Partagez
 

 Julian ✣ Le passé refait toujours surface.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyLun 28 Mar 2011 - 20:48

Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Delena-damon-and-elena-20316375-500-267

    Me voici de retour à Los-Angeles, j’étais en effet partit au Texas accompagner de Logan. Ce n’étais guère la première fois que je me trouvais au Texas avec celui-ci, sauf que cette fois-ci c’était assez particulier. Logan, après un accident de voiture, est devenu amnésique, il ne se souvenait pas de notre relation, du moins si, seulement notre relation qu’ont entretenais il y a de sa un an. A l’époque Logan et moi nous nous pouvions pas nous voir en peinture, ce n’étais plus le cas à présent, je suis enceinte de lui, et je l’aime. Lui au contraire de moi, il ne m’aime pas, enfin, en ce moment. Il ne réalisé pas le fait qu’il allait être père et que lui et moi sortions ensemble. J’avais donc décider de prendre du recule, le laisser reprendre un peu ses esprit, j’avais tout fait, je voulais à présent qu’il revienne à moi, quand il retrouverait la mémoire, j’avais peur que sa dure, et une boule au ventre se créer quand j’entendais la porte d’entré de mon appartement frapper, je me faisais trop de film, ce n’étais jamais lui.

    Voilà donc une semaine que je ne l’avais pas revu, pourtant j’essayer de prendre de ses nouvelles grâce à son père ou bien Maria. J’avais donc décider de me changer les idées aujourd’hui, de plus une collègue à moi au bar voulait que je lui rende visite, autant en profiter et je savais très bien qu’elle voulait me voir. Me levant donc de bonne heure, je m’habilla d’une tunique, autant profiter du soleil qui nous était donné. Vêtu de ma tunique, imprimer de fleur, je mis des chaussures marron pour ensuite prendre ma veste en cuir, une fois parfumer, maquiller simplement et coiffer, je pris mes clé les mettant ensuite dans mon sac la porte de mon appartement une fois fermer et je marcha en direction du bar.

    Arriver au bar, j’entra à l’intérieur sens vraiment faire attention à qui m’entourer, je n’eu le temps de poser mon sac que ma collègue se rua vers moi et me pris dans ses bras, soucis, j’avais oublier de vous dire, elle était, elle aussi enceinte, les hommes avait eu le don de nous mettre en cloque en même temps, le hasard fait bien les choses, ou pas. Elle me serra alors dans ses bras, mais celle-ci avait tout de même un plus petit ventre que le mien, c’était plus récent que moi à vrai dire. Je me recula d’elle souriant contente de la voir, mon dieu sa faisait du bien de voir d’autre visage, sa me faisait bizarre de ne plus travailler ici, j’étais tenter de revenir travailler ici, l’ambiance me manquer. J’avais appris qu’il y avait deux petits nouveaux, un mon remplaçant et l’autre un nouveau employé, c’était parfait sa manquer de monde, une personne pouvait tout changer. Mais avant qu’elle me les présentes, elle me prit la main et m’entraina à l’écart me tendant un sac. « C’est quoi ? » elle me dit donc de l’ouvrir, se que je ne tarda pas à faire, j’ouvris donc le sac et je souris bêtement et toucher par le geste, une petite guitare rose, pour la fille de moi et Logan. « Merci.. » Dis-je doucement toucher par ceci, je la pris donc contre moi pour la remercier, je regarda donc la petite guitare riant amuser. « Bon .. Sa veux dire que je dois lui apprendre à jouer.. Géniale. » Je lui souris rangeant alors la fameuse guitare, je me mordis la lèvre et elle me proposa de boire un verre, j’accepta donc..
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyLun 28 Mar 2011 - 22:02

Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Damon-Elena-damon-and-elena-16746451-450-253


Assis nonchalamment sur un vieux banc en bois, j'observai attentivement l'entrée du bar que je connaissais si bien. J'étais tendu et mon coeur. battait à cent à l'heure mais malgré ça, je cachai bien mon jeu, comme d'habitude ; maître du mensonge. Et dire que la cause de ma nervosité était une petite chose fragile et belle qui venait de pénétrer dans le bar. C'est pour elle que j'étais revenu à Los-Angeles, je le lui avait promis de toute façon. Le jour où j'étais parti pour régler cette affaire si importante, j'étais déchiré juste à l'idée d'annoncer à Leana que je partais. Le pire c'est que je comptais partir quelques mois, mais j'ai eu de nombreux problèmes sur place et j'y suis resté deux ans...deux ans durant lesquels je n'ai eu aucun contact avec Leana. Pourtant, j'ai pensé à elle...beaucoup. Elle m'a manqué plus que tout. Quand je lui ai annoncé que je partais, je lui avais dit que je reviendrai et que je l'aimerai pour toujours, c'était une promesse. Et cette promesse, je l'ai tenue. Je l'aime toujours, je l'aime, je l'aime, je l'aime. Pourtant, assis -non, plutôt affalé- sur mon banc, ce que je venais de voir m'avais tellement énervé que je pourrai casser ce pauvre et vieux banc tout desséché rien qu'avec mes tremblements. Quand je l'avais vu rentrer dans le bar, malgré la distance, elle paraissait toujours aussi belle, de longs cheveux foncés, de fines jambes et...un énorme ventre tout bombé. J'avais mis un moment à me rendre à l'évidence. Enceinte...elle était enceinte! Comment avait-elle pu me faire ça?! Et avec qui?! Leana était à moi, à moi seul pour toujours. Oui, j'étais jaloux, jaloux de ce salaud qui l'avait mise enceinte. Mes yeux lançaient des éclairs tandis que mes ongles s’enfonçaient dans le banc. Attends un peu que je rentre dans le bar...

Agité par des tremblements incontrôlables, je poussai la porte du bar sans aucun bruits. Il fallait absolument que j'arrête de trembler, ce n'était pas viril du tout, je ne suis pas un chihuahua, merde! Une bouffée d'air chaud me donna encore plus de frissons un fois dans le bar. Rien avait changé. Chaleur toujours aussi étouffante, odeur toujours aussi bizarre et clients toujours aussi spéciaux. Quant au mobilier, les tables étaient toujours les mêmes, le bar aussi mais par contre, on avait remplacé les tabourets au siège déchiqueté par d'autres jolis tabouret de cuir avec un petit dossier de fer. J'ai un élan de nostalgie en repensant aux délires que j'avait vécu dans ce trou à rat. J'étais peut-être revenu pour Leana mais j'avais pris comme prétexte de venir re-travailler ici. J'étais assez heureux je dois dire, j'aime bien cet endroit, c'est chez moi et puis c'est ici que j'ai rencontré Leana. En parlant de Leana...elle était derrière le bar et riait avec une jeune femme qui travaillait apparemment ici aussi à voir son tablier avec l'enseigne du bar collé tout de travers dessus. Leana tenait une petite chose rose dans ses mains...une guitare? Une mini-guitare rose? Pfff, mais qu'est ce qu'elle va foutre avec...le bébé! Ce foutu bébé était une fille en plus. Et cette employée donnait une guitare à Leana pour le bébé...mais je vais t'en foutre moi des guitares roses. Comment cette femme pouvait encourager Leana à avoir un enfant? Elle était beaucoup trop jeune et en plus...bah en plus...ce n'était même pas moi le père. C'est ça qui me déprime le plus ; le premier enfant de la moitié de mon âme ne vient pas de moi. Je vais étriper le père et en faire un médiator pour cette magnifique guitare rose. En observant le ventre de Leana, je pouvais voir qu'elle allait bientôt accoucher. Si j'étais le père, j'aurai pensé que ce ventre bombé lui allait à merveille et que c'était magnifique mais comme ce n'est pas moi, ce ventre est monstrueux. Par contre, elle, elle est toujours aussi belle. Ses grands yeux et son grand sourire...putain, elle m'a manqué. J'étais toujours à quelques mètres du bar et ,dans un spasme incontrôlé, je franchissais les derniers mètres qu'il me restait pour aller jusqu'à elle. Je prit une bouffée d'air pour me calmer mais l'air étouffant de la pièce n'arrangea en rien mon malaise. Faudrait vraiment couper le chauffage ici, il a toujours fait trop chaud. Je m'assis sur le beau et nouveau tabouret de cuir et posa mes mains sur le bar. Leana ne m'avait toujours pas remarqué (est-ce foutu bébé qui la rend aveugle à mon charme ravageur?) et elle parlait toujours avec cette femme idiote et encourageuse de bébé qui ne sont pas les miens. Je toussota, faisant attirer brusquement leurs deux regards sur moi. Je devais dire quoi maintenant? Balancer milles excuses, faire comme si de rien n'était, faire comme si on ne se connaissait pas, lui sauter dessus et lui arracher ses vêtements ou bien m'enfuir en courant. Un seul mot minable sortit de ma bouche.
- Salut.
Comment ça "Salut"?! Je suis un collectionneur de femmes, pourquoi un seul mot minable ne sors? Je suis maudit.

[J'ai pas perdu la main finalement x) ]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyLun 28 Mar 2011 - 23:16

    J’allais la mettre où la guitare moi ? Déjà que la chambre du bébé n’était pas encore prête, que mon appartement était comment dire … En gros bordel avec les travaux, donc la guitare, je ne savais guère où la mettre, bon j’allais bien trouver une place et lui ressortir plus tard. Puis.. Franchement pourquoi je pensais à sa, déjà qu’elle sorte de mon ventre et que je perd mon ventre, sa allait être une bonne étape. J’avais hâte, j’avais hâte mais je flippais en même temps. Vous me voyez pousser des hurlement pour sortir le bébé, je pleins les personnes qui seront à mes côtés.

    Bref, pour conclure que c’est l’intention qui compte, et puis au pire je l’accrocherais au mur de sa chambre sa feras une jolie décoration. Je la remercia tout de même la prenant contre moi amicalement. Sa me faisait un bien fou de la voir, elle semblait fatiguer, mais heureuse, moi j’étais fatiguer et malheureuse, comment être heureuse alors que j’ai un petit ami qui ne pense pas moi et que je ressemble à une grosse vache, j’avais de quoi être malheureuse.

    Ma collègue de boulot me proposa alors de boire un verre, j’accepta lui précisant que je voulais un verre de coca, elle accepta avec un sourire aux lèvres, si j’avais pas mon coca je pouvais facilement péter un câble et le fait que je sois enceinte sa amplifier les choses. Je marcha donc vers le bar, j’entendis une toux, je redressa mon regard, tenant le sac dans mes mains j’eu comme réflexe de lâcher le sac, mon amie eu comme réaction s’approchant de mon oreille me chuchotant. « J’ai eu la même réaction que toi … Il est à tomber. » Elle ramassa ma guitare, je fixa l’homme, le dévisageant du regard, il me lança un simple « Salut. » J’avala avec difficulté ma salive, mon amie me traina vers lui, elle se mit à commencé les présentations, je lui coupa la parole lui disant alors. « Je le connais .. » Elle comprit alors qu’elle devait nous laisser, je l’observa donc partir, je posa le sac contre le tabouret au côté de l’homme, je regarda ensuite celui-ci de nouveau. Mon cœur se mit à se serrait, il battait la chamade, cet homme est mon ex petit copain, l’homme qui à eu le culot de me laisser pendant deux longues années et même plus, laissant comme simple phrase qu’il reviendrait et qu’il m’aimerait toujours. Vous savez se que je désirais faire à cette instant, lui foutre une bonne gifle sur son visage d’ange. Mais ne réalisant pas qu’il se trouvait en face de moi, je lui lança. « Qu’es que tu fiches ici ? »

    Voilà que j’avais tiré le pompon, Logan amnésique, moi enceinte, mon ex petit ami de retour, qu’es que j’allais apprendre ensuite, je n’osais imaginer. Je posa ma main sur mon ventre, comme je faisais souvent ses derniers temps, il prenait de la place, c’était assez facile de se poser contre mon ventre et sa prouver mon anxiété, ma panique. Malgré ma main posé sur mon ventre, je ne le quittais pas du regard, je ne pouvais guère niée qu’il était devenu laid, au contraire, il était devenu beau, affreusement beau, son regard, ses lèvres, sa coiffure son style vestimentaire lui donner un charme fou, son corps parfait, dont je suis sûr il a encore de jolie abdominaux sous son tee-shirt, voilà que j’étais entrain de fantasmer sur mon ex petit copain. Non il fallait que je me reprenne, il ma fait souffrir pendant ses longues années jusqu’à se que je retrouve Logan, je n’allais pas l’attendre éternellement, mais une question me venu, et si je savais qu’il allait revenir à cette date là… Es que je l’aurais attendu, il y a de forte chance, car j’étais à l’époque affreusement amoureuse de celui-ci, pourtant notre relation n’avais guère commencer comme prévu, comme quoi une simple coucherie peu affreusement changer la vie.

