvait Calliope et mes jumeaux beaux, elle avait bien raison, moi aussi je les trouves beaux et ils sont ma raison de vivre. Elle confirma ce que je lui avais dis plutôt, ma meilleure amie lui ressemble vraiment beaucoup, s'en est affolant. Du moins moi qui fut son meilleur ami ça m'affole de voir quelqu'un qui lui ressemble à ce point.

Oui. Ils sont tous et toutes magnifiques. Je t'avais prévenu que mon ancienne meilleure amie Chelsea te ressemblait, je ne suis pas vraiment le genre de mec qui va mentir, mais ça tu t'en rendra bien compte avec le temps si on vient à se revoir.

Elle m'a encore surprit. Cette fille était vraiment surprenante, elle venait cette fois-ci de me proposer un nouveau départ, autant c'était du déjà vu avec ma meilleure amie Chelsea et j'aurais du le voir venir, autant c'était inattendu car c'est bien beau les similitudes entre les gens mais il faut bien une limite quelque part.... à quand celle entre April et Chelsea? Bref, elle m'avait agréablement surprise et avant d'ouvrir la bouche je lui offris un sourire dont j'étais le seul a avoir le secret.

J'en serais ravis. Dis je avant de déposer un doux baiser sur la main qu'elle m'avait tendu. Moi de même, mon nom est Miller, Drew Miller.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Dim 13 Nov 2011 - 12:20

Il venait de déposer un baiser sur la main que je venais de lui tendre. Il se présenta à nouveau et nous repartions sur de bonnes bases. On se sourit une nouvelle fois et on retourna tous les deux s'assoir là où je m'étais précédemment installée. C'était la première fois que j'étais soulagée à l'idée de devoir parler à quelqu'un, de m'être excusée et qu'on m'apprécie assez pour accepter mes excuses. Je me sentais plus en confiance maintenant, peut-être grâce à ses paroles réconfortantes sur le genre d'homme qu'il est et le genre qu'il n'est pas ou alors tout simplement parce que j'avais eu trop honte pour pouvoir continuer à me méfier de la sorte. Nous étions assis face à face et nous ne nous connaissions pas, mais la conversation vint presque naturellement. Je commença alors :

- Attends voir que je récapitule, tu étudies à UCLA, tu es spécialisés en droit mais tu aimes t'intéresser à la psychologie et à la médecine. Je dois donc en déduire que tu as, à peu de choses près, mon âge donc aux alentours de 21 ans, que tu es quelqu'un de très intelligent avec une grande ambition et que tu sais que dans la vie il faut travailler pour réussir. Je pense que tes parents t'ont toujours dis de bien travailler à l'école et t'ont toujours poussé et encourager à devenir celui que tu voulais être. Tu as toujours été un élève modèle, en absolument tout et tu plais aussi aux filles. Le genre de garçon qui est très bien vu des autres mais qui peut en agacer quelques uns avec ses trop nombreuses qualités. Je me trompe ?

Même si j'avais arrêté de me méfier de lui, je continuais tout de même ma bonne vieille habitude d'essayer de deviner la vie des gens. Habituellement je suis assez forte à ce jeu, mais là je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, son visage ne laissait rien percevoir, je ne voyais aucun signe qui pouvait me dire si j'avais raison ou tort. J'attendais donc simplement sa réponse en espérant ne pas m'être trop trompé. C'était la première fois que j'avais cette sensation, d'être en face de quelqu'un à la vie assez remplie mais qui n'en laisse rien voir. C'était assez perturbant.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Mar 15 Nov 2011 - 7:08

Elle se lançait dans une série de déductions sur ma vie, mon âge, le genre d'étudiant que je suis, et tout ça. Certains points étaient exacts, d'autres moins mais pas pour autant inexacts et certains bien loin de la vérité.

J'ai en effet 21 ans, je suis quelqu'un de très intelligent et ambitieux, ma mère ma toujours poussé à être ce que je voulais et mon père à devenir avocat, il y tenait beaucoup, au final ce que je voulais être c'était avocat, mon père je l'admirais bien qu'aujourd'hui ont ne s'entendent pas très bien. Cependant, je ne suis pas un élève modèle, du moins pas au niveau du comportement, souvent absents ou inattentifs dans les cours... la rançon des gens en avance sur leurs cours, ceux ci deviennent totalement inintéressant. Pour les filles tu as raison, j'en attire peut-être un peu trop cependant, j'ai récemment eu 3 filles que j'aimais qui voulais sortir avec moi et j'ai dû faire un choix que j'aurais préféré ne pas avoir à faire entre mon premier amour et ex, ma plus grande amie d'enfance et celle dont je t'ai montré la photo. LA DERNIÈRE DE TES DÉDUCTIONS N'EST QUE TROP VRAI !! Certains me font chier à cause que je le genre de mec a peu près parfait, c'est soulant à la force, mais j'ai un noyau de proches solide quoi que j'ai eu quelques problèmes avec les plus importants d'entre eux récemment... bon assez parler de moi, toi qui es-tu? J'aimerais bien faire une série de déduction mais je ne crois pas que je serai douer et un peu court je le craint, tu es assez mystérieuse. Ça me plait.

Je me racla la gorge.

Tu étudie en psychologie car le comportement humain te fascine, tu as été trahis ou encore blessé par quelqu'un en qui tu avais mis toute ta confiance et c'est pourquoi tu es si méfiante avec les autres désormais... ah et merde ce que je dis est probablement faux et totalement ridicule.