    Je finis pas baisser le regard, me mordant la lèvre, pourquoi maintenant et surtout pourquoi était-il partit. Voilà je me poser des questions et il avait intérêt à me répondre, j’avais pourtant réussi à oublier ses questions, je ne l’avais pas oublier, même si l’arriver de Logan avait tout changer, même si pour moi à présent Logan était le seul homme de vie, je n’avais guère oublier Julian, comment oublier son premier grand amour ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyMar 29 Mar 2011 - 0:03

Mais quel con, quel con, quel con! Je ne savais pas lui sortir autre chose que "salut"?! C'était minable, ridicule. Comment je pouvais perdre mes moyens dans un moment pareil? J'allai récupérer Leana, je venais pour ça et rien ne sortait de ma bouche à part un minable mot de dragueur de 80 ans, non plutôt de 6 ans. Et puis, il y avait de quoi perdre ses moyens hein! Cette chaleur insupportable, le ventre bombé de Leana et son visage agressif. Sa réaction l'était aussi d'ailleurs. Les traits crispés, elle m'avait demandé qu'est ce que je fichais ici. Wouaw, ça commence super bien. Bon c'est vrai que je l'ai laissé seule pendant 2 ans sans lui donner aucune nouvelles mais je lui avait promis que je reviendrai et que je l'aimerai encore. J'ai tenu ma promesse, je suis là et elle devrais être contente! Je n'y peut rien si j'ai eu de gros problèmes durant mon voyage! Elle m'agresse directement alors que je lui ai lancé un simple salut amical. C'est plutôt moi qui devrais être en colère! Elle m'a remplacé! Maintenant que j'y pense, c'est scandaleux! J'étais partit en lui disant que je reviendrai et que je l'aimerai pour toujours en plus. Elle savait que j'allais revenir, elle le savait! Mais elle, sans plus attendre, elle s'est trouvée un autre homme pour batifoler et elle a tellement batifolé qu'elle est en cloque! Mais quelle vie merdique, je vous jure. J'ai des énormes problèmes durant mon voyage et quand je rentre pour retrouver ma copine, oh surprise, elle est enceinte et elle n'est même plus avec moi! Je suis l'homme le plus chanceux de la terre! Oh, mais comment je peux lui en vouloir? Elle m'a tellement manqué et elle est belle...non, mais je divague ou quoi? Mais pourtant, je ressens toujours quelque chose de très fort, elle m'attire même avec ce bébé dans le ventre qui la rends folle. Je suis sûre que c'est à cause de ça qu'elle ne me saute pas dans les bras, c'est le bébé qui la rends folle. Bon maintenant, je respire et je lui réponds quelque chose d'un peu plus intelligent qu'un salut merdique.
-C'est comme ça qu'on accueille les nouveaux employés ici?
Je lui offris mon petit sourire en coin, la tête inclinée vers la droite qui a réussi à conclure des centaines de dragues chez toute sorte de filles. Je ne sais pas si ça marche sur elle mais mon regard penché se porte sur sa main posée sur son ventre. Ça fait quand même bizarre de la voir enceinte. La dernière fois que je l'avait vue, elle est mince et m'embrassait. Maintenant elle est enceinte elle m’accueille comme si j'étais le pire des clochards. Je ne sais pas si c'est vraiment normal ce que je ressens maintenant mais je déteste ça ; je suis attendri. Non mais je rêve, attendri par cette "chose" qui détruit son ventre, qui va détruire les os de son bassin, qui va la faire souffrir, pleurer et qui n'est même pas à moi?! Je crois que c'est plutôt elle qui m'attendrit. Je suis quand même très proche d'elle et le fait de la voir caresser son ventre, ça me fait bizarre. Ça ne devrai pas, c'est horrible, je hais cet enfant dans son ventre. Voyant qu'elle ne me répond pas, visiblement anxieuse et tendue, je continue de lui parler, tentant d'être gentil et de regagner son affection.
-Tu m'a manqué, Leana. Tu es belle.
Génial. C'était pas vraiment mieux de lui dire qu'elle m'a manqué. Déjà, employer le verbe manquer est un euphémisme et surtout que ça va peut être déboucher sur ma longue absence. Je vous en supplie, pitié, faite qu'elle ne parle pas de mon départ, pas maintenant, pas déjà! La regardant se mordre les lèvres, je mords les miennes à mon tour. J'ai envie d'elle, de la toucher, de la sentir, de l'embrasser. Je me hais. Je n'aurai jamais dû partir aussi longtemps malgré les problèmes que j'ai eu. Si je ne serai partit que quelques mois, elle n'aurai peut être pas eu le temps de rencontrer le père de son enfant, pas eu le temps de tomber enceinte. Quand je serai rentrai, je l'aurai touché, sentit et embrassé et ensuite, quelques années plus tard , oui, parce que moi j'aurai attendu qu'elle vieillisse un peu, nous aurions eu un magnifique enfant. Bien sûr, j'en ai marre de mes faire toujours des faux espoirs et de foirer tout ce que je crois être bien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyMar 29 Mar 2011 - 21:57

    Qu’es qu’il fichait ici ? Pourquoi se trouvait-il ici en ce moment, pourquoi maintenant ? Qu’es que j’avais fait pour mériter cela. J’étais assez mal, je ne savais pas comment lui dire que j’avais refait ma vie, même si en voyant mon physique il devait fortement sens douter. Sa me faisais mal, mal de le voir en face de moi, je lui en voulais tellement de m’avoir fait souffrir pendant c’est deux longues années, et la il se ramenait comme une fleur. Je ne pris même pas la peine de le saluer, un peu, même affreusement surprise de le voir présent, je l’écouta donc me répondre qu’il était un nouvel employer ici, je baissa alors mon regard un peu stresser, mon cœur se serra, comme si je recevais des coup en plein cœur. J’étais on peu dire affreusement mal à l’aise, je me mordis donc la lèvre et je vu ma commande arriver, mon amie arriva, elle comprit qu’elle devait me laisser seul avec lui, je pris donc la peine de m’assoir à ses côtés, je garda mon verre en main évitant ensuite son regard. « Tu m'a manqué, Leana. Tu es belle. » Je releva mon regard, je souris au coin des lèvres enlevant ensuite très rapidement mon sourire regardant mon ventre. « Tu veux dire grosse et laide oui. » dis-je prenant ensuite mon verre, je bus une grosse gorgé de mon verre, je finis par poser mon verre, je reposa mon intention sur Julian.

    F L A S H B A C K

    « Regarde ce que j’ai là Leana… » M’approchant de Julian, je l’aperçu une lettre dans la main, je fronça les sourcils me mettant à réfléchir, quel était cette lettre. Je trouvais très rapidement, la lettre qu’il avait entre les mains correspond à l’admission pour l’université, je me rua alors vers celui-ci. Il leva les bras en l’air, il était beaucoup plus grand que moi, je tendis mes bras en l’air pour prendre cette fameuse lettre, sens succès. Je fis alors la moue. « S’il te plait… Donne la moi. » Dis-je souriant doucement de bon beau sourire, je regarda son visage et j’en conclu alors qu’l voulait quelques choses en retour. Un sourire amusé apparu sur mes lèvres, le fixant dans les yeux je m’approcha alors sensuellement de ses lèvres, toujours en le fixant, d’un regard charmeur. Mais mes lèvres terminèrent très vite contre les siennes, je l’embrassa avec amour me serrant à lui. L’effet du baisser marcha, il baissa les bras, je parcouru alors ma main sur son bras, une fois vers sa main, je coupa le baisser pour regarder la réponse. Je resta près de lui ouvrant la lettre. Une fois la lettre ouverte je la lu avec intention. J’étais accepter, un sourire heureuse apparu sur mes lèvres, j’étais accepter à l’université, le rêve. Je lança la lettre au sol, je compris que celui-ci avait compris que la réponse était positif. Je sauta alors dans ses bras toute heureuse l’embrassant avec passion et amour

    F I N D U F L A S H B A C K

    Voilà une courte petite pensée que j’eu en l’observant, j’étais encore plus mal à l’aise de pensé à tout ceci, à pensé à notre passé. Je ne savais que dire, j’étais, intimider, et comment je devais réagir ? Je décida de jouer la carte de la confidence, fallait bien que je lui dise que je ne l’avais pas attendu. « Je t’ai pas attendu .. Tu m’as fait vivre les deux ans les pires de ma vie, les nuit à t’attendre, mes journées attendre ta présence. Je pensais que tu n’allais jamais revenir .. Pourquoi maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyMar 29 Mar 2011 - 22:38

Son petit sourire me réconforta beaucoup et me donna plus de courage. Au moins, elle ne me haïssait pas au point de ne plus me sourire, c'était déjà ça. Pfff, grosse et laide, elle disait n'importe quoi!
-Forcément que tu es grosse, avec la chose que t'a dans le ventre...
Je ne voulais pas être blessant, juste amusé parce que c'était une tout autre conversation ça. Assise à mes côtés, elle jouait avec son verre que l'encourageuse-de-bébés-qui-ne-sont-pas-les-miens était venue apporter. Je lui avait lancé un regard mauvais et hautain. Je pourrai parier que cette folle prenait le verre comme diversion pour venir nous écouter parler. Hors, cette conversation était tout à fait interdite puisque, apparemment sortie d'une transe, Leana pris son air grave et me déboula des paroles blessantes qui je redoutait bien d'entendre. Méchante. Elle disait n'importe quoi, n'importe quoi. Elle mentait c'est sur. Je lui avait dit que je reviendrai, comment aurait-elle pu ne pas m'attendre? Elle m'aimait, non? Alors pourquoi ne m'aurait-elle pas attendu? Et surtout, pourquoi elle a eu l'idée (je maudis cette idée, je la hais, je la hais, je la hais) d'avoir un enfant? Non, bien sûr, elle ne s'est pas souciée du mal que je pouvais avoir quand je reviendrai et que je la verrai avec cette chose dans son ventre. Non, ça on s'en fout, bien sûr. Oh, Madame a souffert pendant que je n'étais pas...alors elle m'a attendu? Madame a eu peur...c'est toujours Madame et encore Madame mais Julian, on s'en tape, hein! Il ne lui est même pas venu à l'esprit que ce que j'avais vécu avait était horrible? D'abord cette aventure avait été un vrai enfer et je n'ai eu aucune nouvelle de la femme que j'aimait pendant deux ans! Je n'avais aucun moyen de contact, pour lui dire qu'elle me manquait, que je reviendrai et surtout, surtout qu'elle ne me trompe pas. Blessé par ses paroles, mon visage se crispa et je détournai le regard. La serveuse fouineuse réapparut près du bar. Je lui fit un signe de la main, arborant toujours mon regard mauvais. Elle s'approcha et me fit un air interrogateur de ses yeux de poule. Je me retint pour ne pas m'énerver sur elle et ravala ma colère. N'oublie pas Julian ; maître du mensonge.
-Vodka.
Je ne prit même pas la peine de la regarder et elle s'en alla pour pousser une porte qui menait aux réserves en tout genre. Rien n'avait changé ici, rien du tout. Quelques secondes après, durant lesquelles je ne prononça aucun mot et Leana non plus, la serveuse aux airs de poule revint avec un verre remplit de ce que j'avais demandé. Elle le posta devant moi et attendit que je la remercie. Je déteste ça. Quand je suis de mauvaise humeur, que personne ne me dérange ou exige quelque chose de moi. Je posa mon regard méchant dans le sien et elle nous tourna le dos pour s'éloigner vers de plus lointaines tables. Je descendit une grosse moitié du verre d'un coup, plissant les yeux sous la vivacité du feu qui coulait dans ma gorge. Quand je voulait cacher ce que je ressentait, l'alcool était le parfait camarade. Je ne regardai même pas Leana et lui répondit froidement.
-C'est faux. Je suis sûr que c'est faux. Tu dit n'importe quoi, je t'ai manqué sinon ces deux ans n'aurait pas être les pires de ta vie. Tu n'es qu'une hypocrite, je t'avais dit que je reviendrai. Tu fait comme si je t'avais oublié alors que c'est toi qui m'a oublié. C'est moi qui souffre dans tout ça. Je n'arrivai pas à te joindre d'où j'étais, je ne pouvais pas revenir au péril de ma vie et de la tienne. Je n'ai rien fait, rien fait qui justifie ta réaction et surtout tes actes. Regarde ce que tu t'es fait...
Je regardai son ventre avec un regard emplit de douleur et bu l'autre moitié de mon verre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyMar 29 Mar 2011 - 23:26

    Je l’écouta me dire que j’étais grosse car j’étais enceinte, mon dieu oui, j’avais hâte que ma fille sorte de mon ventre, je voulais tellement d’une l’avoir près de moi et être libérer. Puis un blanc apparu, je l’observa avec doute, mais je réussis lui confiant alors que je ne l’avais pas attendu. Aucune réponse de sa part, il n’avait pas changer, il était en colère, il tentait de cacher ceci, je ravala durement ma salive, je me haïssais, j’avais mal, je n’aimais pas faire souffrir les autres. Tout était devenu, tellement dure, j’en pouvais plus de ses situations, trop de choses d’un coup.

    Il demanda alors un verre d’alcool à ma collègue, je la regarda pour ensuite baisser mon regard, nous nous parlions pas, j’étais distante, je ne savais que dire, mais après celui-ci servit et mon amie partit, il se mit à parler, je leva alors mon regard vers lui, il fuyait mon regard. Je ferma les yeux, moi femme enceinte je pleurais pour rien, je souffla alors pour me calmer, mais ma tristesse venu de la colère. « Met toi à ma place Julian … Le matin je me réveille et j’apprend que tu pars, j’ai eu simplement le droit à avoir des promesses, des promesses qui m’on détruite. Je n’ai jamais eu de nouvelle de toi, je t’ai attendu, qu’importe que tu me crois ou non. Je te déteste de m’avoir abandonné, je t’en veux tellement… J’ai perdu espoir, et je suis tomber sur un autre homme, le père de ma fille, l’homme que j’aime. Lui ne ma pas abandonner… » Je me leva ensuite, prenant le sac où se trouver la guitare, j’avais le don de fuir les problème et je ne voulais pas voir sa colère, car je savais très bien que ma dernière phrase aller lui faire mal. « Je vais y aller, je suis pas venu ici pour m’en prendre plein la tête. » Je me mis à marcher vers la sortie mais je me retourna alors vers lui, je me mordis la lèvre et je lui dis. « J’aurais voulu te voir dans d’autre circonstance … Et parler plus calmement. Fais moi signe … » Dis-je sortant du bar, une fois sortie du bar, je partit au parc à côté, je n’avais pas l’intention de rentrer chez moi, j’avais besoin de prendre l’air. Je ne réalisais pas encore que je venais de voir Julian. Mon ex petit copain, c’était assez surprenant.

    Je m’installa sur un banc, je ferma les yeux ouvrant mon sac à main, je sortis mon journal intime que j’avais toujours sur moi. Je ne pouvais pas vous mentir, je désirer qu’il vienne vers moi, et qu’on puisse parler, plus calmement, même de parler d’autre chose. Il me manquait, et le fait de le revoir mais faisait une drôle de sensation, je l’avais tellement attendu, et l’ai remplacé avec Logan, et la, il revient, je devais faire quoi moi. Une chose est sûr, je suis affreusement amoureuse de Logan, je ne pouvais niée ceci, mais Julian.. C’était Julian, mon premier grand amour, le seul unique premier. L’homme l’époque parfait pour moi, alors que non, nous sommes loin d’être parfait particulièrement moi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyMer 30 Mar 2011 - 0:17

Le feu de la vodka dans la gorge, j'attendais sa réponse sans la regarder. Je fuyais son regard. J'avais était franc avec mes mots et mes pensées, ça avait toujours été comme ça avec elle. Avant, on ne se cachait rien, on se disait tout j'avait donc pris l'habitude de lui faire confiance et de lui dire franchement ce que je pensais même si parfois ça pouvait faire mal. Quoique, maintenant je ne sais plus trop si je peux lui faire confiance ou pas. Avec cette histoire de bébé et d'autre homme, j'avais de quoi douter...d'ailleurs, je ne devrais plus lui faire confiance après tout ça. Oui, je lui dirais encore ses quatre vérités mais je ne me confierai plus à elle sur certaines choses. Ça avait été dur de ne pas lui dire pourquoi j'étais partit deux ans...si elle savait, elle ne s’énerverait peut être pas comme ça.

Elle paraissait toujours réfléchir à mes paroles. Tant mieux, ça lui apprendra à me tromper avec un inconnu qui ne pense qu'à la mettre en cloque! Dans un bref regard vers elle que je pus m'empêcher de faire, je peux remarquer ses traits crispés et ses yeux brillants. Elle ne va quand même pas pleurer?! Je voulais lui faire comprendre tout ce que j'avais enduré mais pas la faire pleurer, pas ça! Je n'étais parfois pas très gentil avec les gens mais je déteste les faire pleurer et surtout Leana! Elle n'a pas intérêt à pleurer! Alors que je croyais qu'une larme allait couler sur sa joue, son visage doux se crispa brusquement et elle tourna la tête vers moi avec des éclairs dans les yeux. Je suis encore plus mal barré que je ne le pensais. Elle a recommencé à dire que je l'avais abandonné avec des promesses et encore des promesses. Puis elle a été plus dure en me disant qu'elle me détestait, qu'elle m'en voulait. Mes traits se crispèrent et moi regard dévia encore sur la gauche pour cacher le déferlements de sentiments sur mon visage. La fin de sa phrase était horrible : "J’ai perdu espoir, et je suis tombée sur un autre homme, le père de ma fille, l’homme que j’aime. Lui ne m'a pas abandonné…". Mes doigts crissèrent sur le bar et un flots d'injures ignobles que je proféra tout bas m'aida à ne pas jeter mon verre sur le sol. Je vais le tuer, cet homme. Ça sera facile, non? Leana se leva brusquement et partit en se justifiant en disant qu'elle n'était pas venue pour se prendre la tête. Moi non plus mais si elle n'avait pas été enceinte et qu'elle ne m'avait pas trompé, tout ce serai bien passé. Je me fit violence pour ne pas l'empoigner par le bras et l'obliger à rester deux ans avec moi puisque je l'avait soi-disant tant fait souffrir pendant mes deux ans d’absence. Avant de sortir, elle se retourna et dit qu'elle aurait voulu me parler dans d'autres circonstances et de lui faire signe. Lui faire signe?! Elle me dit qu'elle aime la pourriture qui lui a fait la pourriture qu'elle a dans son tout petit ventre et puis je devrais lui faire signe?! Jamais!

Il faut croire que jamais est une période très courte puisque deux minutes après qu'elle soit sortie, je craquais et me leva brusquement de mon tabouret. Ma main partit toute seule et projeta nos deux verres vides sur le sol, volant en éclat. Tandis que je marchais à grands pas vers la sortie, la serveuse fouineuse poussa un petit cri et me demanda quelque chose comme "Et l'addition?". Je me retournai méchamment vers elle.
-Tu sais quoi chérie? Va te faire foutre!
Je sortit du bar en la laissant avec les verres cassés et regarda autour de moi. Je pria pour que Leana ne soit pas bien loin...sur mon banc! Enfin, pas vraiment on banc, mais celui où j'étais assis tout à l'heure. Elle tenait un petit livre dans ses mains et elle écrivait rapidement dedans. J'aurai donné beaucoup pour savoir ce qu'elle écrivait. Je poussa un long soupir et passa mes mains sur mon visage. Calme. Je suis calme et détendu. Je marcha doucement vers le banc où se trouvait Leana et m'assis à quelques centimètres d'elle, soulagé par cette proximité soudaine. Je ne savais pas vraiment quoi dire maintenant. Je m'excuse ou pas? Mais m'excuser pour quoi?! Je n'étais pas en tort...oh et puis merde, hein! Si ça pouvait me rendre Leana, je m'excuserais trois mille fois.
-Pardon.
Rien d'autre ne sortit de ma bouche, c'était un peu comme le "salut" que je lui avait adressé comme premier mot après deux ans de silence.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyJeu 31 Mar 2011 - 20:44

    Il se mit à me parler, je l’observa alors, je sentis les larmes monter, mais je tentais de retenir mes larmes baissant mon regard respirant un bon coup. Je me mis à lui dire se que j’avais à dire sens vraiment justifier, puis je me leva pour fuir. J’avais le don de fuir les problème, je détestais faire face au soucis que ma vie m’offrait, je voulais éviter ceci. Je fus affreusement méchante sur ma phrase, je savais que sa allait le toucher, son regard prouver mes pensées, mais je me leva et lui dis que j’allais partir, que je n’étais pas venu me prendre la tête, j’attrapa le sac où se trouver la guitare, je mis mon sac à main sur mon épaule, je le salua lui disant que j’aurais voulu le voir dans d’autre circonstance. Je partis donc, sens rien ajouter de plus. Je marcha dans la rue, je tourna alors la tête vers le parc, j’avais besoin de prendre un peu d’air, je ne voulais pas rentrer, pas maintenant.

    J’entra dans le parc, des enfants, des personnes âgées se promenaient dans se parc, des maman accompagner de leurs petits bout de chou, des animaux, et une femme enceinte seule. Moi, je marchais regardant autour de moi, profitant alors du beau temps, même si en moi je n’étais pas réellement bien, je voulais vider mon esprit, je m’installa alors sur un banc, posant le sac où se trouver la guitare au sol à mes pieds, et mon sac à mes mains à mes côtés. Je sortis mon journal intime et un stylo, je détailla alors se qu’il venait de se passer, je devais me vider la tête et c’était bien la meilleure manière, je ferma ensuite les yeux quand j’eu finit d’écrire, je souffla. Puis je profita de l’air qui caresser mes joue. « Pardon. ». J’eu comme réflexe de fermer mon bouquins, avec douceur, après tout la je ne cacher rien, j’avais simplement détailler se qu’il s’était passer. Ce que je faisais souvent, je détaillais ma journée et je décrivais ensuite se que je ressentais, par chance, je n’avais pas encore fait ceci. Comme toute personne nous étions curieux alors un regard de Julian vers mon journal ne m’aurait pas étonner, mais je pouvais pas lui en vouloir, même moi parfois j’avais l’œil qui partait quand Logan écrivais dans le sien.

    Fermant mon journal, j’ouvris doucement les yeux regardant en face de moi, puis je baissa mon regard vers mon journal et je tourna mon visage vers celui de Julian, je posa mon regard dans ses yeux. Ses yeux bleu, il était simplement magnifique, et il le savait, il savait comment jouer de sa personne, et il avait bien raison. « Tu te doute que rien ne deviendra comme avant Julian.. J’ai recommencé ma vie, du moins c’est plus compliquer à présent. Mais j’aime cet homme, il m’a rendu heureuse. » Dis-je baissant mon regard, ce n’étais plus vraiment le cas à présent, Logan ne me rendait pas heureuse, il faisait de ma vie un enfer, tout comme Julian au moment où il était partit, c’était la même douleur, mon Logan n’étais plus la, c’était un simple inconnu qui était dans son corps, je l’attendais tout les jours, je voulais qu’il revienne, mais je me faisais certainement trop d’espoir. « Et puis .. Qu’es que tu ferais d’une grosse vache comme moi ? » Dis-je souriant doucement amusé, je voulais changer un peu de sujet, même si ce n’étais pas vraiment le cas. Je posa mes mains entre mes jambes, tel une enfant intimider, et je soupirais. Je reposa mon regard au loin lui disant. « Je veux qu’on reste en contact.. Je ne veux pas te perdre une deuxième fois.. » Dis-je replongeant mon regard sur lui, j’étais attacher à lui, le fait de le revoir me faisait du bien et j’avais besoin de me sentir bien ses derniers temps. J’avais besoin qu’ont s’occupe de moi, qu’ont me change les idées, même si Logan revenait à la normale, je savais que je pouvais compter sur Julian. Je savais avec évidence, qu’il m’aimait, je l’avais aimé, je l’aime à présent, en amitié surement, je ne savais guère, mais je l’aimais.

    Puis je me leva, je pris mon sac et je me tourna face à lui, je le fixa alors souriant doucement. « Sa te dis de manger une glace.. Je meurs de faim. » Bon d’accord, c’était un changement de sujet complet, mais je voulais parler d’autre chose, profiter de son retour, lui parler, l’entendre parler de se qu’il avait fait, de se qu’il voulait faire. Je voulais l’entendre parler, sa me faisais tout drôle de l’entendre parler, il gardait son gros caractère. Le soucis c’est que moi aussi j’en est un gros, même si depuis que je suis enceinte, mon gros caractère disparaissais, heureusement pour eux. Alors imaginer l’époque où Julian et Leana sortait ensemble, pendant les embrouilles, c’était assez violent, du moins vocabulaire ment. Tout deux avait du répondant, surtout lui, mais celle-ci se laisser pas faire. En général, les embrouilles terminer par une grande réconciliation. Une chose affreusement positif.

    J’attendais qu’il accepte, tenant mon sac sur mon épaule posant ma main sur la bretelle et mon autre main était prise par le sac en plastique.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyJeu 31 Mar 2011 - 21:34

    Je n'ai jamais aimé m'excuser. Je suis né ainsi, il faut que je garde ma fierté à tout prix. Pourtant, comme maintenant par exemple, il faut vraiment que je m'excuse même si je n'ai pas fait grand chose. Bon j'avoue, je suis partit pendant deux ans, j'ai laissé Leana toute seule sans nouvelles et dans l'incertitude de mon retour. Oui, je n'aurai pas dû faire ça mais j'y était obligé. Mais, je ne le dirai jamais assez, j'avais dit à Leana que je l'aimerai toujours, j'ai bien dit toujours et que je reviendrai. Elle aurai dû en être sûre puisque, de toutes les choses que je lui ai dite, aucunes n'étaient des mensonges.

    Assis à ses côtés sur le banc, je gardai mon regard encré dans ses yeux noisettes. Mon "pardon" avait lancé un léger vide et personne ne parlait, on se contentait de se regarder. Moi, avec fascination mais elle avec du dégoût je suppose. Ça me faisait pas trop plaisir qu'elle était dégoûtée mais je regagnerai son amour ou au pire son affection. Si je n'ai que son affection, je n'aurai qu'à tuer l'autre homme en vitesse, ni vu ni connu, accablée par le chagrin elle se jette dans mes bras et tout est réglé! Non, je ne vais quand même pas faire ça...quoique. Non, non. Mes yeux toujours dans les siens, j'attends sa réponse. Si je fixe son visage c'est par pure envie mais surtout pour ne pas regarder plus bas, vers son ventre. Je n'ai pas envie de voir ça, son ventre gonflé par cet chose, ça ne lui va pas tout simplement parce qu'il n'est pas de moi. Leana se décide enfin à me répondre. Mais j'aurai préféré ne pas entendre les mots qui sortirent de sa bouche ; rien ne redeviendra comme avant, j'ai recommencé ma vie, j'aime cet homme. Elle n'a que ça à la bouche?! J'aime cet homme, je l'aime, il m'a rendue heureuse! Mais qu'il aille se faire foutre celui-là! J'en ai marre qu'elle me jette son bonheur dans la gueule! Et moi alors?! Je suis revenu ici et je n'ai rien! Oh si, j'ai tout mon fric, mon appart hors de prix et ma mère carrément psychopathe qui croupit en maison de retraite et qui m'insulte quand je vais la voir. En plus, j'apprends que la femme de ma vie a fait un enfant avec un inconnu! Je devrais lui balancer tout ça tiens! Mais non, je ne vais pas le faire sinon je vais encore passer pour un martyr qui ment forcément puisqu'il est riche. Oh oui, quand on est riche on est forcément heureux...ben non! Maintenant, je vais souffler et me calmer. Je vais répondre calmement à Leana. Je chercha les mots parfaits mais tous ce que je pu faire c'est baisser la tête et hausser les épaules comme un petit garçon qu'ont punirait. Je suis vraiment con aujourd'hui, je ne sais pas ce qu'il m'arrive. Les prochains mots de Leana me calmèrent un peu et je relevai la tête pour ma regarder.
    -Quand t'aura éjecté cette bête dans ton ventre, on sera bien plus tranquille.-
    J'esquissa un sourire et fit de tout mon possible pour ne pas regarder son ventre. Ça devait être ennuyant de transporter ça toute la journée et de dormir avec. Le pire, c'est qu'on ne peut même pas boire d'alcool! Je m'apprêtais à lui demander si elle n'avait pas mal au dos à force de marcher avec cette montgolfière attachée à elle mais elle se leva le plus doucement possible et me demanda si je ne voulais pas manger une glace. Une glace. Ouais, on pourrai toujours faire ça, c'est déjà un début. Au moins, elle est gentille avec moi sur ce coup là. J'étendis mes jambes devant moi et me leva d'un bond. Je la fixai en essayant d'être amical, le reste viendra plus tard. Je lui fit un sourire de tout ce qu'il y a de plus normal et pris le sac en plastique qui l'encombrait.
    -Ça fait longtemps que j'ai pas mangé de glace, j'espère que j'aime toujours!-
    Mon sourire ce fit plus grand. J'allais manger une glace avec Leana. Comme c'était ironique. Avec tout les problèmes qu'on a, que j'ai, on va manger une glace et parler de grossesse comme deux jeunes mères qui vont aux exercices de respiration.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyJeu 31 Mar 2011 - 22:38

    Installer sur le banc, je l’entendis faires des excuses, je n’en pris pas vraiment compte, je rangea mon bouquin lui disant alors se que je ressentais, cachant un peu ma tristesse vis-à-vis de Logan. Puis je changea un peu de sujet parlant de ma grossesse, lui disant qu’il ne voudrait pas d’une grosse vache, j’écouta sa phrase regardant mon ventre posant ma main dessus. « Vivement comme tu dis, j’en est assez marre de ressemblait à sa… Et j’ai hâte de la voir. Et puis, elle est lourde. » Dis-je doucement amusé me mordant la lèvre, un tique chez moi, j’étais toujours entrain de me mordre la lèvre, que se sois par nervosité ou après un sourire, ou bien sur pour séduction, il avait chacun leurs rôles.