Je sortis mon téléphone portable je me suis assis à côté d'elle et j'ai pris une photo de nous deux après avoir dis "1...2...3... souris !", la photo était plutôt réussi et si jamais je ne revoyais jamais cette jeune femme qui me fait tant pensé à Chelsea eh bien j'aurai cette photo en souvenir.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Mer 7 Déc 2011 - 14:04

Je devais être fatiguée car certains points de mon analyse de Drew étaient faux, chose qui n'arrive pas souvent. Il faut dire qu'il était compliqué à décrypter, très surprenant, j'avais la sensation de devoir toujours être à l'affût avec lui. Mais j'aimais bien sa sincérité, le fait qu'il dise tout haut ce qu'il pense, pas comme certaines personnes (comme moi d'ailleurs) qui n'osent pas s'affirmer ou montrer qu'ils savent ce qu'ils valent. Lui, dit clairement qu'il sait qu'il plaît aux filles, qu'il se trouve très intelligent et ambitieux. Mais cette facette de lui qui pourrait le rendre totalement irritant est en réalité très charmant car il liste aussi bien ses défauts que ses qualités. C'est assez rare de rencontrer quelqu'un de très objectif sur lui même, qui sait faire sa propre analyse. Moi même qui suis en psychologie j'en suis incapable, c'est pour dire ! Il m'avoua donc, à la suite de ses qualités, qu'il était aussi quelqu'un d'assez inattentif, mauvais élève et il sait qu'il n'a pas énormément d'alliés du côté de la gente masculine.

Il essaya à son tour de me faire une brève analyse. Tout ce qu'il disait était juste mais il faut dire que ce n'était pas très compliqué à voir. Je lui avais déjà dis plus tôt que j'étudiais en psychologie et le malaise et la méfiance que j'avais fais ressentir dès notre rencontre en disait long sur mon passé.

Je lui répondis donc, contente qu'il se soit prêté au jeu lui aussi :

- Rassures toi tu n'es pas ridicule du tout, surtout que tu as parfaitement raison. J'étudie en psychologie depuis trois ans et j'ai eu un passé assez tourmenté. Pas avec mes parents, eux ils étaient super, mais avec des gens que je considérais comme mes amis au collège et qui m'ont énormément blessé et déçu. J'en suis ressortie extrêmement méfiante des gens et assez renfermée, j'en suis consciente, et je me suis toujours dis que la psychologie m'aiderait à mieux me comprendre et à aider ceux qui ont souffert de la même chose que moi. Je suis passée par une phase d'anorexie-boulimie après cette dure période. Mes soi disant amis m'ont tous rejetés du jour au lendemain, m'ont pointé du doigt. Ils se sont servi de moi quand ça les arrangeais et au final je me suis retrouvée toute seule, dans un mal-être profond. Bien que je sois sortie de cette période, ça explique pourquoi je suis toujours un peu méfiante, surtout avec les gens comme toi, qui vont droit au but et parle très ouvertement même à des inconnus. Mais bon l'essentiel c'est que je retrouve depuis longtemps le goût de parler à des gens, d'aller vers eux, de me faire des amis et de sortir avec eux sans craintes.

Tout à coup je me rendis compte que je venais de faire un pas de plus vers ma « guérison » en lui racontant mon passé. Je n'avais senti ni douleur, ni même de honte en lui racontant cette histoire mais plutôt une sorte de soulagement, sensation qui prouvait bien que j'étais en train de passer radicalement à autre chose. Je repris donc rapidement :

- Enfin... Je suis désolée si je t'ennuies avec mes histoires mais il faut que je t'avoues que ça m'a fait énormément de bien de t'en parler.


Tout à coup, il se jeta à côté de moi et pris une photo de nous deux. Quand je dis qu'il peut être surprenant, ce n'est vraiment pas une blague. Je compris que j'avais du le toucher ou quelque chose du genre et qu'il voulait rester en contact. Je pris donc les devants en lui disant :

- Tu peux garder cette photo si ca te chante mais je t'assure qu'on restera en contact si c'est cela qui te fait peur.

Et sans me démonter, je lui arracha le portable des mains et y rentra mon numéro. Je lui rendis son portable, un grand sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Sam 21 Jan 2012 - 6:49

(Au lieu que je te réponde tu préfères pas qu'on en ouvre un autre? Les choses ont pas mal évoluées depuis le mois de Novembre xD sinon je vais essayer de te répondre demain... j'attends ta réponse)
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Sam 21 Jan 2012 - 12:11

Non non ca me convient parfaitement, onvrons en un autre alors Wink C'est vrai que j'avais oublié à quel point notre lien avait évolué !Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Sam 21 Jan 2012 - 17:23

*Mode Drew*

Lequel de nous deux le commence?
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Sam 21 Jan 2012 - 19:14

Comme tu veux Smile
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Dim 22 Jan 2012 - 2:56

*Mode Drew*

Je suis nul pour commencer et je suis malade depuis bientôt 3 jours donc je préférerais que ça soit toi =)
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   Dim 22 Jan 2012 - 9:57

Ok je le commence alors Wink
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée qui avait pourtant bien commencé... [Drew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMAZING PEOPLE ♣  ::  :: Corbeille :: Les sujets clos :: 2011-