    Puis l’idée fut venu, comme la faim, l’envie de glace s’installa en moi et nous étions à Los-Angeles, il y avait toujours un marchand de glace au alentour, donc autant en profiter, je me leva tenant mes deux sacs lui faisant par de mon idée. Il accepta, je souris contente, il me pris alors le sac plastique. « Merci. » Dis-je accompagner d’un sourire, elle aurait pu me le donner lorsque j’aurais était chez moi. Sa m’aurait éviter de le porter ou que Julian le porte. « Franchement si tu n’aimes plus les glaces… Je me poserais des questions, c’est affreusement bon. » Dis-je souriant alors marchant vers un marchand de glace. J’étais lente, mon ventre me ralentissais, l’inconvénient d’être enceinte, et je n’avais plus la même façon de marcher que d’habitude, le dos en arrière. Enfin, légèrement, mais si je marchais trop dans la journée, j’avais une grosse douleurs.

    « Alors.. De retour pour de bon ? Ou tu repars ? » Dis-je curieuse lui lançant un regard, après tout, il me l’avait fait une fois, pourquoi pas deux ? Enfin, maintenant, sa me regarder plus ? Enfin si quand même, il faisait partit de mon passé et je m’entendais bien avec lui, alors autant garder contact, même si sa ne serais jamais comme avant. Puis je poussa un soupire, voilà que le bébé se mit à bouger, je grimaça alors, je posa ma main sur mon ventre, le caressant comme pour calmer les gestes. Je l’écouta donc répondre, et nous nous avancions alors vers le marchand de glace arriver pour faire les commandes, je pris ma commande et lui de même, puis je lui dis. « Je paye .. Tu feras.. Ou pas.. Le prochain. » Dis-je payant, une fois les glace en main, je me mis à lécher ma glace. Mon dieu, comment j’aimais sa, sa faisait tellement de bien, je regarda Julian faire de même, je lui demanda intrigué. « Alors … La glace .. Tu aime toujours ? » Dis-je me remettant à lécher ma glace. On alla donc s’assoir par la suite sur un banc, je continua de lécher ma glace, quand je manger se genre se chose je m’en mettait partout, joue, bout du nez, parfois même sur le front. A ce demander comment je pouvais faire ceci. J’étais simplement pas doué, pas du tout même, mais bon, j’étais habituer à force.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyVen 1 Avr 2011 - 19:16

    Je sais que j'exagère parfois mais...comment elle peut être pressée d'accoucher et de voir sa fille, oui parce que c'est une fille en plus. Je ne m'y connais pas vraiment en matière d'accouchements mais je sais que ça fait mal, très mal. Si j'étais elle, je ne serais pas pressé du tout! Franchement, je ne comprends rien. Etre pressée d'avoir mal au ventre, de crier, de pleurer et de souffrir, être pressée de se lever toutes les demi heures pendant la nuit pour faire taire les cris insupportables du bébé, changer les couches, donner à manger et s'occuper de lui...non, mais c'est horrible! Finalement, je ne crois pas que j'aimerai avoir un enfant. Je serai probablement un mauvais père. En fait, je n'aimerai pas mon enfant au début et quand il aura à peu près 6 ans, je pense que je l'aimerai vraiment a ce moment là. Je ne dit rien parce que si j'ouvrai ma bouche maintenant, je dirai des choses assez méchantes sur l'enfant de Leana et je n'ai pas vraiment envie de la faire pleurer encore une fois. Son sac en plastique dans la main...d'ailleurs, y avait quoi là dedans? Sans ouvrir le sachet, je baissai discrètement les yeux et vit un truc rose dedans. La guitare. La connasse de guitare. Non mais comment est ce qu'un bébé pourrait apprendre à jouer à la guitare? Je voudrais bien savoir! Et si Leana décide de lui apprendre quand elle aura par exemple 8 ans, la guitare sera perdue quelques part ou à la poubelle depuis longtemps. Enfin bref, je vais arrêter de chercher des défauts au bébé parce qu'il n'a rien fait en plus. Mes yeux se posèrent sur le visage de Leana encore une fois. Je fut attiré par ses lèvres qu'elle était en train de mordre. Elle mords encore ses lèvres! Elle faisait déjà ça il y a deux ans et elle le fait toujours. Quand nous étions ensemble, à chaque fois qu'elle faisait ça, je l'embrassai toute suite après parce que je prenais ça comme une invitation et c'était tellement joli quand elle se mordais les lèvres. Je passa fiévreusement ma langue sur mes lèvres et détourna le regard.

    Tout en marchant derrière elle, je l'écoutais parler et ne put m'empêcher de répondre ça :
    -Je ne cesse jamais d'aimer quelque chose, même si ça fait deux ans que je n'en ai pas mangé.
    Je baissa le regard et un grand sourire fendit mon visage. Le sous-entendu était évident, plus qu'évident. Elle m'avait tendu un perche trop grande et les mots m'avaient brûlé les lèvres. Relevant la tête, je remarquai qu'elle avait une démarche bizarre. Son dos était tout tordu et ses traits crispés montraient que ça lui faisait mal. Je le hais ce bébé, je le hais de tout mon coeur et il lui fait mal. D'ailleurs, je hais le père aussi même si je ne sais pas qui c'est. Comment elle pouvait aimer ce bébé? Bref, alors que nous nous dirigions vers un marchand de glace, elle me demanda si j'étais de retour pour de bon, si j'allais repartir. Mais elle est folle, j'allais quand même pas repartir et la laisser seule avec cet homme, si ça tombe si je repars ils vont se marier, faire de nombreux enfants et être heureux jusqu'à la fin des temps. Hors, je ne veux pas ça. C'est avec moi que Leana doit être heureuse, pas avec l'autre. Ça a toujours été comme ça et ça ne changera pas, elle est à moi, je suis à elle. La preuve ; pas de nouvelles conquêtes pendant deux ans puisque que je lui avait dit que je l'aimerai toujours. Alors on comprend pourquoi je suis tellement frustré! Je manque d'amour depuis deux ans, je rentre en pensant le retrouver mais je n'en ai toujours pas.
    -Tu rigole?! Tu crois que je vais te laisser seule avec ce connard qui t'a mise en cloque et que je vais vous laisser faire trois mille enfants sans moi! Tu ne me connais plus alors!
    Je ris tandis que mon sourire se fit plus grand mais il s'efface petit à petit quand je vis Leana caresser son ventre en grimaçant. Mais il a finit de lui faire mal celui-là! Vivement qu'elle n'aie plus cette horreur dans son pauvre petit, mince et minuscule ventre. Nous arrivâmes devant le marchand de glace. L'homme avait environ la cinquantaine, une grande moustache noire aux airs béats et il se tenait dans un genre de grosse roulotte toute rouge aux dessins dorés. Je demandais une boule citron, oui une seule boule parce que, bizarrement, je n'avais pas très faim. C'était sûrement les mauvaises nouvelles que je venais d'apprendre qui me coupaient l’appétit. L'homme à la moustache nous tendit nos glaces en souriant et Leana se mit à bafouiller des morceaux de mots qui voulaient à peux près dire qu'elle allait payer. Je lui souris, amusé, et sortit deux billets de ma poche que je tendis à l'homme et pris deux serviettes au passage, en tendant une à Leana. Il nous salua et on se dirigea vers un banc. Décidément, j'en aurai essayer des bancs aujourd'hui! Je commença à manger ma glace. Le froid et le goût fort sucré qui envahirent ma gorge me firent sourire, satisfait. C'est vrai que ça m'avait manqué la glace. Leana me demanda justement si j'aimais toujours.
    -Bien sûr que j'aime toujours! Peut être même plus.-
    Je n'avais pas voulu faire de sous-entendu comme tout à l'heure mais il y aurai parfaitement pu y en avoir un. Je lança un regard oblique vers Leana qui se battait avec son cornet de glace. J'arrêta de manger pour observer le spectacle. Elle avait des tâches partout et me regardait comme si de rien n'était. J'éclata de rire et dit ironiquement :
    -Non Leana, je ne lécherai pas la glace que tu a partout sur le visage, tu es en couple voyons, ça ne serai pas bien.-
    Je jeta un regard vers sa serviette toujours en riant. Comment allait-elle apprendre à son enfant à être propre? J'aimerai être là quand elle essaiera!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyVen 1 Avr 2011 - 23:39

    Je lui proposa d’aller manger une glace, il accepta, contente, je me mis à marcher à ses côtés l’écoutant alors me dire qu’il que sa faisait deux ans qu’il n’avait pas manger de glace, qu’il avait peur plus d’aimer, je lui dis alors le contraire. Marchand devant lui, j’écouta alors ses paroles, je compris le sous entendus, je baissa alors le regard, c’était assez gênant, je tourna mon regard vers lui, le regardant, il avait le sourire aux lèvres, je ne pus m’empêcher de sourire nerveusement, puis je regarda où je m’étais les pieds. Puis je lui demanda alors si il allait repartir, j’étais curieuse, il me l’avait bien fait une fois, alors pourquoi pas deux. Mais sa phrase qui aller suivre, voulais dire non. « Ce connard qui t’a mise enceinte ». Après ses paroles je ravala difficilement ma salive, je fis mine d’ignorer ses paroles, et heureusement. La petite me donna un coup, toujours réveiller au bon moment. Je caressa alors mon ventre doucement comme pour calmer la douleur, puis nous arrivons devant le marchand de glace, l’homme nous observa, avec un sourire aux lèvres. Cette scène devait lui être traditionnelle, une femme enceinte et un homme, il devait surement pensé que Julian et moi, sortons ensemble.

    M’enfin, je me fichais des pensés de l’homme, je pris commande, tout comme Julian, puis je lui dis par la suite que j’allais donc payer, il se mit à sourire de mes paroles et paya sens que je rajoute quelques choses, je roula alors des yeux. Les hommes et leurs galanterie, je devais pas m’en plaindre… Donc je n’ajouta rien et on alla s’assoir sur un banc. Je me mis lécher ma glace, lui demanda alors préoccuper, savoir si la glace lui plaisait toujours apparemment oui, et tant mieux. Puis il m’observa, alors je l’observa. Il se mit à rire, je le regarda donc étrangement, j’écouta ses paroles, je ferma les yeux honteuse, qu’elle cochonne j’étais, je m’en fichais toujours partout. Je regarda la serviette, je posa un doigt au bout de mon nez, j’en avais dessus, j’essuya alors mon nez et je lui donna la serviette. « Je te permet de m’essuyer le visage avec la serviette, car je ne sais pas où je m’en suis foutu. » dis-je riant amusé, je lui donna donc la serviette et il fit se que je lui demanda et heureusement, une femme enceinte et une femme qui n’avait pas se qu’elle voulait, mon dieu, la guerre aurait été déclaré, m’enfin j’exagère les choses, ou pas.

    Une fois qu’il finit de m’essuyer, je me remit à lécher ma glace, j’allais pas la laisser fondre, puis j’arriva au moment du cône, je m’installa au fond du banc, et je croqua dedans tirant une belle grimace, la glace sur les dents c’était insupportable, j’eu un frisson par-dessous le marcher. Je ferma les yeux, je mis ma langue sur mes dents, et j’ouvris les yeux, puis je termina la glace, dans le silence complet, une fois terminé je m’essuya la bouche et je passa une main dans mes cheveux les mettant en arrière. Je souffla ensuite, je lui demanda sens vraiment réfléchir au conséquence, mais le fait de le voir, je ne voulais pas le quitter, pas maintenant. « J’ai besoin de gros bras, mon petit ami n’est pas très présent en ce moment, soucis de santé, et je dois faire la chambre de ma fille avant qu’elle arrive. J’aimerais que tu vienne avec moi, j’ai besoin que je m’aide pour porter le lit et tout le tralala dans mon appartement, car c’est pas moi et mon gros ventre qui allons arriver à faire ceci. M’enfin.. » Je l’observa lui disant avec un sourire. « Si tu refuse je comprendrais t’inquiète pas. » Je ne voulais pas qu’il refuse, j’avais besoin de lui, et sa aller nous faire passer du temps ensemble, en temps qu’ami…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptySam 2 Avr 2011 - 0:41

    Je viens d'apprendre une nouvelle chose sur Leana. Elle se met de la glace partout quand elle en mange. Hé oui, je ne l'avais jamais vu manger de glace, c'est assez étonnant d'ailleurs, et le spectacle vaux le détour. Elle avait de la glace sur le nez, sur la joue et bien sûr, une moustache de crème en dessous de son nez. Heureusement que je ne fait pas ça, je serai carrément ridicule. Elle, elle est marrante parce que c'est une femme et qu'elle est belle mais moi, vaux mieux pas essayer! Me voyant rire, Leana posa son doigt sur son nez pour voir si elle avait vraiment de la glace sur le nez puis ferma les yeux, apparemment embêtée. Mon sourire ne s’effaça pas tandis qu'elle me donnait sa serviette et je l'écouta avec attention. Lui essuyer le visage hein...elle est folle. Elle ne se rend même pas compte que rien qu'en essuyant son visage, sa bouche, sa joue, je pourrai l'embrasser. Oh mais ça m'arrange bien, je n'attends que ça. Pas de lèvres contre les miennes pendant deux ans, ça fait mal, vraiment mal. Maintenant que j'y réfléchis, comment j'ai fait pour ne pas devenir fou? Je crois que j'étais trop occupé là bas...mais quand même! Les femmes ne m'ont même pas manqué durant mon voyage, a part Leana bien sûr.
    -Merci de m'accorder l'immense privilège de vous essuyer le visage!
    Un sourire fendit mon visage encore une fois et j'observai celui de Leana. De la crème sur la joue, au dessus de sa lèvre et un peu sur son front, on aurai dit qu'elle avait fait un masque ou je ne sais quoi, restais plus qu'à mettre les concombres sur ses yeux. J'aurai bien fait ça mais il se trouve que je n'ai pas de concombre sur moi, donc je vais me contenter de rire. J'essuya la tâche sur son front toujours en souriant puis celle de sa joue. Mon regard s'accrocha au sien et mon visage se rapprocha du sien comme un aimant. J'appuyai légèrement sur sa pommette pour enlever la glace qui avait déjà commencé à sécher. Je me demande comment elle fait quand elle est toute seule dans la rue, sans miroir et qu'elle manger une glace. Je la vois bien demander au premier venu de lui essuyer le visage! La serviette glissa vers sa lèvre supérieure pleine de glace. Mon visage à 20 centimètres du sien, je ne pus m'empêcher d'entrouvrir mes lèvres, par pure désir. J'enleva doucement la glace et fronça brusquement les sourcils pour m'éloigner de son visage, troublé. Je ne mangerais plus de glace avec elle sauf quand on sera ensemble!

    Alors que je finissais ma glace tout en regardant fixement Leana faire ses grimaces et ses petits gestes habituels comme sa main dans ses cheveux ou sa lèvre mordue, elle me demanda brusquement quelque chose que j'apprécia. Elle avait besoin de gros bras pour l'aider à faire la chambre de sa fille. Enfin quelque chose d’intéressant! Elle m'invitait chez elle... alléluia! Tout d'abord, le fait qu'elle me considère comme quelqu'un de musclé me plaisait bien et le mieux, c'était que son soi-disant petit ami n'était pas très présent en ce moment pour cause de problème de santé. Bien fait! Sa copine est enceinte et lui il ne s'occupe même pas d'elle. Leana en est réduite à faire la chambre de sa fille toute seule. Père indigne va! J'espère que ses problèmes de santé sont sérieux et qu'il en a des mental aussi. Bon, le seul inconvénient était que je devait faire la chambre d'une enfant qui n'était même pas à moi et qui faisait mal à Leana...mais bon, tant pis! Leana enchaîna tout de suite avec un fameux "si tu refuses je comprends", ce qui me fit sourire. Si j'ai appris quelque chose chez les femmes, c'est qu'elles ne pensent jamais ces paroles là! En plus, je ne vois pas pourquoi je refuserai une invitation de Leana pour aller chez elle, dans son appartement vide où nous serons seuls. Je lui souris et croqua dans le dernier bout de mon cornet de glace.
    -Voyez vous ça...le petit ami parfait ne fait pas la chambre de son enfant. Bien sûr que je veux bien, c'est une trop belle invitation. Je t'aiderai à faire tout ce que tu veux, Leana, même si c'est pour cette bestiole qui te fait mal là.-
    Je posa mon doigt sur son ventre avec une extrême douceur et le retira tout de suite, de peur de faire mal ou peut être de sentir le bébé bouger. Je n'avais vraiment pas envie de le sentir bouger! Je lança la serviette dans la poubelle à côté de moi et fixa intensément Leana dans l'attente d'une réponse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptySam 2 Avr 2011 - 23:27

    Je n’étais pas une fille comme les autres, enfin, toute les filles vous le dirons, mais j’étais assez différente, j’aimais me faire remarquer, j’étais pas très propre, enfin, pour l’hygiène si, mais pour manger comme la, j’étais loin d’être propre. Je suis maladroite, exemple bête, quand je sers une personne à table c’est obliger que la moitié du plat termine à côté, une question d’habitude que voulez-vous. M’enfin, là j’avais fait fort, je n’avais pas vu Julian depuis deux ans, et voilà qu’il me voyais avec le visage remplis de glace, pauvre de moi, en tout cas sa l’avait fait rire, c’était assez gênant mais amusant, je posa mon doigt sur mon nez, j’étais remplis de crème vanillé sur mon nez, je grimaça alors lui donnant la serviette lui demandant alors de nettoyer mon visage remplis de glace. Je souris à sa phrase, c’était en quelque sorte mon miroir, seul lui savais où ce trouver la glace sur mon visage. Mais je regrettais très vite se que j’avais demander, pourquoi ? Je le fixais, je le fixais trop à mon goût d’ailleurs, il s’approcha de moi, je ne le quitta pas du regard le laissant donc faire, il s’approchait à chaque occasion. Il se mit à essuyer la glace que j’avais au-dessus de la lèvre, je posa mon regard sur ses lèvres. NON arrête toi la ma belle, c’est pas bien d’être tenter comme sa .. Et Logan dans tout sa .. Eh bien je ne savais pas, après tout il était bien avec Elysha lui à ce moment même, j’avais bien le droit d’être avec un homme qui se trouvais être mon ex. Il eu la bonne idée de se reculer, j’avala difficilement ma salive lui lançant alors un « Merci » tout en baissant mon regard mais je le releva très rapidement.

    M’installant au fond du banc, je termina ma glace mais j’eu une idée, je ne pense pas très positive, mais j’avais besoin de sa, besoin de faire la chambre de ma fille. Imaginer qu’elle arrive plutôt que prévu, comment j’allais faire, la faire dormir parterre, et puis quoi encore. Logan n’était on peu dire pas présent en ce moment, j’eu la bonne idée de dire à Julian que c’était un soucis de santé, plutôt même un très gros soucis de santé. Je me faisais souvent peur, imaginer qu’il ne retrouve jamais la mémoire, j’allais être anéantit, ma vie passer avec lui aurait une étape, et pour lui rien du tout. Non il fallait qu’il retrouve sa mémoire, je voulais mon Logan, il me manquait. J’allais faire la chambre sens lui, mais il allait être content non en rentrant un jour chez moi la chambre déjà toute faite, il serait content ? Je pense pas, quand il va savoir que je l’aurais fait avec mon ex petit copain, je pense que la guerre sera déclarer.

    Après ma proposition, j’eu peur qu’il refuse, même si je savais qu’il allait accepter, mais dans la vie fallait s’attendre à tout et moi je suis affreusement doué pour sa. Il accepta, je souris alors tournant des yeux à la phrase concernant Logan, mais je souris tel une petite enfant contente. Puis j’écouta sa dernière phrase qui s’adresser à mon bébé, je le regarda poser son doigt sur mon ventre, beaucoup d’homme hésiter à toucher mon ventre, après ceci je posa ma main sur mon ventre lui disant. « C’est une bonne douleur.. C’est une drôle de sensation, pas agréable, mais étrange, et je me dis que je connaitrais que sa une fois dans ma vie, enfin pour le moment, je programme pas d’autre enfant. OH non loin de là. » Dis-je souriant et je lui dis alors me redressant jetant la serviette à la poubelle. « Bon .. On passe chez moi, pour que je prenne mon bouquin où se trouve les mesures et tout le tralala et comme sa on va poser la guitare, et je te laisserais conduire ma voiture, car.. Je peux pas.. » Dis-je regardant mon ventre. J’attendis alors qu’il se lève, je marcha ensuite à ses côtés me mettant à lui demander. « Le soleil de Los-Angeles ne t’avais pas trop manqué ? »

    On marcha par la suite parlant jusqu’à mon intérieur, je n’avais pas changer d’appartement depuis deux ans, donc sa n’allait pas le brusquer, enfin je ne pense pas. On monta alors les escalier, un vrai parcours du combattant pour mon cas, mais arriver à l’étage, j’ouvris la porte de mon intérieur, j’avais quelques peu changer la décoration, j’étais assez fan de mode, dés que l’occasion et les sous se présenter je redécorais mon salon. Des photos de moi et Logan était sur le mur, il avait de la chance pour une fois que mon appartement était ranger. « Fait comme chez toi .. Tu veux boire quelques choses ? » Dis-je allant vers la cuisine me servant pour moi un verre d’eau. A force de marcher j’avais la pépie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyDim 3 Avr 2011 - 0:43

    Mais que lui avait-il prit de me demander de lui essuyer le visage? Quoiqu'il en soit, ça voulait dire qu'elle avait encore un peu de sympathie pour moi et qu'elle avait assez de confiance pour m'accorder cette proximité soudaine. D'ailleurs, j'étais heureux de ça, qu'on se retrouve et qu'on parle comme avant. Enfin, comme avant, ce n'est pas vraiment ça. Nos paroles -surtout les miennes- sont confuses et gênée, comme si on ne se connaissait pas depuis si longtemps. Ça ne me ressemble pas pourtant et j'ai horreur de ça. Je ne suis pas un homme coincé ou timide, je suis tout le contraire et ce que je fais maintenant ne me va pas du tout. Même si mes mots sont timides, mais gestes ne le sont pas, ça, ça ne changera jamais je crois! J'aime ça, les yeux de Leana dans les miens et son visage près de moi, ça fait du bien de la revoir et de la toucher. Après son nettoyage du visage, elle me remercia et il y eut un petit silence entre nous qui parut quand même long tandis que je fuyais ses yeux maintenant.

    Quel père indigne! Il n'aide même pas sa femme, sa fiancée ou sa copine, j'en sais rien, à faire la chambre de son propre enfant. Alors, c'est l'ex qui doit le faire! Enfin, je pense que je tiens malheureusement le rôle de l'ex maintenant...c'est dégueulasse! Je n'ai rien fait de mal...bref, j'ai bien sûr accepté d'aider Leana à faire la chambre, surtout que ça me permettrait de passer plus de temps avec elle et de revoir son appartement. J'espère qu'elle a toujours le même, il me plaisait bien et puis on avait fait tant de choses là dedans. Quand j'étais avec elle, l'appart était toujours sans dessus dessous avec des caleçons dans l'évier (oui, on avait fait quelques chose d'assez bizarre alors qu'on était complètement ivres), des livres dans le frigo, des bouts de tartines légèrement vertes dans la douche et plein d'autres choses. Enfin, c'était surtout moi qui foutait tout le bordel...malgré ça, j'espère que Leana n'a pas changé au point de ranger son appartement. Après ma réponse, elle me dit en quelques sortes qu'elle aimait la douleur qui lui faisait l'enfant et qu'elle ne voudrait, pour le moment, plus avoir d'enfants. Mon dieu, faite qu'elle tienne sa promesse et qu'elle n'aie plus jamais d'enfants et surtout pas avec cet homme aux problèmes mentaux qui ne s'occupe pas de sa femme et qui va la laisser apprendre à jouer de la guitare rose à son enfant toute seule!
    -Une douleur, c'est une douleur, elle font toutes mal, il n'y en a pas de bonne à ce que je sache. Alors soit tu mens pour que je ne déteste pas encore plus ton enfant ou soit tu es masochiste. Et si tu fait un autre enfant, je m'arrangerai pour tuer le père avant qu'il ne fasse la chambre de son bébé!
    Je souris et baissa les yeux, amusé. J'étais sincère, je le tuerais sauvagement l'homme qui osera lui faire un deuxième enfant. Alors que nous nous levions, Leana m'expliqua qu'on allait passer chez elle et que je pourrai conduire sa voiture ensuite à cause de ce salop qui lui sert de ventre. Au moins, j'allais chez elle. Ça
    m'avait beaucoup manqué!
    -Pas de problème. J'espère qu'il y a encore cette tartine dans la douche, elle doit être mauve maintenant!-
    Ha, douce et stupide nostalgie! Leana et moi marchions comme deux amis sur le trottoir. Elle, le dos courbé et le ventre en avant et moi à ses côtés, la fixait parfois pour voir si elle arrivait quand même à marcher. Elle me demanda si le soleil de L.A m'avait manqué. Tout ce qui se trouvait ici m'avait manqué! Même ma mère m'avait manqué, elle était bien mieux par rapport à l'enfer que j'ai vécu durant ces deux ans! Mais je préférais ne rien dévoiler à Leana.
    -Tu parles. La ville toute entière m'a manqué malgré le soleil que j'avais là bas. Et toi, à part le fait que tu te sois trouvée un nouvel homme et que tu sois enceinte, tu as fait quoi de nouveau durant les deux ans de calvaire?-
    J'étais curieux d'apprendre de nouvelles choses sur elle et sur sa vie, mis à part cet homme et ce bébé. J'écoutai sa réponse en hochant la tête jusqu'à ce que nous arrivions enfin chez elle.

    C'est bien ce que je pensais...elle avait changé à tel point de ranger son appartement. Oui, c'était toujours le même mais l'odeur avait changé, il n'y avait pas de caleçons dans l'évier et des cadres avec deux personnes souriantes affichées. Je n'aimais vraiment pas ça, je n'aimais pas le fait qu'elle ai changé ainsi, je n'aime pas ce que cet homme sur les photos lui a fait. Je l'observai attentivement mais avec dégoût et colère. Il se permettait de toucher Leana et de l'embrasser...espèce de monstre. En plus, je ne voit pas ce qu'il a en plus que moi. Trop petit, trop gros nez, trop petits yeux et enfin coupe à la Edward très moche. Bref, je le détestais encore plus. Tandis que Leana me demandait depuis la cuisine si je voulais boire quelque chose, j’observai les nouvelles choses du salon. L'odeur de vanille était beaucoup plus agréable que celle que je connaissais mais malgré ça, j'aime mieux l'autre. Elle avait changé de décoration et mis des choses plus modernes que je n'aimais pas. Nos photos ensembles n'étaient plus là. Je fronça les sourcils en sentant ma tension augmenter et me dirigea vers la cuisine. Leana était appuyée contre le bar et buvait tranquillement un verre d'eau. Je me posta face à elle.
    -Non, j'ai pas soif. Bon, on la fait cette chambre? Je n'ai pas envie d'attendre ici infiniment.
    J'étais frustré et très énervé du changement de Leana et de sa maison, de la nouvelle odeur, des nouveaux photos avec cet imbécile et du fait qu'elle aie enlever les notre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyDim 3 Avr 2011 - 18:54

    Je me mis à parler de ma douleur, je l’écouta avec intention, je lui souris, il n’avait pas tord mais c’était tout simplement inexplicable. « C’est difficile à expliquer, mais c’est une drôle de sensation, parfois sa fait mal et d’autre moment non.. M’enfin, trop compliquer à expliquer, ne cherche pas à comprendre. » Dis-je souriant amusé, puis on se leva, je lui avait proposer de partir, pour venir m’aider, il accepta, je souris contente.

    On se leva et ont parties en direction de chez moi, je marcha au côté de Julian l’écoutant me demander se que j’avais fait pendant deux ans. « Eh bien.. J’ai continuer à travailler au bar, je suis devenu pom-pom girl à l’université, très vite populaire, mais la chieuse de service. » Dis-je sourire amusé et j’enleva ensuite mon sourire soupirant. « Tu sais que tu m’as changer.. J’ai tout changer en moi, j’ai refait la décoration de chez moi comme pour t’oublier, je me suis changer moi, même si l’ancienne Leana refait souvent surface. M’enfin.. Bref. Pas grand-chose quoi, quand on réalise, les deux ans son passé vite, même sur le coup j’ai trouvé ceci affreusement long. Par ta faute … » Dis-je le regardant lui lançant alors un regard et je lui souris ensuite.

    Arriver chez moi, nous montions les étages pour arriver devant ma porte, j’ouvris alors ma porte le lançant entrer et moi à mon tour, je pris le sac plastique qu’i l avait le posant sur le coin du canapé, le laissant alors observer mon appartement. J’avais tout changer, sauf une chose. Ma chambre, ma chambre était toujours la même, toujours en bordel, pour sa que j’aimais les porte, sa cacher ma maladresse et mon bordel. Je lui proposa alors de boire, moi sens attendre j’alla dans la cuisine me servant à boire. Il arriva face à moi, je le regarda alors souriant mais je l’eleva très vite vu la façon qu’il me parler, je grimaça alors me mettant dos à lui posant mon verre dans l’évier. « Deux minutes.. Je vais chercher les mesures dans ma chambre. » Dis-je allant donc dans ma chambre, je laissa alors la porte grande ouverte, rien que d’ouvrir ma chambre je soupira, ou j’avais bien pu mettre le papier, je regarda dans mes placards, les fermants, je les fis tous, mais je ne trouva pas, inquiète je passa ma main dans mes cheveux me disant. « Mais où j’ai bien pu le foutre. » Je soupira faisant une belle grimace me mettant sur mon lit regardant partout. Une fois trouver, je m’exclama. « Je t’ai trouver.. » Tel une gamine je me leva tournant mon regard vers Julian qui m’observer, je lui souris mettant alors le papier dans ma poche. « Sa na pas changer .. Sous les allures du salon on croire que je suis devenu propre.. Mais je t’ai pas dit.. Ma mère viens d’arriver et me force à ranger, DONC .. J’ai pas le choix, mais ma chambre, elle … Reste en bordel. » Dis-je souriant.

    Après mes paroles, je pris une veste en laine au passage et je me posta devant Julian qui lui était à l’encadrement de la porte, il m’observait, je fis de même lui disant ensuite. « On y va ? » Il me laissa passer après mes paroles, je pris mon sac à main, mettant alors mon papier dedans convenablement, enfin, je crois. Je me mis à chercher par la suite les clés de ma voiture, pour que celui-ci puisse conduire, je les trouva m’approchant de lui, je lui donna et je lui dis. « Je vais faire un tour au toilette avant .. » Je souris enlevant ma veste et je posa mon sac me dépêchant d’aller au toilette, les joie d’être enceinte, une fois revenu, main propre je remis mon gilet et je pris mon sac ouvrant la porte de mon entré et on sortis. Je ferma mon appartement et je le suivis lui indiquant la direction de ma voiture, arriver dedans, on monta à l’intérieur. J’avais toujours ma petite poubelle, mais elle roulait bien et je n’avais pas vraiment d’argent pour m’en payer une autre. Alors j’étais assez ravie quand Logan venait avec sa belle voiture, je faisais moins tâcher même j’essayais de bien prendre soin de ma voiture, une vieille voiture, un vieux modèle, beaucoup de collectionneur aime se genre de voiture sauf que moi j’étais loin d’être une collectionneuse. Je le laissa démarrer la voiture, je me mis à mettre mon sac sur le peu de place que j’avais sur mes jambes à cause de mon ventre et je chercha le papier. « Bon .. L’enfer commence.. Je dois peindre la chambre un peu un prune et blanc.. Enfin .. J’ai pas vraiment d’idée, mais sûr ses deux couleurs là.. Faut que j’aille chercher des meubles .. Eh plus tard avec Logan. » Bien la première fois que je disais le prénom de Logan face à Julian en espérant qu’il ne retienne pas, je savais Julian très jaloux. « J’irais chercher des vêtements et autre bricole. » Voilà j’avais fait mon planning à haute voix, il ne manquait plus de le faire réellement. Je lui indiqua alors l’endroit où je souhaitais aller. Puis je posa mon regard sur lui, je le fixa lui disant. « Et toi .. Tu as fait quoi pendant ses deux ans ? » Dis-je plaçant ceci comme une lettre à la poste. Sa m’avais hanté pendant un long moment cette histoire, peut être qu’il allait enfin me le dire, j’allais comprendre alors pourquoi il était partit, pourquoi il m’avait abandonner comme sa, d’un seul coup.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyDim 3 Avr 2011 - 20:32

    Je ne la crut pas quand elle me dit que parfois elle n'avait pas mal quand son enfant bougeait dans son ventre. Oui, j'avoue, peut être que c'était difficile à comprendre mais en même temps, je n'avais pas envie de comprendre! Alors que nous marchions vers chez elle, je lui demanda ce qu'elle avait fait pendant ces deux ans horribles. Tout ce que j'espèrais, c'est qu'elle ne me poserai pas la même question parce que je ne saurai et ne pourrait pas lui répondre. Comment lui expliquer ce que j'avais fait? Elle me détesterai jusqu'à la fin de sa vie et elle aurait peur de moi ou pire, me livrerai à la police. Dans un autre sens, si je ne lui disais pas, elle allait s'imaginer des trucs genre que je soie parti parce que je ne voulais plus d'elle, que je ne l'aimais plus ou encore que j'avais trouvé une autre femme. Hors, c'était tout le contraire, il n'y avait jamais eu qu'elle durant ces deux ans. C'était décidé! Si elle me posait la question je ne lui dirai rien et si elle le prends mal hé bien tant pis pour elle! Pourquoi je dit ça moi? Non, pas tant pis pour elle! Je ne veux pas la perdre encore plus que maintenant. Finalement...qu'est ce que je vais lui dire? Méditant sur cette question, j'écoutai quand même sa réponse étonnante. Elle est devenue pom-pom girl?! Mais qui est cette femme en ventre énorme que j'ai à côté de moi? J'esquissa un sourire amusé.
    -Toi, pom-pom girl? J'aimerai bien voir ça! Quoique, maintenant, ça ne doit pas être très joli de te voir en bustier...
    Je ris, redoutant sa colère. Pourtant, elle me répondit bizarrement. Je ne savais pas si je devais aimer ou détester ses mots. Le fait que je l'ai changé était assez appréciable mais par contre, qu'elle aie changé la décoration de chez elle juste pour m'oublier, ça ne me plaisait pas vraiment. Pourquoi m'oublier? Elle me détestait à ce point et est ce que je l'avais fait tant souffrir pour qu'elle redécore son appartement? Ensuite, la fin de sa phrase fut un peu confuse dans ma tête. Elle a trouvé les deux ans très long par ma faute. Je lui lança un regard, les sourcils froncés.
    -Toi aussi tu m'a manqué.
    Je souris et continua mon chemin jusque chez elle.

    L'appartement était complètement redécoré, ce qui ne me plaisait pas du tout. J'aimai bien tout le bordel qu'il y avait ici et nos photos sur les murs. Non, maintenant, il y avait ce salaud condescendant qui lui avait mit cette chose dans son pauvre ventre. Je le hais! Alors que je commençais vraiment à m'énerver, Leana me demanda de la cuisine si je voulais un verre d'eau. Je me dirigea vers elle et lui dit que je n'avais pas soif. Et puis, quand est ce qu'on allait quitter cet appartement horrible avec toutes ces photos horribles! Pour toute réponse, elle se dirigea vers sa chambre pour prendre les mesures. Je la suivis discrètement et m'appuya contre la chambranle de la porte. Alors qu'elle était sur son lit à jeter des choses dans son dos tout en jurant, mon sourire réapparut. La chambre n'avait pas changé! Elle était magnifique et pleine de désordre, comme je l'avais connu. Et le must, il n'y avait pas de cadres avec ce salaud condescendant. Leana leva victorieusement sa main en l'air en me regardant. Elle tenait un petit bout de papier et elle me dit en même temps que la chambre n'avait pas changé et que c'était sa mère qui l'obligeait à ranger son appartement. Ça me détendit quelque peu mais elle a quand même mit des cadres du salaud condescendant! Je la suivit vers la porte d'entrée tout en parlant.
    -J'aime ta chambre. D'ailleurs, je préférais la déco d'avant. Et je suis déçu que mon caleçon n'est plus dans l'évier parce que ce soir là, c'était la plus grosse cuite de ma vie et on c'était bien amusé. J'en déduis donc que tu t'emmerde!
    Je souris, satisfait de mes paroles. Hé oui, elle s'emmerdais avec cet homme aux problèmes mentaux graves et avec ce bébé qui lui foutait des coups de pieds dans le ventre toutes les cinq minutes.

    Nous sortions de l'appartement juste après son tour aux toilettes...je ne comprenais vraiment pas les femmes qui aimaient être enceintes. Ce sont tout simplement des psychopathes et j'espère que Leana n'en est pas une. Arrivés devant la voiture, je me mit à sourire, heureux de revoir la vieille poubelle de Leana que j'aimais tant. Ce n'est pas difficile, j'aimais tout chez la Leana d'avant. Cet homme l'a changé et je n'aime pas comme elle a changé. Bref, la voiture était toujours aussi étrange mais j'étais heureux de la conduire. Nous montons dans la voiture et j'entreprit de la démarra. Elle eut un peu de mal au début, toussotant bruyamment et grognant mais je réussis quand même à rouler. Sur le chemin, Leana déplia le petit papier qu'elle avait trouvé dans sa chambre. Je me pencha vers elle pour y jeter un oeil.
    -Qu'est ce que c'est?
    Je discerna des chiffres et quelques notations. Ha oui c'est vrai, les mesures. L'écriture de Leana n'avait pas changé elle, toujours aussi délicieusement illisible. Qu'elle était bien la Leana pas parfaite d'avant. Maintenant, elle est presque parfaite et je n'aime pas ça. Avec son appartement super bien rangé, son pauvre amoureux malade et très respectable et sa belle petite fille dans son ventre. Il fallait absolument que je change tout ça! Quand elle aura accouché, je la ferai redevenir comme avant et elle m'aimera...comme avant. Vivement qu'elle accouche! Leana soupira et me dit les couleurs qu'elle aimerai dans la chambre et qu'on allait aller chercher les meubles. A la fin de sa phrase, elle lâcha enfin le nom du salaud condescendant. Logan. Je retiendrai ce nom jusqu'à la fin de mes jours. Elle arrêta sa phrase, se rendant apparement compte de son erreur et la finit en disant qu'elle irait chercher avec "Logan" les vêtements. Alors qu'elle m'indiquait le chemin à prendre vers le magasin, je marmonnai dans mes dents.
    -J'espère bien que "Logan" va au moins t'accompagner pour acheter les vêtements parce que c'est déjà fort qu'il n'aide même pas sa copine enceinte qui ne sait rien foutre à cause de son ventre énorme à la con pour faire la chambre de sa propre fille!
    Je lui lança un regard noir alors que j'avais repérer le chemin pour aller au magasin que je connaissais bien. Alors que nous arrivions près du magasin, Leana me posa la question fatale : et toi, qu'à tut fait pendant ces deux ans? Mais putain, pourquoi elle me posait cette question! Je ne pouvais pas lui répondre! Qu'est ce que je vais dire. Nous arrivons dans le parking et je me gara devant le magasin de meuble tellement grand qu'on n'en voyait pas le bout. Je mit le moteur à zéro et regarda fixement Leana.
    -Tu veux vraiment savoir ce que j'ai fait pendant les deux ans?...J'ai souffert Leana, j'ai souffert! J'ai souffert parce que tu n'était pas là. Et maintenant, je rentre pour ne plus souffrir et devine quoi? Je souffre encore! Oh, mais madame s'en tape parce qu'elle, elle a un nouveau petit ami si parfait qu'il lui a fait une jolie petite fille que je n'ai pas était foutu de lui faire!
    Je lui lança de nouveau mon regard noir et sortit de la voiture en claquant la portière derrière moi. Je marcha d'un pied décidé vers l'entrée du magasin et je l'entendit me suivre tant bien que mal avec son ventre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyDim 3 Avr 2011 - 21:51

    Pendant ses deux longues années j’avais passer mon temps à faire des activités pour essayer de l’oublier, après tout, mettez-vous à ma place, comment je devais réagir ? L’homme que vous aimez par du jour au lendemain sens vous dire où il part, je devais le prendre comment, je m’étais poser plusieurs la question. Es que j’avais fait quelques choses de travers ? Avais-je dit des mots déplacer le jours avant son départ ? J’avais beau réfléchir rien, j’avais toujours était moi-même avec lui, je ne voyais pas pourquoi il était partit, il s’était peut être lassé de moi ? Je ne pense pas, enfin après tout, tout été possible. Maintenant le mal était fait, je devais avancé même s son retour me troubler affreusement. Je lui avouais donc mes activités pendant les deux longues années sens vraiment détailler, si il voulait vraiment savoir, il devait lire mon journal intime, mais sa .. Il pouvait toujours courir pour le lire, personne hormis moi pouvait le lire. Je lui avouais donc que je m’étais inscrite en temps que pom-pom girl, et ceci me plaisait fortement, j’étais assez souple de nature, donc ce n’étais pas difficile pour moi et j’aimais les défis. Bon en ce moment je ne pouvais pas faire ceci, pas grave, j’avais bien l’intention de retourner un jour au lycée, mais plus tard. « Oui moi Pom-pom girl.. » Dis-je amusé l’écoutant ensuite parler, je souris de mon sourire amusé lui disant simplement prenant un air normal. « Bah écoute.. Pour se que aime les bustier avec un gros ventre qui dépasse .. Pourquoi pas .. » Je ris amusé à ceci, qui pouvait aimer ceci ? Appart les accros au femme enceinte. Comme Logan, enfin, à vrai dire il n’avait pas vraiment le choix, il m’avait mit enceinte donc il n’avait pas le choix de m’avoir comme sa.

    Je repris ensuite mon explication, enlevant mon sourire amusé me mettant à dire que j’avais tenter de l’oublier faisant le nécessaire, même si au plus profond de moi sa n’avait guère changer grand-chose, appart l’arriver de Logan. Je l’écouta me dire que je lui avais aussi manqué, je lui lança un regard je ne pus m’empêcher de sourire.

    On continua de marcher, on arriva alors devant mon immeuble, il était assez mignon, blanc, le petit jardin fleurit, c’était assez propre et j’aimais mon petit nid, je ne voulais l’échanger pour rien au monde, je m’étais habituer à cette endroit, à mes voisins, au calme. Une fois à l’intérieur de chez moi, je sentis Julian un peu déboussoler, je lui proposa à boire mais il refusa me demandant de partir. J’allais donc chercher se qu’ont avait besoin pour partir, mon fameux papier où se trouver toute les mesures. Je le chercha foutant d’avantage ma chambre en bordel, mais je le trouva, je souris heureuse de ma grande trouvaille, j’allais pas m’embêter à refaire les mesures, surtout quand on sais que le papier est dans le coin. Je me mis à lui dire que je n’avais pas changer ma décoration de ma chambre, et je rajouta que j’étais un peu forcer à ranger mon salon, du moins à cause de ma mère. Elle voulait m’habituer ranger et ne rien laisser trainé pour le bébé, elle n’avait pas tord, mais on pouvait pas changer une personne du jour au lendemain.. C’est moi qui dit sa, et Julian m’avait changer, je pouvais bien changer mes habitudes de rangement alors. Il se mit à parler de nos coucherie passer, ses fameux caleçon, quand je m’en rappelle, Julian avait le don de laisser trainer ses affaires trainer, je souris à cette pensé. Moi aussi je laissais souvent mes affaires trainais, on faisait le petit poucet à nous deux. Il en déduit alors, que je devais moins m’amuser avec Logan, je redressa alors un sourcil. « Qu’es que t’en sais .. ? Et je ne me confirais pas à toi concernant de se qu’ont fait lui est moi .. Et une est sûr .. C’est que je l’ai fait à plus d’endroit avec lui qu’avec toi. » Dis-je redressant un sourcil lui lançant un sorte de regard amusé.

    Puis nous partions après mon tour au petit coin, étant femme enceinte je passais la plupart de mon temps à boire, faire mes besoins et être assise. Je m’étais habituer, du moins je n’avais guère le choix. Une fois installer dans la voiture, je pris le fameux papier que j’avais chercher, il me demanda alors se que c’était, il se pencha alors vers moi, je lui pencha un peu la feuille pour qu’il regarde. « Les mesures.. » Dis-je même si il l’avait constater, je n’aimais pas donner de réponse, autant lui dire, bref. Il conduit, toujours de la même manière, je l’observais, assis confortablement dans ma voiture, comme si il avait l’habitude de la conduire, ce qui n’étais pas faux, il l’avait bien plus conduit que Logan, pour la simple et bonne raison qu’avec Logan on prenait toujours sa voiture. Je regarda son profil parfait, j’avais bon goût quand même, j’avais le don de choisir des apollons. Puis j’arrêta de le fixer, il allait se sentir fixer et j’allais me sentir mal à l’aise, alors je me mis à dire mon programme à haute voix , je lui dis le prénom de Logan sens vraiment réfléchir, mais après mes paroles je l’écouta lui disant. « Héhé .. Dis pas que je sais rien foutre, je bouge plus que tu le crois, c’est simplement que je peu pas porter des poids trop lourd sinon je me tue le dos et sa peut être dangereux pour le bébé. » Dis-je souriant, je mis le papier de mesure dans la poche extérieur de mon sac, sa allait être plus facile pour le prendre par la suite. Une fois ranger je lui demanda alors se qu’il avait fait lui pendant deux ans. J’avais était calme, curieuse, j’avais dis ceci avec douceur, je voulais savoir, j’avais bien le droit à une réponse.

    On arriva au parking, j’attendis sa réponse, il laissa un blanc, jusqu’à se qu’il gare la voiture, une fois ceci de fait, je le fixa comme il me fixa, je l’écouta me parler, me dire qu’il avait souffert, pauvre petit canard et moi dans le tas ? Il me regarda avec son regard noir, et sortit de la voiture claquant la porte violemment, je sursauta à ce fait, et je sortis doucement de ma voiture fermant la porte, d’un geste de sa main il ferma à clé la voiture. J’avala ma salive, mettant mon sac sur mon épaule et j’avança vers lui, je me dépêcha d’aller vers lui, il marchait vite en plus. Je pris sa main le retournant vers moi, il prenait fuite lui aussi, et puis quoi encore je devais lui demander quelques choses. « Tu m’as pas répondu … » puis je lâcha sa main baissant le regard lui disant à nouveau relevant mon regard vers lui. « Je ne t’ai jamais demander de partir, c’est pas moi qui est partit pour souffrir comme tu le dis.. Je n’ai jamais souhaiter que tu parte.. Je n’ai simplement pas compris pourquoi tu partais, pourquoi tu m’as laisser .. Tu m’as laisser comme une merde .. Tu m’as laisser avec plein d’arrière pensé, avec une putin de promesse .. Tu n’avais cas pas partir .. » Dis-je sentant les larmes tomber, je ferma les yeux fortement, puis je baissa mon regard lui disant. « J’ai souffert aussi .. Même si tu en doute. » Dis-je me mettant à remarcher vers l’entré du magasin regardant devant moi essuyant ma joue, elle était humide, géniale il manquait plus que sa.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyDim 3 Avr 2011 - 22:56

    Avant d'aller au petit coin, Leana me répondit à ma provocation. Hé oui, comment ne pouvait-elle pas s'emmerder avec un homme qui avait des problèmes mentaux ou autres et qui n'était jamais là? Je ne parlais pas seulement de sexe (de toute façon, elle est enceinte alors ça serai vraiment un obsédé à enfermer) mais de sorties, de rigolades, d'ivresse et de tout ce que j'avais fait avec Leana. Celle-ci me provoqua en disant qu'ils l'avaient fait à plus d'endroits qu'avec moi. Mais qu'il aille se faire foutre celui là! Il avait eu Leana deux ans mais moi, moins.
    -Peut être mais vous avez eu deux ans vous. C'est bien de faire ça dans dix mille endroits différents si on ne sais pas se protéger...
    J'étais satisfait de ma réponse puisque je me doutais que Leana n'avait pas voulu d'enfant volontairement, ce n'était pas son genre. A moins qu'elle aie changé à ce point? Non, c'était impossible ça.
    -De toute façon, quand tu aura accouché et que je t'aurai récupérer, on aura bien le temps d'exploser les records, je te promet.

    Après qu'elle soit passée par les toilettes, nous prenions la route vers le magasin de meubles pour décorer la chambre de sa fille. J'étais toujours sidéré que cet homme n'aidait même pas la mère de son enfant à faire la chambre de sa fille, surtout que Leana ne savait rien faire puisqu'elle était enceinte! D'ailleurs, quand je dit ça à Leana, elle m'affirma le contraire en disant qu'elle ne devait pas porter de poids trop lourd sinon ça pouvait être dangereux pour le bébé. Je vais lui faire porter tout les meubles alors! C'est pas que je suis un assassin...mais quand même, j'aimerai bien qu'il ne soit pas là cet enfant. Tout d'abord, il m'ennuie parce qu'il fait mal à Leana, ensuite il vient du salaud condescendant dont je viens d'apprendre le nom, Logan, puis l'enfant lui fait un gros ventre et elle marche comme un ours et puis il me fait culpabiliser parce que je veux embrasser une femme enceinte dont l'enfant n'est pas de moi. J'ai réussi à me faire deux ennemis rien qu'en un jour! Alors que nous arrivions presque au parking du grand magasin, Leana me posa la question que je redoutais tant. Comme je n'avais aucune idée de ce que je devais lui dire, j'ai tout déballé puisque j'avais toujours était franc avec elle. Je lui ai tout jeté à la gueule. J'aurai peut être pu passer pour un martyr si ça n'était pas vrai, hors ça l'est. Pourtant ce n'est pas vraiment mon genre de me plaindre. Tout ça à cause de Logan. Si sa mère ne l'avait pas mis au monde, il n'aurai jamais grandit et rencontré MA Leana et il ne l'aurait pas mise enceinte. Alors, quand je serai rentré, on serai toujours ensemble et mon caleçon dans l'évier serait toujours là. Leana serait mince et elle serait toujours comme avant, aussi délicieusement imparfaite. Je sortit de la vieille voiture, claquant la porte derrière moi sans même faire attention à ce qu'elle tombe ou pas. J'étais en colère contre Leana, Logan le salaud condescendant et moi. Mais pourquoi est ce que je devenais si sensible à la colère? Reprend toi enfin, Julian! Alors que je me dirigeai à toute allure vers l'entrée du magasin, une main fine mais ferme m'attrapa serra la mienne et me stoppa. Je me retournai et fixait Leana qui avait le regard brillant. Je baissai mes yeux vers nos mains puis les releva tout de suite. Mes traits étaient crispés et mes sourcils toujours froncés tandis que Leana se plaignait que je ne lui avait pas répondu. Mais merde, je lui avais répondu! Ce que j'avais fait? J'avais souffert et elle ne saura rien d'autre, elle n'avait pas besoin d'en savoir plus et puis je ne pouvais pas lui en dire plus. Je soutint son regard me ne répondit pas, alors elle continua sa phrase disant qu'elle n'avait pas voulu que je parte (ça, y a intérêt!) et que je l'avais laissé seule. Mon regard se détacha du sien mais je ne me soumit, je regardai juste autre part sans lui répondre. Elle enchaîna avec un "j'ai souffert aussi même si tu en doute" que je pris encore très mal. Je prends tout mal avec elle.
    -Mais j'étais obligé de partir, Leana! Je ne peux pas t'expliquer, j'en n'y peux rien. Oui, je t'ai laissé seule avec mes promesses mais elles étaient sincères et je les ai tenus puisque je suis revenu!
    Je m'accrocha de nouveaux à ses yeux sombres et vit quelques choses de brillant couler sur sa joue, puis une autre. Merde, fallait que je regarde autre part. Je fronça les sourcils et baissa les yeux cette fois ci. Je ne supportais jamais de la voir pleurer alors ne vaux mieux pas la regarder.
    -Oui, j'en doute fort d'ailleurs! Tu n'a pas souffert, je ne te crois pas puisque tu as profité de mon absence pour refaire ta vie avec "Logan". D'ailleurs, vous n'avez pas perdu votre tant puisque vous avait fait un enfant. Tu n'as pas souffert, Leana!
    Elle passa à côté de moi et se dirigea à son tour d'un pied ferme vers le magasin. Je me retourna et le regardai rentrer, hébété. Quel con. Je marcha, pour ne pas dire couru, vers les portes coulissantes du magasin qui s'écartèrent à mon passage. Une fois à l'intérieur, l'air climatisé sur ma peau me donna plus de frissons que je n'en avait maintenant. L'odeur était affreuse ; plastique et détergeant. Je regardai autour de moi les grandes allées. Il y avait beaucoup de gens et je n'aimai pas ça, je n'aimais pas la foule sauf dans les fêtes parce que là, au moins, c'était amusant. Je lançai des regards dans tout les sens. Mais où était-elle? Je m'avançais vers une allée et remarqua une jeune femme marcher difficilement avec son grand ventre. Je me précipita vers Leana et toussota derrière elle. J'espérais qu'elle ne pleurait plus.
    -Heu... ça va?
    Aussi pathétique que mon "salut" après deux ans.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyLun 4 Avr 2011 - 21:39

    Observant celui-ci l’écoutant alors, je parlais de mes relations sexuelles, enfin sens détaille heureusement. Je l’écouta me dire que j’avais eu le temps, deux ans, loin de là, je ne sortais pas avec Logan depuis deux, je n’eu le temps de rien l’écoutant me dire que dés que j’allais accoucher il allait en clair me récupérer. « Hum .. » dis-je ouvrant grand les yeux je souris amusé, il était amusant cette enfant. Qu’importe, on partit très rapidement dans la voiture, pour une fois je n’avais rien oublier, papier, sac à main et surtout argent.

    Le regardant je me mis alors à lui demander se qu’il me trotter dans la tête, je me lança lui demanda donc, une fois fait je regretta très rapidement d’avoir demander. Je l’écouta alors, il venu méchant dans son regard je ne dis rien mais je finis par sortir de la voiture et lui prendre sa main, je le tourna alors vers moi lui disant se que je pensais, celui-ci ne tenu pas sa langue pour me répondre. J’avais lâcher sa main, l’écoutant parler de sa promesse, il l’avait tenu certes, mais c’était trop tard, j’allais pas passer ma vie à l’attendre, lui avait était occupé pendant ses fameuses deux ans, sinon il serait revenu et moi je devais faire quoi, pas bouger de chez moi restant les bras croiser et puis quoi encore. J’avais verser des larmes, comment pouvait-il dire que je n’avais pas souffert. Je pris fuite me dirigeant dans le magasin, je devais me changer les idées, je marcha essayant alors ma joue, j’alla dans un rayon, je ne savais pas vraiment lequel.

    Je marcha soufflant alors pour me calmer, craque pas Leana, je ne devais pas, je devais être forte, forte devant Julian. Mais j’en avais tellement marre, tellement marre de tout, ne pas avoir Logan à mes côtés, avoir mon ex petit ami qui fait son retour après deux ans d’absence arrivant avec un simple salut en poche. J’étais mal, je regarda en face de moi, mes yeux humides, je ferma les yeux fortement pour laisser tomber les larmes en plus, j’essuya ma joue humide et je finis par l’entendre. Je regarda le sol et je me tourna vers lui le fixant. « Comment peux-tu me demander si je vais bien ? Tu crois que le jour de ton départ Logan est arriver, détrompe toi, Logan et moi c’est tout ressent, il ma sortit de ma bulle, il ma redonnait le sourire, la joie de vivre se que j’avais perdu le jour de ton départ. Le bébé c’est accident, certes, mais je ne me serrais jamais fait avorter, je ne suis pas un monstre au point de tuer mon bébé.. » Je passa ma main dans mes cheveux énerver contre moi lui disant le fixant. « .. J’en est marre, marre de te voir débouler comme si rien ne s’était passer, comme si les deux ans n’était rien, entre mon copain amnésique et toi qui est là … Je veux la paix maintenant.. Je mérite de bien vivre, je mérite d’avoir une vie convenable .. Eh bah non .. De toute façon j’ai jamais était doué pour se genre de chose, j’ai le don de tout foutre en l’air, d’apporter le malheur autour de moi.. » Réalisant mes derniers mots, je ferma les yeux pensant alors à Logan. Il lui était arriver tellement de chose, et j’étais loin de lui. J’étais enceinte et loin de Logan, rien n’allait, je voulais qu’il retrouve la mémoire, qu’ont revive le parfait amour même si il n’a jamais était parfait, se que j’avais apprécier. Mais je devais arrêter de me plaindre et avancé.

    Je regarda ensuite celui-ci fixement dans ses yeux, et sens même réfléchir je me plaça dans ses bras, bon mon ventre prenait énormément de place, mais j’étais contre lui. Je mis mes bras autour de son dos, j’avais besoin de réconfort, bien longtemps que quelqu’un qui m’aimer m’avait pas pris dans ses bras. Lors de mon voyage, Logan m’avait pris dans ses bras, mais sens amour. Julian en avait envers moi, même si je n’aimais pas cette idée, mais je savais qu’il m’aimait, et qu’il voulait me récupérer. Méchamment j’en profita, me réconfortant dans ses bras fermant les yeux, je sentis son odeur, sa n’avait guère changer, toujours la même odeur. « Tu m’as manqué .. » Dis-je doucement restant contre lui reprenant doucement. « Mais faut que tu comprenne .. Que j’ai refait ma vie .. Mais je veux pas te perdre à nouveau, alors reste près de moi .. Promet moi de ne plus repartir comme tu l’as fait .. Car même si je suis amoureuse d’un autre, ceci n’empêche que je ne suis pas attacher à toi.. » J’étais même affreusement attaché à lui, le fait de le revoir me faisait une drôle de sensation, pas de l’amour hein, enfin .. BREF.

    Je me recula de lui ensuite, je respira un bon coup lui disant me tournant pour marcher. « Bon . On est pas la pour se dire des mots doux .. On va chercher se qu’il me faut .. » Dis-je me mordant la lèvre me mettant à marcher en direction de se que je souhaitais, Julian avait eu la bonne idée de prendre un très gros kadi. Pendant une bonne heure on resta dans le magasin, à simplement parler de mes achats, comme un couple de jeune parent. Soucis Julian n’étais pas le père, et je ne pense pas qu’il souhaitait l’être vu comment il parlait de ma fille. Une fois les achats fait, je paya pour ensuite mettre mes achats dans le coffre, enfin moi je tenais que les pots de peinture. Une fois la voiture fermer, on monta dedans et je l’observa lui disant avec un sourire contente. « Merci.. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyLun 4 Avr 2011 - 22:48

Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Tumblr_lfr7r3Gcd71qbj6tto1_500
Pouvais pas résister, ça allait trop bien avec le sujet x)


    Je n'étais vraiment pas doué avec les mots en ce moments. Tout d'abord, je m'adressai avec un "salut" pathétique à Leana, j'insultais son enfant et son Logan (y a de quoi!), et pour finir je lui demandais si ça allait après lui avoir balancé des mots horribles à la gueule! Enfin, j'avais tout déballé et c'était mieux ainsi même si j'avais encore des choses à dire mais pour celles là, je m'abstiendrai. Et j'avais vraiment mal fait de lui demander si ça allait parce que Leana se retourna vers moi avec un regard plein de haine et de larmes. Putain, qu'est ce que j'avais fait? Elle savait pas arrêter de pleurer avant que je pleure aussi?! Elle se mit a dire plein de choses positives sur le salaud condescendant genre qu'il l'avait sauvée et sortit de sa bulle, qu'il l'avait fait oublier et tout le reste. Mais mon cul, ouais. Voilà ma version ; cet homme pervers avait profité d'elle alors qu'elle était désespérée et pleurait l'amour de sa vie qu'elle chérissait tant et qu'elle aimerait jusqu'à la fin des temps parce qu'il était tellement beau et parfait que...bref, il avait fait semblant d'être parfait et l'avait mise en cloque et maintenant que le bébé était dans son ventre et qu'elle allait accoucher, ce con ne s'en occupait plus. Je pense que ma version est cohérente! Bref, j'évitai de regarder Leana et ses yeux pleins de larmes, je fixa donc les magnifiques rouleaux de tapis à fleurs couleur vomi. Mais Leana enchaîna avec des paroles qui me blessèrent encore plus. Comment ça elle en avait marre de me voir débouler?! Mais elle m'aime! Putain, on s'aime non?! Elle ne devrait pas en avoir marre de moi, c'est injuste. En plus, ses derniers mots étaient horribles. Marre d'apporter le malheur autour d'elle...mais elle n'apporte aucun malheur! Elle crois que tout le monde la hais ou quoi? Je ne savais pas du tout quoi répondre...alors je ne dis rien et contenta de la regarder malgré ses larmes qu'elle sécha un peu. Pitié, faite qu'elle arrête ça, elle me fait mal au coeur! Alors qu'on se fixait toujours, elle me prit dans ses bras et coinça son visage dans mon cou...chose carrément inattendue. Je ne savais plus quoi penser moi! Est ce qu'elle m'aimait ou me haïssait? Elle m'engueulait puis m'enlaçait. Et moins, tout ce que je faisais c'était me soumettre à ses actes. Je n'avais jamais était tant soumis à une femme de ma vie bien que je ne sois pas du tout un macho. Son ventre la bloquait un peu dans ses gestes, je me cambra donc un peu pour qu'elle n'aie pas plus mal que d'habitude. Ses bras autour de mon dos, elle me serrait tandis que les miens pendaient pathétiquement le long de mon corps mais je n'osais bouger pas bouger ni parler de peur qu'elle s'en aille. Parler pour dire quoi? Comment je pourrai exprimer ce que je ressentais à par lui crier comme un hystérique ; je t'aiiiiiiiiiiime, putain! Je n'allais pas faire ça, l'idée était assez mauvaise. Les sourcils froncés et les yeux brillants, je l'écoutai continuer sa phrase. Elle a refait sa vie...mais non, je ne comprend pas et je ne comprendrais jamais! Et elle ose me demander de rester avec elle alors qu'elle me dit qu'elle est amoureuse d'un autre et qu'elle est...attachée à moi?! Attachée à moi?! Mais je m'en tape qu'elle soit attachée à moi! Ce n'est pas assez, je ne veux pas qu'on soit "attaché", je veux qu'on soit liés corps et âmes! J'allais exploser de colère mais les seules paroles qui sortirent de ma bouche étaient des paroles de désespoir.
    -Tu peux très bien aimer deux personnes en même tant, non?
    Il fallait vraiment que je sois désespéré pour dire ça! Tandis qu'elle me répondait, Leana se détacha de moi à moi grand désespoir et m'incita à aller chercher les affaires pour la chambre du bébé. Ensuite, nous parcourons les allées en ne parlant que pour nous indiquer les choses à prendre et le reste. Parfois, je jetais un oeil sur le papier avec les mesures et prenais les choses lourdes. Quand nous sortions du magasin, Leana portait deux gros pos de peintures tandis que moi, je poussais sur deux caddies en même temps avec des tas de choses dedans comme des meubles ou de la moquette à fleurs. Pour mettre tout ça dans la voiture, il nous fallu le coffre entier et j'ai même du mettre un petit meuble sur la banquette arrière et aussi le rouleau de moquette qui, une fois Leana assise à l'avant, dépassait juste à côté de sa tête. Elle me remercia et je souris faiblement, encore bouleversé par notre conversations et mes paroles stupides. Nous roulons ensuite en silence avec "I love Rock'n'Roll" comme musique de fond. Le silence était lourd à tel point que je fut plus que soulagé d'arriver devant l'appartement de Leana. Il nous fallut deux allés-retour pour monter toutes les affaires et une fois tout ça monté, je me jeta sur le canapé bien propre et soupira longuement.
    -Bon. On devrais commencer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. EmptyMar 5 Avr 2011 - 21:40

    Observant celui-ci fixement après mettre retourner pour lui dire se que j’avais à dire, il n’ajouta rien, je continua alors mon récit, j’avais le don de trop parler mais pour une fois c’était pour la bonne cause. Je détestais savoir que la personne en face de moi penser que je penser une chose alors que non. Je n’avais donc pas le choix de me justifier lui disant en clair que j’étais amoureuse de Logan, mais j’eu une drôle de réaction, très bêtement je me blottis dans ses bras, il ne me rejeta pas, mais resta sens bouger, il avait dû être surpris. M’enfin je resta contre lui, j’avais besoin d’affection même si il m’en donna peu, mais j’avais réussi à me mettre convenablement contre lui. Je me mis à écouter la suite de ses paroles, me disant alors que je pouvais deux hommes à la fois. Je resta contre lui encore quelques secondes pensant à ses paroles. Leana arrête de penser à sa, ça va pas non, Logan est suffisant non ? Bien sûr que oui, je l’aime lui, je l’aime plus que tout au monde et il me manquait, il me manquait affreusement.

    Je n’ajouta rien à ses paroles, je préférais changer de sujet, je lui dis alors que nous devions faire les courses et que le moment de tendresse devait se terminé, il n’ajouta rien, et tant mieux. Je me mis alors à faire mes achats avec lui, choisissant de la moquette, enfin, j’allais certainement le remplacer par du parquet quand les moyen seront la, j’aimais pas spécialement la moquette. Mais qu’importe, j’avais out se qu’il fallait, on alla très rapidement dans la voiture, je pris la peine de le remercier. On resta alors silencieux, j’écoutais les parole de la musique, du moins je n’avais cas faire sa, il était silencieux. Une fois arriver, on mis mes achats chez moi, une fois les allées retours fait, je ferma la porte de chez moi le regardant alors s’installer sur le canapé, je ferma la porte de la chambre de ma fille où se trouver tout les bricoles pour elle.

    J’enleva alors ma veste lui disant me mettant à réfléchir. « On peux monter le lit et la table à longer .. Je vais chercher ma boite à outil. » Dis-je allant dans un grand placard trouvant alors ma boîte à outil, je le laissa prendre les meubles à monter, il les mit dans le salon, pour pouvoir avoir plus de place, je lui donna une chaise pour qu’il sois installer confortablement et je pris moi aussi une chaise, je l’aida alors à faire, mais je mis de la musique, doux, avec un son de guitare au fond de la musique, des paroles calmes, j’aimais le rock, mais en ce moment j’aimais écouter les choses calme. « si tu n’as rien à faire demain .. Et si tu es là .. Tu pourrais revenir pour m’aider, je vais faire la peinture, et je suis trop petite pour atteindre le haut, enfin j’ai une échelle mais sa serait plus rapide avec toi. » Dis-je, malgré notre engueulade je souhaitais le revoir le lendemain, sa allait me détendre d’être avec quelqu’un, mais si à la place de le voir je devais l’éviter, mais je pouvais pas. J’espérer qu’il accepte, sens même l’observer j’avais placer cette phrase entre la pause de la chanson.

    Une fois le lit terminé, et la table à langer je regarda l’heure, je me mis à bailler, j’étais comme un réveille sa faisais parfois très peur. M’enfin, je ne voulais pas le virer, mais il allait revenir demain, non ? Donc il pouvait partir maintenant, le pauvre je l’avais kidnapper toute la journée il devait se reposer et moi aussi. « C’est pas que j’aime pas être avec toi, au contraire, mais je suis fatiguer Julian. Merci pour tout … A demain .. » Dis-je savant qu’il allait accepter, je me leva alors, je me rhabillant l’observant lui souriant alors, il alla jusqu’à la porte, je le suivis donc. Une fois arriver devant la porte je l’ouvris la tenant, lui disant. « Encore merci Julian.. » Dis-je avec un sourire au coin, je m’approcha de lui embrassa sa joue, comme pour le saluer et je me recula de lui, je lui baissa ensuite mon regard et je ferma la porte.

    Je rangea se qui traina dans mon appartement, pour ensuite prendre une douche, me mettre en pyjama et pour manger quelques et je finis par me taper un film dans mon lit, mais je ne vu que dalle, du moins j’étais loin d’être concentrer devant ce film, mes pensées allèrent vers Logan et Julian. Je finis par m’endormir profondément.

FDS
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty
MessageSujet: Re: Julian ✣ Le passé refait toujours surface.   Julian ✣ Le passé refait toujours surface. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Julian ✣ Le passé refait toujours surface.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMAZING PEOPLE ♣  :: Julian ✣ Le passé refait toujours surface. 17522588bb :: Corbeille :: Les sujets clos :: 2011-